SFR RED
SFR RED 30 Go = 10

Test du HTC Desire 530 : un joli entrée de gamme... et c'est tout ?

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
HTC Desire 530

Nouvel entrée de gamme signé HTC, le Desire 530 attire l’oeil avec son élégant design aux accents colorés mais attention à ce qu’il cache derrière. Beaucoup de surprises, mais rarement bonnes. Explications avec notre test complet.

En difficulté avec son activité historique, HTC a décidé de miser sur l'avenir en concentrant ses efforts sur une technologie au fort potentiel de développement : la réalité virtuelle. Cela ne veut pas dire qu'il abandonne la téléphonie - il faut bien faire rentrer de l'argent en attendant que la sauce prenne ! - mais il a clairement réduit les dépenses de ce côté là et se concentre désormais sur les marchés volumiques. La descente en gamme des One (à partir du One A9) est un premier signe. L'arrivée du Desire 530 chez nous en est un autre.

HTC Desire 530

Voilà bientôt deux ans déjà que la série la plus abordable des Desire n'avait pas eu de nouveau représentant dans l'Hexagone. C'est donc un petit événement que de voir débarquer le Desire 530 aujourd'hui mais le plus dur reste encore à faire. Avec son prix de 179 €, ce sera évidemment d'affronter la ribambelle de smartphones chinois (ou franco-chinois) qui ont envahi les étals français, de Wiko à Alcatel en passant par Archos. Sans oublier Honor bien sûr !

Voyons donc de quel bois il se chauffe mais revenons d'abord sur les armes à sa disposition avec un rappel de la fiche technique du Desire 535 :

  • Android 6.0 Marshmallow + HTC Sense
  • écran Super LCD HD de 5 pouces
  • Snapdragon 210 avec CPU quad-core Cortex-A53 cadencé à 1,1 GHz
  • GPU Adreno 304
  • 1,5 Go de RAM
  • 16 Go de mémoire interne (+ microSD)
  • connectivités 4G (cat. 4) / Wi-Fi (b/g/n) / Bluetooth (4.1) / NFC
  • appareil photo principal 8 mégapixels avec optique ouvrant à f/2.4 et flash LED
  • webcam 5 mégapixels avec objectif ouvrant à f/2.8
  • batterie 2200 mAh
  • dimensions : 146,9 x 70,9 x 8,3 mm
  • poids : 140 grammes

Autant dire que le Desire 530 n'a rien d'exceptionnel. La configuration paraît même particulièrement modeste compte tenu du prix mais ce ne sont jamais que des chiffres. Voilà donc nos impressions après quelques jours d'utilisation.

Le design pour meilleur atout

Premièrement, HTC livre un joli petit smartphone. Les petites touches de couleur au niveau du bouton d'alimentation à droite et du dos (avec certains coloris, comme vu avec le Desire 825) céent un contraste intéressant avec les lignes classiques et la symétrie apportée avec les haut-parleurs autour de l'écran. De quoi se démarquer des autres sans tomber dans le tape-à-l'oeil si jamais vous tenez à votre image. Il est d'ailleurs aussi bon de noter qu'il ne fait pas toc ou jouet non plus malgré l'utilisation exclusive de plastique. La matière est bien traitée et les finitions sont tout simplement impeccables, ce qui est d'ailleurs aussi agréable à la vue qu'au toucher.

HTC Desire 530 : avant/arrière
HTC Desire 530 : gauche/droite

L'impression est donc tout aussi bonne en main. Le plastique est doux et adhère bien. En outre, le Desire 530 profite d'un format maniable et de boutons idéalement placés à droite. Nous avons déjà évoqué celui de l'alimentation pour son côté esthétique, il tombe également sous le pouce naturellement. Il suffira de viser un peu plus haut pour régler le son. Les connectiques sont également bien placées. Le port microUSB est en bas pour ne pas gêner en cas d'appel pendant la charge alors que la prise casque est en haut et évitera de retourner le smartphone pour le ranger dans la poche en écoutant de la musique.

HTC Desire 530 : appareil photo, prise jack et webcam

Nous avons également apprécié de n'avoir qu'une trappe à soulever, sur la tranche gauche, pour insérer une carte nanoSIM ou une carte microSD. C'est tout de même plus pratique que d'avoir à retirer tout le capot même si cela condamne la batterie au passage. C'est aussi plus pratique qu'un tiroir à ouvrir avec une clé. En espérant que la trappe en question soit solidement fixée bien sûr. La tension n'était ni trop fort ni trop lâche lors de notre test mais, malheureusement, seul le temps permettra de dire si elle durera. Nous ne pouvons que l'espérer pour l'instant.

HTC Desire 530 : trappe

Et puisque nous parlons d'attache, venons-en au deux petits trous percés au dos du Desire 530. Ils servent à accrocher une dragonne. Il y en a d'ailleurs normalement une de fournie dans le coffret. Nous n'en voyons pas vraiment l'intérêt mais c'est toujours un petit plus, et c'est rare sur ce segment. Vous remarquerez enfin que l'appareil photo dépasse légèrement à l'opposé du capot mais ce n'est pas gênant, que ce soit en main ou pour poser le smartphone. HTC a donc fait du bon boulot, même s'il n'est pas parvenu à éviter les traces de doigt... Avis aux maniaques de la propreté !

HTC Desire 530 : dragone, microUSB et haut-parleur

Un écran pas toujours convaincant

Nous sommes déjà un peu plus partagés quant à l'écran, malgré une bonne impression de départ. Les images s'y affichent avec une netteté saisissante. En voilà une surprise pour un écran 720p de 5 pouces (294 ppi). Non. Il n'y a pas d'erreur. C'est bien ça mais il semblerait qu'un traitement logiciel accentue les contours tout en les lissant. C'est plutôt flatteur pour les images mais le tour de magie fonctionne nettement moins bien avec les textes.C'est même l'effet inverse pour peu que les caractères soient trop petits. Ils apparaissent plus flous encore que sur des écrans équivalents. Surfer sur internet ou lire, tout simplement, devient donc rapidement pénible est fatiguant pour les yeux.

HTC Desire 530 : écran

S'ajoutent à cela une palette de couleurs assez sombres et une luminosité un peu juste qui n'arrange évidemment rien. Nous avons enfin aussi relevé des changements de teintes assez importants dès que l'oeil dévie du centre de l'écran, notamment avec une dominance de jaune vers la droite. Au final, ce n'est ni bon ni mauvais. Tout dépend de l’usage. Pour le visionnage de photos et vidéos ou le jeu, pas de soucis comme pour naviguer dans l'interface.

Android Marshmallow et Sense font une belle paire

Et venons-y justement, à l'interface. C’est l’un des points forts de ce Desire 530. La première raison, c’est qu’il s’appuie sur Android 6.0 Marshmallow. C’est le premier entrée de gamme que nous testons sous la dernière version de l’OS de Google et il est important de le souligner à l’heure où la plupart sont livrés sous Lollipop avec peu de chances de les voir un jour évoluer. Parmi les nouveautés de cette version figurent pour rappel Doze pour réduire la consommation énergétique ou encore les autorisations individuelles pour les applications. Cela fait un peu plus de Paramètres à régler à la première ouverture mais, au moins, on sait où vont toutes les données récoltées ou plutôt où elles ne vont pas. Et dieu sait qu’il y en a beaucoup… A noter tout de même que les autorisations sont parfois données par défaut à l’installation. Il faudra alors y veiller par la suite.

HTC Desire 530 : alimentation HTC Desire 530 : Doze HTC Desire 530 : autorisations des applications

S’ajoute à cela Sense. Ce n’est pas la dernière version découverte avec le HTC 10 mais plutôt celle du One M9, mais c’est toujours une bonne nouvelle puisque la surcouche du Taïwanais ne nous a jamais déçus. Parmi les bonnes idées de cette mouture se trouve notamment le widget Sense Home, une fenêtre dans laquelle apparaissent différentes applications en fonction des situations. Vous êtes à la maison ? Alors la sélection inclura davantage d’applications de divertissement. Au travail ? Voilà que les clients e-mail apparaissent en plus d’outils productifs. Enfin, si vous êtes de sortie, ce sont plutôt les outils de navigation ou de découverte type Yelp qui apparaîtront. Soulignons aussi que les sélections s’affinent avec le temps, à condition d’autoriser le widget à savoir où vous êtes et ce que vous faites.

Nous retrouvons bien évidemment aussi Blinkfeed, le fameux agrégateur de news de HTC toujours aussi bien fichu avec, notamment, un mode hors connexion, à gauche du bureau, mais aussi les Thèmes ou encore les raccourcis sur l’écran de verrouillage. Le tout, assorti de menus épurés et aérés pour faciliter la navigation alors que la structure d’Android est par ailleurs conservée, avec le centre de notifications et ses réglages rapides, le lanceur d’applications et le multitâche à la carte.

HTC Desire 530 : écran de verrouillage HTC Desire 530 : bureau HTC Desire 530 : BlinkFeed
HTC Desire 530 : réglages rapides HTC Desire 530 : gestionnaire de multitâche HTC Desire 530 : lanceur d'applications

Les bons points continuent du côté des applications pré-installées. HTC a compris qu’il ne servait à rien d’en ajouter trop. On en compte une dizaine, en incluant les outils basiques type calculatrice, magnétophone ou lampe torche et le centre d’aide. Il n’en reste finalement que trois de réellement importantes. La première est News Republic qui sert à alimenter BlinkFeed et les deux autres sont associées au traitement des prises de vue. Fx est un studio de retouche assez complet avec de nombreux outils, réglages et filtres en plus de jeux de superpositions originaux avec des formes géométriques. Zoe permet de son côté de confectionner des petites séquences sympathiques à partir des prises stockées dans l’appareil.

HTC Desire 530 : Fx HTC Desire 530 : Zoe HTC Desire 530 : Aide

HTC mise donc beaucoup sur la photo. Soulignons d’ailleurs aussi qu’il s’est réapproprié la Galerie d’Android, comme la plupart des applications système d’ailleurs, avec une interface plus épurées et des options d’affichage et de tris supplémentaires. S’ajoute évidemment encore cela la suite applicative de Google alors qu’environ 10 Go restent à la disposition de l’utilisateur sur les 16 annoncés, ce qui n’est pas mal du tout.

Des performances honorables pour un Snapdragon 210, mais décevantes pour le prix

Sense est donc toujours aussi sympathique mais le Snapdragon 210 ne lui fait pas vraiment honneur. Les animations saccadent souvent, le clavier virtuel peine à suivre, les applications sont assez longues à charger et jongler entre celles qui sont ouvertes demande encore un peu de patience malgré la RAM de 1,5 Go. C'est dommage. Surtout quand la plupart des smartphones disponibles au même prix intègrent des Snapdragon 410 ou MT675X et tournent donc bien mieux de manière générale. Il est néanmoins bon de constater que le Desire 530 se rattrape un peu une fois les applications lancées. Même le multimédia ne lui fait pas (trop) peur.

Il fera notamment un support sympathique pour regarder des vidéos, pour peu qu'un bon lecteur soit installé pour pallier la bibliothèque de codecs trop peu fournie de celui de Google mais aussi l'absence totale d'options de lecture. Les flux sont par ailleurs décodés jusqu'en 1080p, même s’il est inutile d’aller au-delà de 720p compte tenu de l’écran qui saura néanmoins flatter la rétine ici. La partie audio est un peu plus décevante. Un seul des haut-parleurs en façade n’est finalement actif en multimédia. C’est celui du bas et il n’est pas particulièrement puissant mais il est intéressant de noter que la technologie BoomSound est proposée via la prise jack. Il faudra donc privilégier le casque pour l’écoute.

HTC Desire 530 : Dead Trigger 2

Grâce à l’Adreno 304, le Desire 530 ne s'en sort pas trop mal non plus en jeu puisqu'il est parvenu à offrir une expérience décente avec notre sélection habituelle. Dead Trigger 2 s'est plutôt bien comporté même s'il a pour cela fallu se contenter des graphismes au plus bas. Du côté d'Angry Birds Go!, même constat. C’est d’ailleurs assez surprenant sachant que nous avons déjà vu des configurations plus solides peiner à afficher plusieurs coureurs avec tous les obstacles et bonus qui jonchent les pistes. C’est donc une assez bonne surprise, même si cela ne règle pas le problème des ralentissements usant dans l’interface…

Pour ce qui est des performances brutes, pas de grande surprise. Le smartphone se classe évidemment parmi les derniers sur les benchmarks tout en talonnant tout de même ceux sous Snapdragon 410 en traitement graphique. C'est déjà ça.

HTC Desire 530 : AnTuTu HTC Desire 530 : Basemark OS II HTC Desire 530 : 3Dmark

Ni bon ni mauvais en photo

Côté prise de vue, le Desire 530 ne fait pas de miracle. Son capteur principal de 8 mégapixels peine à capturer des scènes détaillées mais il a au moins le mérite d’offrir des résultats propres, homogènes et sans grain avec des couleurs relativement justes. Nous avons également pu observer une tendance à la sous-exposition, la mesure de la lumière se faisant systèmatiquement sur la zone la plus lumineuse mais il suffit de faire la mise au point sur une zone moins éclairée pour retrouver un certain équilibre. Encore faut-il qu’il y ait de la lumière bien sûr.

Photo prise avec le HTC Desire 530

En basse luminosité, l’optique à faible ouverture se ressent. Les clichés sont sombres et moins détaillés encore, quand ils ne sortent tout bonnement pas flous à cause de la mise au point qui perd en précision et rapidité. Le capteur secondaire de 5 mégapixels offrira lui des selfies corrects mais pâtit également d’une optique peu généreuse en luminosité avec des résultats pas toujours convaincants en basse luminosité ou éclairage artificiel.

Il ne faudra par ailleurs pas espérer obtenir de meilleurs résultats en bidouillant dans les réglages puisque HTC est allé à l’essentiel : un mode automatique et un mode Panorama pour l’appareil photo au dos et un mode automatique pour l’appareil photo avant. Du HDR est tout de même proposé mais… c’est tout pour la qualité d’image. L’avantage, c’est que tout tient dans le viseur. On ne perd donc pas de temps à naviguer dans des menus sans fin, même s’il y a tout de même un menu pour changer la résolution et activer le retardateur.

HTC Desire 530 : Appareil photo

Pour 30 € de moins peut-être...

Après une bonne impression de départ qu’il doit évidemment à son design sympathique et soigné, le Desire 530 ne parvient pas vraiment à transformer l’essai. Le Snapdragon 210 parvient presque à offrir une expérience multimédia décente mais finit par ternir l’expérience globale. C’est d’autant plus dommage que Sense est une bonne surcouche. S’ajoute encore à cela une batterie souvent trop juste pour arriver au bout de la journée et un appareil photo tout juste correct.

Autant dire qu’il y a mieux autour des 180 € aujourd’hui. Vous pourrez notamment vous offrir le Fever de chez Wiko en cherchant un peu. Ou pourquoi pas le Moto G (3e gen.) à la limite ? Le Diamond S d’Archos a également baissé.

La note de LesMobiles.com

HTC Desire 530

HTC Desire 530
65%

3,3 / 5

Partagez cet article

Comparer les prix du HTC Desire 530

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer