SFR RED 30 Go = 10

Test du Kazam Tornado 455L : si encore il était réellement étanche ...

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Kazam Tornado 455L

Dévoilé dans le cadre du Mobile World Congress, le Tornado 455L se présentait alors comme une proposition intéressante avec sa promesse d'étanchéité. Promesse qui n'a malheureusement pas été tenue. Trois mois plus tard, nous le retrouvons sur le point d'être commercialisé avec une protection diminuée contre l'eau. Dommage. A-t-il d'autres qualités pour justifier son prix supérieur à 300 € ?

Arrivé en 2013, et 2014 chez nous, Kazam fait partie des petits nouveaux sur le marché de la téléphonie mobile. Il n'est donc pas étonnant qu'il se cherche un peu et tente de nouvelles choses, d'autant qu'il n'a pas grand chose à perdre. Et heureusement d'ailleurs, quand on pense au Tornado 455L. Présenté comme le premier smartphone étanche grand public de la marque au dernier Mobile World Congress, c'est finalement avec l'étiquette « splashproof » qu'il s'apprête aujourd'hui à arriver dans le commerce au prix public conseillé de 329 €.

Kazam Tornado 455L

En effet, Kazam n'est pas parvenu à répondre aux exigences de la certification IP67. Impossible alors de vendre le Tornado 455L comme un smartphone étanche, ce qui ne lui laisse finalement pas grand chose à offrir pour son prix puisqu'il dispose d'une fiche technique pour le moins classique et digne de smartphones vendus plutôt autour des 200 €. En voici un rappel :

  • Android 4.4.4 KitKat
  • écran IPS HD de 5,5 pouces
  • processeur quad-core Snapdragon 410 1,2 GHz
  • GPU Adreno 306
  • 2 Go de RAM
  • 16 Go de mémoire interne
  • connectivités 4G Cat4 / Wi-Fi b/g/n / Bluetooth 4.0
  • appareil photo 13 mégapixels avec capteur Sony IMX135
  • webcam 5 mégapixels
  • batterie 2600 mAh
  • dimensions : 154 x 78 x 7,1 mm
  • poids : 143 grammes

Evidemment, nous ne sommes jamais à l'abri d'une bonne surprise et c'est ce que nous espérons trouver en débutant ce test, même s'il faut bien avouer que la première impression n'est pas très bonne.

Il a l'air étanche, mais il ne l'est pas !

Et notre premier contact n'aura pas vraiment suffi à oublier cette mauvaise impression malgré des choix esthétiques pertinents, comme le bandeau assorti au cadre anthracite qui termine élégamment la face avant, autrement couverte d'une vitre en Gorilla Glass 3 pour protéger l'écran et les composants placés au-dessus (haut-parleur au centre, webcam à gauche et capteurs de luminosité/proximité à droite).

Kazam Tornado 455L : avant / arrière
Kazam Tornado 455L : gauche / droite

Nous apprécions également les tranches arrondies qui offrent une prise en main confortable malgré les dimensions généreuses de l'appareil, portées par des bordures d'écran que nous aurions préférées plus fines, ainsi que le motif imprimé sous la vitre arrière, également en Gorilla Glass 3, qui apporte un semblant de relief sur cette surface parfaitement lisse. En effet, l'appareil photo, en haut à gauche, ne dépasse pas alors que le haut-parleur est caché... et même très bien caché puisque nous le cherchons toujours.

Kazam Tornado 455L : appareil photo et écran

Malheureusement, ces quelques bonnes idées sont gâchées par des problèmes réellement irritants à la longue. Il y a évidemment les traces de doigts qui reviennent sans cesse puisque nous avons du verre de chaque côté, et le fond noir ne pardonne pas, mais ce n'est pas le pire. Kazam a bloqué l'accès aux différents ports dans sa quête de la certification IP67 et les trappes employées pour cela sont réellement de mauvaise qualité.

Comme le cadre, elles sont en plastique. Celles du port microSIM, qui surmonte les boutons (volume, alimentation) à droite, et du port microSD, à gauche, sont difficiles à fermer, comme si elles n'étaient pas de la bonne taille. Il y a toujours un bout qui dépasse du cadre. Pour celles du port microUSB et de la prise casque, en haut, le problème est tout autre. La première est trop lâche et donne l'impression qu'elle peut partir à tout moment alors que c'est l'inverse pour la seconde. On se retrouve alors à tirer dessus. Pas sûr qu'elle résiste bien longtemps.

Kazam Tornado 455L : microUSB et Jack

Au final, le Tornado 455L a les inconvénients d'un smartphone étanche, décuplés par une réalisation approximative, sans en être réellement un puisqu'il résiste tout juste aux éclaboussures. Dommage. Nous ne donnons pas plus cher de sa peau en cas de chute. Gorilla Glass 3 ou non, le design vitré est un choix plutôt audacieux pour un tel gabarit lorsque le cadre est en plastique et incapable d'amortir entièrement les chocs. Ce n'est pas très grave si la vitre avant se brise, puisque KAZAM remplace l'écran pendant 12 mois, mais la garantie ne couvrira certainement pas la vitre arrière...

L'écran, enfin du positif

Les choses prennent une autre tournure à l'allumage puisque nous découvrons un écran d'assez bonne qualité. Ce n'est certainement pas le plus fin que nous ayons vu puisque, avec une diagonale de 5,5 pouces et une définition HD, sa résolution n'atteint même pas les 300 pixels par pouce mais il se rattrappe dans d'autres domaines. Les couleurs sont vives mais pas trop, les angles de visions sont plutôt ouverts et la luminosité est suffisamment bonne pour maintenir un bon niveau de lisibilité en plein soleil, à condition que la dalle soit propre...

Kazam Tornado 455L : écran

Android KitKat sans surcouche

Enfin, il y a aussi une mauvaise surprise à l'allumage. Ne vous laissez pas tromper par les touches de navigation empruntées à Lollipop, c'est bien de l'Android 4.4.4 KitKat que nous retrouvons et c'est plutôt regrettable puisque Lollipop est tout de même disponible depuis novembre 2014. Les puristes apprécieront au moins de retrouver une expérience stock puisque, comme toujours, Kazam applique une surcouche très légère puisqu'elle n'affecte pas plus l'écran de verrouillage que l'écran d'accueil avec ses panneaux multiples et ses widgets. RAS aussi dans le centre de notifications, tout comme dans le gestionnaire de multitâche.

En fait, elle n'apporte que quelques gestes censés faciliter l'utilisation du smartphone mais tous ne fonctionnent pas très bien, comme passer la main au-dessus de l'écran pour faire défiler des photos. Aucun problème en revanche pour ceux reposant sur le tactile : ajustement du volume avec glissement à deux doigts, capture d'écran avec glissement à trois doigts, lancement de l'appareil photo avec trois pressions multiples...

Kazam Tornado 455L : écran de verrouillage Kazam Tornado 455L : bureau Kazam Tornado 455L : multitâche
Kazam Tornado 455L : centre de notifications Kazam Tornado 455L : réglages rapides Kazam Tornado 455L : Gestes & mouvement

Du côté des applications, là aussi, c'est service minimum. Seules deux sont préinstallées en plus de la suite de Google, évidemment complète : Rescue, pour l'assistance à distance avec un technicien capable de prendre le contrôle pour vous sortir d'une mauvaise passe, et Dolphin Browser, un navigateur internet aux faux airs de couteau suisse avec ses add-ons et son AppBox qui renvoit en fait vers le Play Store pour télécharger des applications. Soulignons au passage que vous disposerez pour cela d'environ 12 Go sur les 16 annoncés, sans oublier l'emplacement pour cartes microSD.

Kazam Tornado 455L : Rescue Kazam Tornado 455L : Dolphin Browser Kazam Tornado 455L : Dolphin Browser

Des performances très moyennes en multimédia

Notez que la mémoire restant à disposition de l'utilisateur tourne habituellement plutôt autour des 10 Go. C'est évidemment l'avantage de ne pas avoir de surcouche. Il y en a aussi un autre : le système tourne très bien malgré une configuration que l'on pourrait aujourd'hui qualifier de modeste, surtout pour un smartphone vendu plus de 300 €. Nous sommes clairement plus habitués à retrouver le Snapdragon 410, qui se compose pour rappel d'un CPU quad-core Cortex-53 cadencé à 1,2 GHz et d'un GPU Adreno 306, sur des modèles à moins de 200 € même s'il est vrai qu'il est alors rarement accompagné de 2 Go de RAM comme ici. Dommage, cela ne change pas grand chose en multimédia.

Kazam Tornado 455L : AnTuTu Kazam Tornado 455L : 3Dmark Kazam Tornado 455L : Basemark OS II

Comme toujours, le Snapdragon 410 s'en sort avec la plupart des tâches mais n'est réellement à l'aise dans aucune, comme le montrent les benchmarks. Comprenez que vous pourrez jouer à des jeux 3D mais n'espérez pas y trouver des graphismes fins et détaillés, comme vous pourrez le voir ci-dessous avec Modern Combat 5. Nous avons même rencontré quelques ralentissements sur Dead Trigger 2 avec les graphismes au niveau moyen.

Kazam Tornado 455L : Modern Combat 5

Le bilan n'est pas très glorieux en lecture vidéo non plus. Outres les habituels codecs n'ont pris en charge, il faudra également éviter le MKV que le CPU peine à décoder même en HD alors que le MP4 est décodé jusqu'en Full HD. Comme toujours, préférez un lecteur alternatif plutôt que celui de Google pour palier l'absence de certains codecs et afficher les sous-titres.

Pour l'audio, il faudra composer avec une bibliothèque de codecs encore moins fournie et un haut-parleur pas très puissant, très certainement parce que Kazam a voulu le protéger contre l'eau. Comme indiqué en début de test, nous ne l'avons pas trouvé mais il nous a semblé percevoir du son sortir à la fois de devant et de derrière.

Des photos lumineuses et détaillées

C'est encore en photo que le Tornado 455L s'en sort le mieux, une fois passé l'étape de la prise pas franchement plaisante puisqu'elle se fait via l'application livrée avec Android. L'interface est dépouillée, avec un menu qui se déploie progressivement de bas en haut. Cliquer sur une icône fait disparaître sa ligne pour en faire apparaître une autre au-dessus avec le sous-menu. S'ajoute à cela un ultime menu, dans une fenêtre, pour les paramêtres restants. Finalement, l'application s'avère assez complète mais tellement mal organisée qu'il faut souvent s'y reprendre à deux fois pour arriver au bon réglage.

Kazam Tornado 455L : Appareil photo

Le capteur IMX135 de 13 mégapixels fourni par Sony délivre en revanche de bons résultats. Nous avons été particulièrement surpris par la gestion de la luminosité, les résultats étant parfois moins bons avec HDR que sans. Les couleurs sont de plus fidèles même si nous les trouvons un peu ternes. S'ajoute encore à cela un bon niveau de détails. Aucune trace de lissage. Nous aurions même préféré parfois pour éliminer un peu de bruit, présent même dans les zones claires. Pas de panique toutefois, vous ne le verrez qu'à l'agrandissement.

Photo prise avec le Kazam Tornado 455L

Nous avons également obtenu d'assez bons résultats en intérieur. Evidemment, il ne faudra pas attendre miracle lorsque la luminosité viendra réellement à manquer mais vous pourrez alors au moins compter sur le double flash LED au dos. Rappelons au passage qu'un capteur de 5 mégapixels est présent en façade pour les amateurs de selfies.

Bonne idée au départ, mauvaise à l'arrivée

C’est certain, nous aurions préféré que le Tornado 455L arrive sur le marché comme il nous a été présenté à Barcelone, c’est-à-dire avec la certification IP67. D’autant qu’elle a laissé des traces dont nous nous serions bien passés. Les trappes sont réellement gênantes au quotidien.

Sans étanchéité, difficile de justifier le tarif de 329 € quand d’autres proposent des configurations similaires, comme le Ridge Fab 4 de Wiko également sous Snapdragon 410, ou même meilleures, comme l’Idol 3 d’Alcatel OneTouch avec son Snapdragon 615, pour 100 € de moins. Il n’y a réellement qu’en photo qu’il tire son épingle du jeu et c’est un peu léger...

La note de LesMobiles.com

Kazam Tornado 455L

Kazam Tornado 455L
40%

2 / 5

Partagez cet article

Comparer les prix du Kazam Tornado 455L

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer