HUAWEI MATE 10 PRO HUAWEI MATE 10 PRO
HUAWEI MATE 10 PRO

Test du HTC Desire 820 : la relève du Desire 816 est assurée

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
HTC Desire 820

Evolution du très réussi Desire 816, le Desire 820 conserve le grand écran et les haut-parleurs BoomSound à l'avant tout en apportant une nouvelle coque et quelques améliorations sur le plan technique. Plus de mémoire, plus de puissance, plus de pixels pour la webcam... Reste à savoir si elles suffiront à justifier l'écart de prix entre les deux modèles.

HTC a radicalement changé de stratégie l'année dernière. Déçu par l'accueil réservé à ses derniers haut de gamme, il a finalement remis ses Desire au premier plan pour relancer les ventes. Mieux adaptés aux marchés à forte croissance comme la Chine, ils n'en demeurent pas moins de bons smartphones pour les technophiles en herbe du monde entier. Nous avons notamment beaucoup apprécié le Desire 816 avec son grand écran et ses performances honorables dans tous les domaines et attendions impatiemment son successeur. Le voilà enfin.

HTC Desire 820

Le Desire 820 a été présenté dans le cadre de l'IFA du mois de septembre mais ce n'est qu'au début de ce mois de février qu'il arrivera chez nous. Presque cinq mois d'attente. C'est plutôt long dans l'univers de la téléphonie mobile mais HTC avait bien préparé son coup en l'équipant du Snapdragon 615. Aujourd'hui encore, la dernière puce milieu de gamme de Qualcomm se fait rare en France. Et ce n'est pas son seul atout. Le prix en est un autre.

Annoncé à 359 €, il paraît plutôt raisonnable compte tenu de cette particularité mais aussi des autres composants, certes pas inédits, mais tout de même intéressants. Au moins sur le papier. Jugez-vous même :

  • Android 4.4 KitKat + Sense
  • écran de 5,5" pour une définition de 1280 x 720 pixels
  • processeur octa-core Snapdragon 615 cadencé à 1,5 GHz
  • GPU Adreno 405
  • 2 Go de RAM
  • 16 Go de mémoire interne
  • APN 13 mégapixels
  • webcam 8 mégapixels
  • haut-parleurs HTC BoomSound
  • connectivités 4G (cat. 4) / Wi-Fi / Bluetooth 4.0 / NFC / A-GPS
  • batterie 2600 mAh
  • dimensions : 157,7 x 78,7 x 7,7 mm
  • poids : 155 grammes

Un nouveau modèle pour ceux qui ne peuvent plus encadrer le Desire 816 ?

Sorti de la feuille de papier, le Desire 820 reprend la forme de son prédécesseur mais sur une construction véritablement unibody. Les dimensions sont pratiquement identiques : environ 1 mm de plus en hauteur, 0,2 mm de moins en épaisseur et aucun changement en largeur. Dommage. Nous aurions tout de même préféré des bordures latérales moins larges autour de l'écran pour deux raisons. La première est évidemment ergonomique. La seconde est que nous aurions perçu plus d'implication de la part de HTC qui s'est finalement contenté de jouer un peu sur les matières mais surtout sur les couleurs pour différencier les deux appareils.

HTC Desire 820 : avant / arrière
HTC Desire 820 : gauche / droite

Trois combinaisons sont proposées : blanc et gris (comme notre modèle de test), blanc et bleu et gris foncé et gris. La première couleur domine alors que la seconde n'est présente que par touches, comme sur le tour de la face avant qui inclut toujours l'écran au milieu puis, en s'éloignant vers les extrémités haute et basse, deux bandeaux noirs pour le logo et les capteurs (proximité, luminosité) et les haut-parleurs BoomSound. Sans oublier la webcam dans le coin supérieur gauche.

HTC Desire 820 : haut-parleur BoomSound

Certains éléments des tranches sont également encerclés. La prise jack (en haut) et la trappe qui donne accès aux emplacements nanoSIM et microSD (à gauche) ont été épargnées, mais pas les boutons du volume et d'alimentation ni le microUSB, respectivement à droite et en bas. Même traitement pour l'appareil photo, déjà difficile à louper avec son compartiment disproportionné, et son flash, assortis avec le logo HTC au dos.

HTC Desire 820 : trappe et appareil photo

Nous préférions la coque assemblée à partir de deux plastiques différents et les boutons argentés du premier modèle plutôt que les contours colorés qui augmentent encore les volumes mais c'est une affaire de goût. L'ensemble est tout aussi bien fini et l'unique plastique choisi adhère bien. Nous déconseillons toutefois le blanc glossy pour les traces de doigts...

Vous n'aurez pas mal aux yeux !

Pas vraiment de surprise à l'allumage puisque l'écran est le même que celui du Desire 816. Et c'est une très bonne chose. La diagonale de 5,5" et la définition HD (1280 x 720 pixels) offrent un confort visuel très appréciable pour regarder photos et vidéos, jouer ou surfer sur internet. Les couleurs ne sont ni fades ni agressives. Les angles de vision sont plutôt ouverts. Notre seul (petit) reproche ira à la luminosité puisqu'elle n'est pas très forte sans pour autant gêner la navigation, laquelle se fait évidemment au toucher sur une vitre en Gorilla Glass 3.

HTC Desire 820 : écran

HTC + Android = Sense

Nous avons ici affaire à Sense, portée sur Android en version 4.4 KitKat. L'écran de verrouillage est agrémenté de plusieurs raccourcis vers les fonctions de base (appel, message, internet et appareil photo) alors que le cadenas peut être tiré dans plusieurs directions. Vers le haut pour retourner à la dernière activité. Vers la droite pour accéder à l'agrégateur de news Blinkfeed. Vers la gauche pour le bureau traditionnel avec ses panneaux multiples, ses raccourcis et ses widgets. Parmi ces derniers, vous remarquerez quelques inédits pour l'heure, la météo ou les réglages rapides également accessibles depuis le centre de notifications dont la présentation change un peu de celle de Google. C'est également le cas pour celle du multitâche et du menu principal, où toutes les applications installées défilent de haut en bas.

HTC Desire 820 : bureau HTC Desire 820 : réglages rapides HTC Desire 820 : multitâche

Comme toujours, HTC complète la suite de Google avec des applications maison ou empruntées à d'autres éditeurs. La liste inclut notamment Mode Voiture pour faciliter l'accès aux fonctions de base lorsque vous êtes au volant, Mode Enfant pour créer un environnement sain pour les enfants, Zoe pour le partage de photos, des outils de maintenance ou pratiques ainsi que Facebook et POLARIS Office 5 que l'on ne présente plus. Avec tout ça, il reste à peu près 10 Go de libre sur les 16 Go de mémoire interne promis. Ce n'est pas si mal. Il est évidemment possible d'ajouter une carte microSD si cela ne suffit pas.

HTC Desire 820 : applications HTC Desire 820 : Outils HTC HTC Desire 820 : Mode Voiture

Le Snapdragon 615 en a tout de même dans le ventre !

Application, jeu, vidéo, musique... nous attendions beaucoup du Desire 820 puisqu'il est plutôt bien équipé. Comme évoqué en introduction, il est le premier smartphone sous Snapdragon 615 disponible en France. Rappelons également que c'est le premier chipset de Qualcomm à intégrer un CPU octa-core (huit Cortex-A53 cadencés à 1,5 GHz pour une moitié, 1 GHz pour l'autre) et le GPU Adreno 405. Un modem 4G est également inclut. Le tout est servi avec 2 Go de RAM. Beaucoup de première fois donc. D'où notre attente. Et nous n'avons pas (trop) été déçus.

HTC Desire 820 : AnTuTu HTC Desire 820 : AnTuTu HTC Desire 820 : 3DMark

Nous avons évidemment commencé par lancer quelques Benchmarks. AnTuTu donne un score de 28 845 points. 3Dmark, de 8772 points. Nous sommes bien au-dessus du Desire 816 et son Snapdragon 400 fonctionnant à plein régime (1,6 GHz). Les chiffres nous poussent malheureusement aussi à faire la comparaison avec les plateformes sous Snapdragon 600 (quad-core KRAIT 300) d'il y a deux ans et elle est un peu moins flatteuse pour le Desire 820, à peine devant sur AnTuTu grâce à la RAM et largement derrière sur 3DMark.

C'est un peu décevant même si c'était prévisible puisque le Snapdragon 600 occupait le haut du catalogue de Qualcomm avant d'être détrôné par le Snapdragon 800, son véritable successeur avec des coeurs customisés toujours plus véloces. La série 600 prend donc aujourd'hui un nouveau départ, mais un bon départ tout de même avec ce Snapdragon 615 qui se comporte très bien en situation réelle.

HTC Desire 820 : Dead Trigger 2

Pour le jeu, nous avons comme d'habitude lancé Dead Trigger 2. Nous n'avons pas hésité à monter les graphismes au plus haut et, surprise, nous avons pu jouer correctement. Quelques ralentissements au départ puis presque aucun par la suite. Le bilan est également positif en lecture audio et vidéo malgré l'absence de quelques codecs puisqu'ils sont peu répandus. Vous n'aurez aucun mal à décoder du 1080p. L'écran est agréable et, puisqu'il est grand, les haut-parleurs BoomSound sont suffisamment espacés pour produire un vrai son stéréo clair et puissant. Il faudra en revanche passer par un lecteur tiers pour la gestion des sous-titres mais le Play Store n'en manque pas.

La photo n'est pas son principal atout mais il s'en sort 

Reste encore le test de la prise de vue à passer pour le grand chelem mais c'est presque une formalité. Le Desire 816 s'en sortait plutôt bien. Il n'y a donc pas de raison que ce ne soit pas le cas pour le Desire 820 puisqu'il conserve le même appareil photo de 13 mégapixels à l'arrière alors qu'il est mieux équipé à l'avant avec un capteur de 8 mégapixels. Il gagne également la suite EYE Experience qui apporte notamment de nouveaux modes de prise de vue à l'application photo déjà bien fichue avec son interface claire et ses nombreux réglages.

HTC Desire 820 : Appareil photo

A la sortie, pas réellement de surprise. Les clichés sont bons, bien qu'en-dessous de ce que proposent les smartphones haut de gamme. Nous relevons toujours les mêmes problèmes : tendance à la surexposition/sousexposition et apparition d'un léger bruit dans les zones sombres. Le piqué n'est pas extraordinaire non plus mais les détails sont bien là et les couleurs sont plutôt réalistes. Nous avons également obtenu de bons résultats avec la webcam, même si le Desire EYE reste le spécialiste en la matière.

Photo prise avec le HTC Desire 820

Une phablette intéressante, mais pas la plus intéressante

Le Desire 820 ne manque pas de qualités. L'écran est confortable, les haut-parleurs sont puissants et bien placés, la mémoire est plutôt généreuse et le Snapdragon 615 est capable d'assurer la fluidité du système tout en offrant une expérience multimédia sans compromis. Bref, HTC a bien retravaillé sa copie depuis le Desire 816 même si nous ne sommes pas franchement fans de la nouvelle coque. Si encore il en avait profité pour réduire un peu les dimensions...

Pour 359 €, c'est une bonne affaire pour quiconque préfère se payer une marque reconnue dans le monde entier. Pour les autres, il y a tout de même mieux du côté des constructeurs chinois : le One de OnePlus, même s'il reste difficile de s'en procurer un sans invitation, ou le MX4 de Meizu. Tous deux sont mieux équipés et plus économiques. Il y aussi le Mate 7 de Huawei pour quelques dizaines d'euros supplémentaires avec, en prime, un châssis métallique et un lecteur d'empreinte.

La note de LesMobiles.com

HTC Desire 820

HTC Desire 820
70%

3,5 / 5

Partagez cet article

Comparer les prix du HTC Desire 820

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer