SFR RED 30 Go = 10

Samsung officialise le Galaxy J7+ en Thaïlande

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

Sans surprise après toutes les fuites qui ont eu lieu à la fin du mois d’août, Samsung a dévoilé sur son site thaïlandais le Galaxy J7+, déclinaison du Galaxy J7 (2017). Il s’agit du second modèle Samsung avec un double capteur photo.

Les fuites ont été particulièrement riches à son sujet ces dernières semaines. Il était donc assez logique que son existence soit dévoilée officiellement rapidement. Et c’est désormais chose faite : la page du Galaxy J7+ est désormais en ligne sur le portail thaïlandais de Samsung. Nous y découvrons les visuels qui ont été publiés par les leakers asiatiques ces derniers jours. Tout était donc plutôt vrai. Il est maintenant temps d’entrer dans le détail pour découvrir de quoi est exactement fait le Galaxy J7+.

Un Galaxy C caché parmi les Galaxy J

Le smartphone n’est pas une déclinaison du Galaxy J7 (2017), car il ne reprend pas les caractéristiques physiologiques, notamment le design de la coque, de ce dernier. Il se rapproche plutôt de la série C, avec une coque tout en métal et des séparations horizontales pour les antennes. Côté taille d’écran, il reprend celle du J7 (2017), soit une dalle Super AMOLED Full HD de 5,5 pouces, une taille qui n’existe pas encore dans la famille C (le C5 mesure 5,2 pouces et le C7 mesure 5,7 pouces).

Samsung Galaxy J7+

Technologiquement, le J7+ est une version largement améliorée du J7 (2017). Tout d’abord, il y a le double capteur photo. Le J7+ est, après le Note 8, le second modèle de la marque Samsung avec un tel équipement. Le J7+ reprend le capteur principal du J7 et du J7 Pro (13 mégapixels, objectif f/1.7, autofocus à détection de phase, flash LED) auquel a été adjoint un capteur secondaire de 5 mégapixels (avec objectif ouvrant à f/1.9). À l’avant, autre amélioration, le J7+ dispose d’un capteur 16 mégapixels (contre 13 mégapixels), mais se voit ôté du flash frontal.

Chipset MediaTek

Autre changement : le chipset. Il s’agit ici d’un Helio P20 de MediaTek, un octo-core Cortex-A53 cadencé jusqu’à 2,4 GHz. Ce n’est pas la première fois que Samsung utilise un chipset MediaTek pour un modèle de téléphone destiné aux marchés asiatiques. Le P20 représente d’ailleurs une montée en gamme face à l’Exynos 7870 Octa du J7 (2017) et du J7 Pro. La connectivité est presque identique : LTE catégorie 6, WiFi ac dual band, Bluetooth 4.2, GPS, radio FM. Le port microUSB du J7 (2017) est remplacé par un port USB type-C plus récent. Le P20 est ici accompagné de 4 Go de RAM (1 Go de plus) et 32 Go de stockage extensible. Le lecteur d’empreinte digitale est toujours présent en façade.

En revanche, seul point réellement négatif, la batterie est revue à la baisse : 3000 mAh, contre 3600 mAh pour les autres J5. Dommage, car jusqu’ici le bilan était très positif. Le J7+ conserve les mêmes dimensions que le J7 Pro (7,9 mm d’épaisseur, 181 grammes sur la balance). Android 7.1 Nougat est aux commandes. Les coloris incluent doré, noir et rose. Le prix est conforme aux fuites : 12400 bahts thaïlandais, soit 330 euros environ. Selon certains confrères, le mobile pourrait connaitre une carrière internationale sous le nom de Galaxy C7 (2017).

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer