HUAWEI MATE 10 PRO HUAWEI MATE 10 PRO
HUAWEI MATE 10 PRO

Sony rachète les capteurs Pureview à Toshiba

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
toshiba

Face à Samsung, Sony doit consolider ses parts de marché pour continuer à rester le leader. Le Japonais a annoncé le rachat de la branche capteurs photo de Toshiba. Une consolidation plus tactique que stratégique qui confortera certainement Sony dans son rôle de fournisseur de technologie.

Dans le monde des capteurs photo, une poignée de noms seulement ont une part de marché assez importante pour compter. Sony bien évidemment, avec 40 % du marché mondial avec les Exmor. Les capteurs ISOCELL de Samsung sont aujourd’hui les principaux concurrents, notamment sur le haut de gamme. Plus bas, sur le marché, nous retrouvons davantage Omnivision, ST Microelectronics ou ON Semiconductors. Nous avons naturellement oublié un nom : Toshiba, qui s’est rendu célèbre en créant le capteur 41 mégapixels qui équipent les 808 Pureview et Lumia 1020 de Nokia. Un capteur unanimement salué (bien qu’une partie de la qualité photographique en revienne aussi aux optiques Carl Zeiss...).

Pureview
Les capteurs Pureview rejoignent les rangs des Exmor de Sony

Sony rachète les capteurs Pureview

En fin de semaine dernière, un événement important s’est déroulé dans le monde des capteurs photo pour smartphone. Selon l’agence de presse japonaise Nikkei, Sony a accepté de racheter la branche semi-conducteurs de Toshiba. Le fameux capteur Pureview rejoint donc les Exmor RS, même si, dans les faits, ce n’est pas tout à fait exact. Ce rachat, d’une valeur de 149,7 millions d’euros, comprend les capteurs photo, mais également une division dédiée à la mémoire flash et aux semiconducteurs. Toshiba conserverait cependant une partie de la production de mémoire flash où l’entreprise est l’un des leaders mondiaux (face à Samsung, encore lui).

L’activité de Toshiba ne représente au niveau mondial que 1,9 % de part de marché. Il n’y a donc pas de quoi révolutionner le marché. Mais la disparition d’un acteur tel que Toshiba de cette activité est un événement qui aura certainement des répercussions, notamment pour Microsoft, les équipes issues de Nokia travaillant beaucoup avec le Japonais. Sony, outre de nouveaux brevets, pourrait donc récolter de nouveaux clients, ce qui n’est pas du luxe face à Samsung. Bien sûr, si ces mêmes clients n’avaient auparavant pas choisi Sony, rien n’affirme qu’ils rejoindront les 40 % du marché qui lui font confiance. Le géant coréen devrait donc profiter aussi du jeu des vases communicants. Nous sommes donc curieux de savoir comment Sony parviendra à conserver la clientèle de Toshiba et comment la firme compte exploiter le savoir-faire de son compatriote (notamment sur les capteurs Pureview).

Faire face à la concurrence

Sony et Toshiba sont des entreprises finalement assez proches l’une de l’autre, au moins dans la partie électronique. Les deux sociétés sont historiquement de grandes marques de l’informatique et des biens de consommation techniques. Icônes des années 80 et 90, elles ont aujourd’hui toutes les difficultés à s’imposer que ce soit dans l’univers du PC, des téléphones et des télévisions. La concurrence sud-coréenne, mais aussi chinoise a largement entamé leurs parts de marché mondial et domestique. Ce n’est donc pas très simple. D’autant que Sony est financièrement fragilisé, notamment sur les parties Bravia et Xperia, tandis que Toshiba fait l’objet d’un énorme scandale depuis le début de l’année. Le groupe aurait gonflé artificiellement ses résultats. Visé par des enquêtes, le groupe annonce des pertes records de près de 300 millions d’euros...

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer