SFR RED
SFR RED 30 Go = 10

Test de l'Alcatel OneTouch GO Play : un smartphone robuste et étanche à moins de 200 €

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Alcatel OneTouch Go Play

Les smartphones robustes et étanches sont de plus en plus nombreux mais souvent onéreux, sauf chez Alcatel OneTouch. Le constructeur a pensé à ceux qui préfèrent dépenser leur argent dans un joli voyage plutôt que dans un smartphone avec le GO Play. Il est désormais temps de découvrir ce qu'il cache réellement sous sa carapace.

Les smartphones sont de mieux en mieux armés pour affronter le quotidien. Les protections d'écran ont beaucoup évolué ces dernières années, tout comme les matériaux employés dans les châssis. Sans oublier l'étanchéité. Malheureusement, c'est souvent sur le haut de gamme que l'on trouve ce qu'il se fait de mieux et tous les maladroits ne sont pas nécessairement technophiles au point de dépenser des centaines d'euros dans un smartphone. Il y a heureusement quelques exceptions, comme le Xcover 3 de Samsung et, désormais, le GO Play d'Alcatel OneTouch.

Alcatel OneTouch GO Play

Dévoilé dans le cadre de l'IFA, il fait partie d'une nouvelle gamme baptisée GO puisque, plus encore qu'aux simples maladroits, les appareils qui la composent s'adressent aux explorateurs. Tout-terrain et endurance sont donc les maîtres mots, alors que l'équipement reste basique pour maintenir le prix sous la barre des 200 € :

  • Android 5.0.2 Lollipop
  • écran IPS HD de 5 pouces
  • CPU quad-core Snapdragon 410 cadencé à 1,2 GHz
  • GPU Adreno 306
  • 1 Go de RAM
  • 8 Go de mémoire interne
  • connectivités 4G / Wi-Fi / Bluetooth
  • appareil photo principal 8 mégapixels avec flash LED
  • appareil photo 5 mégapixels à l'avant
  • batterie 2500 mAh
  • châssis anti-choc et étanche (IP67)
  • dimensions : 143,3 x 73,3 x 9,2 mm
  • poids : 151 grammes

Le GO Play devrait donc être capable d'assurer l'essentiel dans des situations délicates mais nous sommes évidemment là pour écarter les doutes ou, à l'inverse, les confirmer.

Robuste mais pas trop charnu

Commençons comme toujours avec le design, domaine dans lequel Alcatel OneTouch aurait pu se contenter du minimum compte tenu de l'usage mais il a tout de même tenu à soigner les apparences. Le GO Play se présente ainsi comme un smartphone relativement compact et fin malgré son châssis « renforcé ». Il est en fait fait de plastique avec un toucher gomme à la surface pour absorber les chocs, et éviter les traces de doigts au passage. De nombreux coloris sont de plus proposés pour que tout le monde puisse le trouver à son goût. Encore faut-il apprécier l'effet gauffré au dos. Ce n'est pas réellement notre cas et, puisqu'il n'apporte rien d'indispensable à la prise en main, nous aurions préféré nous en passer.

Alcatel OneTouch GO Play : avant / arrière
Alcatel OneTouch GO Play : gauche / droite

Attention, cela ne veut pas dire que la prise en main n'est pas agréable. En fait, elle est assez classique puisque nous retrouvons les mêmes éléments que sur n'importe quel autre smartphone avec de légers changements, comme un cadre un peu plus épais autour de la vitre qui protège l'écran et les différents éléments qui l'entourent : haut-parleur, webcam et capteurs en haut et boutons de navigation Android en bas. Il monte aussi un peu plus haut pour éviter que la vitre ne soit trop exposée en cas de chute même si cela ne l'empêchera pas de se briser en cas de contact direct.

Alcatel OneTouch GO Play : boutons de navigation et ports microSIM et microSD

Autre exemple, les connectiques sont placées où nous avons l'habitude de les trouver, microUSB en bas et prise jack en haut, mais des caches ont été ajoutés. C'est un peu embêtant à l'usage mais c'est évidemment ce qui empêche l'eau et le sable d'y entrer puisque le GO Play est certifié IP67. Comprenez qu'il devrait pouvoir être immergé jusqu'à 1 mètre sous l'eau pendant 30 minutes. Les liens qui les maintiennent au châssis sont tout de même assez longs et souples pour limiter la gêne. Reste à espérer qu'ils ne céderont pas avec le temps... Ils ont tout de même l'air assez fragile.

Alcatel OneTouch GO Play : prise jack et port microUSB

Nous retrouvons le même système à gauche, pour les emplacements microSIM et microSD. A l'opposé se trouvent les boutons pour l'alimentation et le volume, qui tombent pile sous le pouce quand on en a besoin. Finissons avec l'arrière qui, outre l'effet gauffré évoqué plus haut, laisse apparaître l'appareil photo, légèrement protubérant, et son flash en haut et inclut la sortie du haut-parleur en bas à gauche. La forme légèrement bombée ne suffit pas à adoucir les arêtes mais Alcatel OneTouch n'a certainement pas pu faire plus en plaçant le port SIM sur le côté.

Alcatel OneTouch GO Play : appareil photo

Dommage même si l'impression générale reste plutôt bonne. Elle est de plus renforcée par un assemblage précis et une petite surprise dans le coffret : une paire d'écouteurs intra-auriculaires et étanches pour suivre le GO Play n'importe où.

Un écran qui manque d’éclat

Nous aurions aimé être aussi catégoriques sur l'écran mais, si la définition HD est acceptable sur une dalle de 5 pouces (294 ppp), le rendu global est un peu décevant. Les couleurs sont ternes mais ce n'est sans doute pas le pire. La luminosité nous paraît un peu faible pour un smartphone pensé pour être utilisé en extérieur et, donc, potentiellement en plein soleil. La météo n'était malheureusement pas avec nous pour ce test mais nous ne misons pas grand chose sur la lisibilité dans ces conditions. A cela s'ajoutent des angles de vision peu ouverts, surtout pour une dalle IPS.

Alcatel OneTouch GO Play : écran

Nous avons une hypothèse qui pourrait expliquer la plupart de ces problèmes. La vitre pourrait avoir été traitée contre les reflets ou autre chose afin de faciliter la lecture en extérieur mais rien de tel n'a malheureusement été évoqué par Alcatel OneTouch et, puisque nous n'avons pas eu de soleil pour vérifier cette hypothèse, nous retenons finalement un écran assez moyen...

Une surcouche légère, sauf sur la sélection d’applications

A l'écran s'affiche évidemment Android, que nous retrouvons ici en version 5.0.2. Nous aurions préféré la 5.1 au moins. Il faudra donc se passer des commandes rapides enrichies pour le Wi-Fi et le Bluetooth, que nous retrouvons accompagnées d'une commande ViewMe dans le centre de notifications. C'est l'une des petites nouveautés apportées par la légère surcouche d'Alcatel OneTouch, avec quelques raccourcis supplémentaires sur l'écran de verrouillage, l'agrégateur de news OneTouch Stream sur le bureau (tout à gauche) et des icônes personnalisées. Des gestes tactiles, comme le double-clic pour réveiller le smartphone, peuvent également être activés dans les Paramètres mais l'interface est autrement très classique.

Alcatel OneTouch GO Play : écran de verrouillage Alcatel OneTouch GO Play : bureau Alcatel OneTouch GO Play : réglages rapides
Ecran de déverrouillage, bureau et réglages rapides

Du côté des logiciels embarqués, nous retrouvons évidemment la suite de Google mais aussi beaucoup d'autres plus ou moins utiles. Nous avons évoqué ViewMe un peu plus tôt. Il s'agit en fait d'une application permettant d'enregistrer ce qu'il se passe à l'écran, avec une bulle montrant l'utilisateur à travers la webcam en option, pour le partager sur les réseaux sociaux. Sympa, mais nous ne voyons pas vraiment quand l'utiliser... Alcatel OneTouch prend un jeu pour exemple. Il en livre d'ailleurs plusieurs qui sont issus du catalogue de Gameloft, en plus d'une boutique dédiée.

Periscope et Zello rentrent en revanche dans la thématique du voyage et des expéditions. Le premier permet de diffuser de la vidéo en direct, avec affichage de la localisation en option, pour épater les copains. Le second est une sorte de Talkie Walkie. Ils rejoignent WhatsApp, Twitter, Messenger (Facebook) et Vine dans le dossier « Social ». S'ajoutent encore à cela une boutique applicative, la troisième après celle des jeux et le Play Store, Mix, AntiVirus, SwiftKey (clavier), CleanMaster, WPS Office et les habituels outils de maintenance. Beaucoup de choses donc...

Alcatel OneTouch GO Play : OneTouch Stream Alcatel OneTouch GO Play : Periscope Alcatel OneTouch GO Play : Centre des jeux
OneTouch Stream, Periscope et Centre des jeux

Un Snapdragon 410 bien en forme

Cela veut dire qu'il ne reste plus grand chose des 8 Go de mémoire interne promis. Ce n'est déjà pas beaucoup. Il en reste environ 3,5. De quoi télécharger quelques applications tout de même mais mieux vaut investir dans une carte microSD. Du côté de la RAM, Alcatel OneTouch n'est guère plus généreux puisqu'il s'est contenté d'1 Go. Heureusement, la navigation n'en souffre pas trop même lorsque de nombreuses applications sont ouvertes. Le Snapdragon 410 n'y est évidemment pas pour rien non plus même s'il n'est pas un foudre de guerre avec son CPU quad-core Cortex-A53 cadencé à 1,2 GHz et son Adreno 306, comme nous le rappellent les benchmarks.

Alcatel OneTouch GO Play : AnTuTu Alcatel OneTouch GO Play : Basemark OS II Alcatel OneTouch GO Play : 3Dmark
Scores obtenus sur AnTuTu, Basemark OS II et 3Dmark

Le GO Play enregistre des scores comparables à ceux de la plupart des smartphones dotée d'une configuration similaire. Comprenez des scores plutôt moyens. Cela ne veut cependant pas dire que le Snapdragon 410 se comporte toujours de la même manière puisque les benchmarks révèlent des performances brutes alors que l'optimisation logicielle peut parfois faire la différence, comme ici puisque nous avons pu jouer confortablement sur notre sélection de jeux alors que d'autres modèles, comme le Galaxy J5 de Samsung, peinent parfois à faire tourner Angry Birds Go! correctement. Dead Trigger 2 s'est également bien comporté avec le profil graphique intermédiaire. C'est donc plutôt une bonne surprise.

Alcatel OneTouch GO Play : Dead Trigger 2

Du côté de la vidéo, en revanche, le bilan est bien moins glorieux. Evidemment, quand ce n'est pas l'un, c'est l'autre. Le lecteur natif est tout bonnement médiocre malgré une bonne impression de départ grâce à une commande pour activer les sous-titres. Dommage, elle ne marche que si le fichier des sous-titres est séparé du fichier vidéo puisqu'il faut le chercher manuellement. Mais ce n'est pas tout. Le décodage de certains formats, comme le MKV, se fait péniblement au-delà du 720p alors que cela fonctionne parfaitement avec VLC. La gestion des codecs est donc mauvaise, quand ils sont supportés puisque beaucoup ne le sont pas du tout. Bref, s'il y a une chose à faire au démarrage, c'est télécharger un lecteur alternatif.

Le GO Play s'en sort un peu mieux en lecture audio grâce à l'application Mix qui permet de s'improviser DJ avec des effets et même deux platines virtuelles qui permettent réellement de mixer ou simplement de préparer la chanson suivante. Dommage que le haut-parleur soit si mou, en plus d'être mal placé. C'est autre chose que ceux de l'Idol 3 sur lequel nous avions découvert cette jolie application. Profitons en au passage pour rappeler qu'Alcatel OneTouch annonce jusqu'à 55 heures de lecture musicale sur une seule charge. Nous ne sommes pas allés jusque là mais force est de reconnaître que l'autonomie du GO Play est bonne. Nous n'avons eu aucun mal à tenir une journée complète en l'utilisant régulièrement.

Alcatel OneTouch GO Play : Mix
Mix laisse jouer deux musiques en même temps pour mixer

L’appareil photo s’en sort bien le jour

Terminons avec la photo, qui repose ici sur deux capteurs. Le premier, à l'arrière, offre une résolution de 8 mégapixels et est accompagné d'un flash LED. Le second, à l'avant cette fois, atteint 5 mégapixels. Ils sont servis avec une application assez classique mais qui renferme tout de même quelques bonnes surprises comme un mode manuel, avec contrôle des ISO, de la vitesse, de la balance des blancs et même de la mise au point, ainsi qu'un mode TimeLapse pour vos couchés de soleil à flanc de colline. Sans oublier le Panorama et le HDR bien sûr.

Alcatel OneTouch GO Play : Appareil photo
Interface de l'application Appareil photo

Nous avons ensuite été agréablement surpris des clichés obtenus en plein jour et des détails qu'ils renferment, sans pour autant ramener de bruit même dans les zones sombres. La restitution des couleurs est plutôt juste, comme le travail de l'exposition automatique en général. De légères déformations sont visibles en périphérie mais rien d'anormal. C'est en revanche une autre histoire lorsque la luminosité baisse. Les clichés sont sombres et vous pouvez dire au revoir aux détails. Tout est lissé pour éviter le bruit. Nous aurions préféré qu'il en reste un peu à ce compte là.

Bref, ce n'est certainement pas avec le GO Play que vous allez immortaliser vos soirées autour du feu mais cela devrait aller pour le reste.

Photo prise avec l'Alcatel OneTouch GO Play
Photo prise avec l'appareil photo de l'Alcatel OneTouch GO Play

Une proposition intéressante, mais surtout peu commune

Le GO Play tient finalement ses promesses. A 199 €, il est possible de trouver un smartphone relativement résistant, endurant et capable de délivrer une expérience Android complète même s'il n'est évidemment pas parfait. L'étanchéité est garantie par des trappes (gênant et fragile). L'écran manque un peu de luminosité. La mémoire est étriquée. L'appareil photo devient mauvais une fois la nuit tombée...

C'est certain, il existe des smartphones bien mieux équipés à ce prix mais si l'aspect robuste est indispensable, vous ne trouverez sans doute pas beaucoup mieux ailleurs. Nous jetterions tout de même un oeil au Moto G (3e gen.) de Motorola à votre place puisqu’il est étanche même s’il n’est pas réellement présenté comme « tout-terrain ». Quant au Xcover 3 de Samsung, seul vrai concurrent du GO Play en France, l’équipement est un peu plus léger.

La note de LesMobiles.com

Alcatel OneTouch Go Play

Alcatel OneTouch Go Play
65%

3,3 / 5

Comparer les prix du Alcatel OneTouch Go Play

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer