SFR RED 30 Go = 10

Test du BlackBerry Leap : le smartphone tout-tactile qui succède au Z10

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
BlackBerry Leap

Après les Classic et Passport, c’est avec le Leap, un smartphone sans clavier, que Blackberry revient en ce premier semestre 2015. Un choix risqué qui lui a déjà valu un échec cuisant au lancement de BlackBerry 10 il y a deux ans. A-t-il enfin trouvé la bonne recette ? Réponse à la fin de ce test.

A peine avait-il pris les commandes de BlackBerry que John Chen annonçait déjà plusieurs changements d'importance. Le retour du clavier physique au coeur de la stratégie produit du groupe en faisait partie. Dès lors, nous n'imaginions plus vraiment voir arriver de smartphone BlackBerry sans clavier dans nos contrées.

Et pourtant. Au dernier Mobile World Congress a été annoncé le Leap que l'on pourrait voir comme une simple évolution du tout-tactile Z3 de 2014 à un détail près. Et non des moindres. Il n'est pas destiné aux marchés émergents. Il vient d'ailleurs d'arriver chez nous.

BlackBerry Leap

Et, par chez nous, nous entendons évidemment notre rédaction mais pas seulement. Le BlackBerry Leap est bien disponible en France. Vous le trouverez notamment au prix de 289 € dans la boutique officielle, ce qui en fait le plus abordable des BlackBerry nouvelle génération. Reste à découvrir ce qu'il vaut réellement mais, avant cela, revenons rapidement sur ses principales caractéristiques techniques :

  • BlackBerry 10.3.1
  • Ecran LCD HD 720p de 5 pouces
  • Processeur dual-core Snapdragon S4 Plus 1,5 GHz
  • GPU Adreno 225
  • 2 Go de RAM
  • 16 Go de mémoire interne (+ microSD jusqu'à 128 Go)
  • Connectivités 4G / Wi-Fi b/g/n / Bluetooth
  • Appareil photo 8 mégapixels compatible HD 1080p avec flash LED
  • Webcam 2 mégapixels
  • Batterie 2800 mAh
  • Dimensions : 144 x 72,8 x 9,5 mm
  • Poids : 170 grammes

Le Leap manque clairement de classe

De l'extérieur, le BlackBerry Leap reprend les codes du BlackBerry Z3 : châssis noir et rectangulaire, façade vitrée et capot inamovible en plastique doux avec motif pointillé à l'arrière et lisse pour la partie qui remonte sur les tranches. Les composants sont également disposés de la même manière en surface, à quelques détails près. L'écran occupe la plus grande partie de la face avant tout en laissant des bordures relativement larges sur les côtés. Au-dessus se trouvent un haut-parleur pour les appels, une webcam, les capteurs de luminosité/proximité ainsi qu'une LED de notification. En-dessous, le logo BlackBerry.

BlackBerry Leap : avant / arrière
BlackBerry Leap : gauche / droite

Connectiques et boutons ont évidemment été rassemblés sur les tranches. Celle du bas accueille le port microUSB. Celle de droite, les commandes du volume et de BlackBerry Assistant. Celle de gauche, la trappe qui mène aux emplacements microSIM et microSD. Celle du haut, la prise Jack, un micro et, malheureusement, le bouton de mise sous tension/sortie de veille. Malheureusement, car avec ses 144 mm de long, il faudra aller loin pour le chercher, ce qui n'est jamais pratique. 

BlackBerry Leap : trappe

L'arrière est occupé par l'appareil photo et son flash qui font bande à part derrière une vitre étroite mais presque aussi large que le châssis en haut, le logo BlackBerry au centre et le haut-parleur qui se confond presque avec le motif pointillé en bas à gauche. L'ensemble est bien assemblé et pas désagréable en main mais manque cruellement de raffinement. Disons le franchement, le BlackBerry Leap est grand, épais, lourd... et grossier compte tenu de son prix de vente qui frôle 300 €.

BlackBerry Leap : haut-parleur et appareil photo

Un grand et bel écran 16:9

Heureusement, l'écran redresse rapidement la barre. Loin d'être excellent, il a au moins le mérite d'être en phase avec le positionnement du smartphone. Avec sa diagonale de 5 pouces et sa définition de 1280 x 720 pixels, il est suffisamment confortable pour naviguer et profiter de tous types de contenus, des photos aux pages web en passant par les jeux vidéo. Les couleurs sont de plus agréables à l'oeil, ni trop fades ni trop vives. La luminosité n'est pas trop agressive tout en maintenant une lisibilité suffisante en plein soleil. Quant aux angles de vision, ils sont plutôt ouverts. Bref, c'est ce que l'on attend d'un smartphone milieu de gamme.

BlackBerry Leap : écran

Le tactile, Blackberry 10 a été fait pour ça !

Comme le Classic, le Leap est livré sous BlackBerry 10.3.1. Rien de réellement nouveau ici donc si ce n'est que nous retrouvons une navigation exclusivement tactile avec quelques gestes simples à retenir. Balayer l'écran du bord inférieur vers le centre permet de revenir à l'écran d'accueil et d'afficher un compteur de notifications. Ajouter un petit glissement à droite et le Hub apparaît. Balayer l'écran du bord supérieur vers le centre fait apparaître les paramètres rapides depuis l'écran d'accueil ou les paramètres des applications. Une fois ces bases acquises, il suffit de se laisser guider par les informations à l'écran.

BlackBerry Leap : BlackBerry Hub BlackBerry Leap : écran principal BlackBerry Leap : liste des applications

L'écran d'accueil est organisé autour d'un panneau regroupant les applications ouvertes. A sa droite, la liste des applications installées. A sa gauche, le Hub pour la messagerie (SMS, emails, alertes, appels... le tout, configurable par compte et ordre de priorité). Une ligne de raccourcis pour le téléphone, la recherche (avec BlackBerry Assistant) et l'appareil photo est visible en bas. Elle se change en « barre d'actions » dans les applications. Comprenez un menu avec des accès rapides vers les options que vous utilisez le plus souvent. Le clavier virtuel, toujours aussi efficace avec son système de prédiction évolutif et ses raccourcis de texte paramètrables, apparaît évidemment dès que besoin.

BlackBerry Leap : paramètres rapides BlackBerry Leap : notifications BlackBerry Leap : clavier virtuel

Du côté des applications, rien de nouveau non plus. Nous avons déjà évoqué BlackBerry Assistant, capable de commander les applications systèmes sur demande vocale ou écrite en plus de lancer des recherches. Nous retrouvons également BlackBerry Blend, outil de synchronisation sans fil pour PC et tablettes, ainsi que le fameux BBM. Il y a également de quoi se repérer (Cartes), lire des fichiers audio et vidéo, travailler (bureautique) ou surfer sur internet. BlackBerry ajoute également Facebook, Twitter, Foursquare, LinkedIn, Youtube et Dropbox.

Pour le reste, il y a BlackBerry World et Amazon App Store, en espérant qu'il y ait ce que vous cherchez en rayon puisque ce ne sont pas les boutiques les mieux fournies. Notez par ailleurs qu'il reste environ 10 Go pour télécharger de nouvelles applications, BlackBerry 10 n'occupant que 2,5 Go.

BlackBerry Leap : BlackBerry Assistant BlackBerry Leap : Cartes BlackBerry Leap : BlackBerry World

Chipset dépassé, OS délaissé… Gamers, passez votre chemin !

Léger sur la mémoire, le dernier OS de BlackBerry l'est également sur le chipset puisque le vieillissant Snapdragon S4 Plus composé de deux coeurs KRAIT 300 cadencés à 1,5 GHz parvient à le faire tourner sans trop de peine. La navigation est généralement fluide. Les 2 Go de RAM qui l'accompagnent y sont sans doute aussi pour quelque chose. Nous avons également pu obtenir d'assez bons résultats en lecture vidéo.

La HD 1080p est décodée sans problème tant que le codec est reconnu. C'est évidemment là que les choses se gâtent puisque la bibliothèque de codecs du lecteur natif est loin d'être complète mais, si vous vous contentez de formats courants, cela devrait aller. De toute manière, vous n'aurez pas trop le choix en l'absence de lecteurs de qualité dans les rayons de BB World et du store d'Amazon. Nous avons bien trouvé VLC dans ce dernier mais il a cessé de fonctionner chaque fois que nous lancions une lecture. Rassurez-vous, celui de BlackBerry est loin d'être médiocre. Il lit même les sous-titres.

BlackBerry Leap : lecteur vidéo

Nous avons en revanche été un peu plus déçu en jeu, sans trop savoir à qui revient la faute. Explications. Angry Birds Go! a tourné comme un charme malgré des graphismes grossiers. Nous avons ensuite testé Sonic Dash et rencontré plusieurs ralentissements gênants. Première hypothèse, le second titre demande plus de ressources et l'Adreno 225 n'est pas en mesure d'y répondre. Seconde hypothèse, Sonic Dash, téléchargé dans la boutique d'Amazon plutôt que celle de BlackBerry comme pour le soft de Rovio, souffre de légers problèmes de compatibilité avec BB 10.

BlackBerry Leap : Angry Birds Go!

Dans les deux cas, le résultat est le même. Le Leap, malgré son écran taillé pour le multimédia et son haut-parleur puissant, peut offrir une expérience décente en multimédia mais guère plus.

La photo n’est pas son fort !

Et il ne faudra pas attendre de miracles en photo non plus. Avec son capteur 8 mégapixels épaulé par un flash LED, le dernier-né de BlackBerry est loin des meilleurs photophones du marché. Il suffit de jeter un oeil à l’application dédiée pour s’en rendre compte. Comme toujours, elle est pour le moins austère et offre peu de réglages : quatre modes de prises de vue, cinq scènes, résolution, flash et HDR. Pas de mode manuel.

BlackBerry Leap : Appareil photo

Et la mauvaise impression se confirme à la sortie avec des clichés souvent mal exposés et au rendu irrégulier. Les détails sont nombreux au premier plan et s’estompent au second, derrière des lissages excessifs. Les coins apparaissent même dans le flou. Inutile de préciser que cela ne s’arrange pas à mesure que la lumière baisse… La restitution des couleurs relève un peu le niveau mais cela ne suffit évidemment pas à faire du Leap un bon appareil photo. Il suffira pour Instagram mais guère plus.

Photo prise avec le BlackBerry Leap

Le BlackBerry sans clavier de trop ?

Deux ans après le lancement mitigé de BlackBerry 10, le Canadien revient au tout-tactile et nous ressert pratiquement la même recette. Le BlackBerry Leap n’est rien de plus qu’un Z10 avec un écran plus grand ou qu’un Z30 avec un chipset moins rapide. Malheureusement, durant ces deux années qui se sont écoulées, le chipset a un peu mal vieilli et le catalogue du BlackBerry World ne s’est pas enrichi alors que la boutique d’Amazon est loin d’être une solution idéale. Bref, la recette n’est pas meilleure aujourd’hui qu’elle l’était en 2013 si vous cherchez un smartphone capable de vous divertir.

Le Leap devrait cependant séduire les professionnels avec ses outils avancés en termes de sécurité et de synchronisation ou encore avec son autonomie confortable. Encore faut-il qu’ils n’aient pas déjà craqué pour l’un des modèles cités plus tôt, lesquels sont au passage toujours en vente et représentent sans doute un meilleur rapport qualité/prix.

La note de LesMobiles.com

BlackBerry Leap

BlackBerry Leap
55%

2,8 / 5

Partagez cet article

Comparer les prix du BlackBerry Leap

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer