SFR RED 30 Go = 10

Google Pixel 2 : tout ce qu'il faut savoir sur le nouveau smartphone de Google

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google

Hier soir a eu lieu la conférence de presse des Pixel 2 et Pixel 2 XL. Après le résumé des annonces, voici une analyse plus complète de la configuration des deux téléphones. Nous commençons avec le Pixel 2, successeur du Pixel.

Ces dernières semaines, il était presque impossible de se soustraire à l’effervescence autour des nouveaux terminaux de Google, les Pixel 2 et Pixel 2 XL. Nous avons lu des dizaines et des dizaines de fuites à leur sujet (et nous en avons relayées qu’une petite partie), sans parler des teasers officiels dans les rues américaines et de la réintégration au sein de la firme californienne de l’équipe de développement de HTC dédiée à cette ligne de produits (à qui l’on doit les Pixel, Pixel XL et le Pixel 2). Il était donc largement temps de découvrir enfin ses deux produits.

Une évolution prudente

Nous avons publié dès hier soir un résumé des annonces en brossant rapidement les quelques informations importantes sur les deux terminaux. Ce matin, nous prendrons le temps de distiller toutes les données techniques et ergonomiques, tout en les comparant à leurs prédécesseurs. Si le Pixel 2 XL est très différent du Pixel XL (et nous verrons dans quelle mesure dans un article dédié), le Pixel 2, fabiqué par HTC, est, lui, un peu plus prudent sur son évolutivité.

Pixel 2

En effet, le format est identique, l’écran est identique, la RAM est identique, le capteur photo est presque identique, la webcam est identique, la batterie est presque identique, et les dimensions ne diffèrent que très peu, outre une baisse significative de l’épaisseur du téléphone. Bien sûr, il y a des améliorations qui perfectionnent le l’offre. Il y a aussi quelques nouveautés. Mais celles-ci sont largement supportées par une meilleure intégration de l’intelligence artificielle, sujet que nous aborderons plus longuement dans un article sur les accessoires présentés hier soir.

Un design plus fin

En clair, nous sommes moins impressionnés par le Pixel 2 que par le Galaxy S8, par exemple, pour un prix qui est clairement proche. Il s’agit donc d’une mise à jour très prudente de la part de Google (et de HTC). Cela ne veut pas dire que nous n’apprécions pas la proposition, bien au contraire. Le Pixel 2 a entièrement sa place sur le marché haut de gamme de la téléphonie, que ce soit au regard de sa configuration ou de son design, lui aussi proche tout en montrant quelques évolutions.

Comme nous le disions, la Pixel 2 reprend le format et pratiquement les dimensions du Pixel. La partie en verre au dos ne couvre plus 40 % de la surface, mais 25 % environ. La délimitation est maintenant au-dessus du lecteur d’empreinte et non plus en dessous. Les matériaux semblent identiques, outre le fait que le verre minéral passe de la version 4 à la version 5 du Gorilla Glass de Corning. Les tranches sont désormais intégrées à la même pièce de métal que le dos, hormis une légère bordure métallique qui entoure la face avant et où se trouvent les séparations pour les antennes.

Quelques retouches parfois bienvenues

La position des éléments techniques est très similaires avec trois  changements notables : il y a un tiroir pour une SIM, mais il ya aussi une e-SIM fixe intégrée, il y a maintenant deux haut-parleurs stéréo en façade (comme à la grande époque des HTC) et il n’y a plus de port jack 3,5 mm (adaptateur USB type-C dans la boite), comme chez Apple. Le Pixel 2 est étanche (IP67) et non plus résistant à l’éau. Il peut donc désormais tomber dans l’eau. Enfin, petite nouveauté en provenance de HTC : les tranches sont sensibles à la pression. Pressez le mobile pour appeler Google Assistant. Simple et pratique. Ici, ça s’appelle Active Edge.

Pixel 2

L’écran reste le même : 5 pouces Full HD AMOLED au format 16/9e. Il est recouvert de Gorilla Glass 5. Il est compatible Always-On. Nous profitons de parler de l’écran pour remaquer que le Pixel 2 fait partie du club très restreint des smartphones haut de gamme dont l’écran mesure 5 pouces ou moins où se trouve l’iPhone 8 (et l’iPhone 7) et le Xperia XZ1 Compact. Si nous montons jusqu’à 5,4 pouces, le nombre de terminaux haut de gamme passe à six, incluant le Mi 6, le Nokia 8 et le Xperia XZ1. La tendance aux grands écrans et aux formats panoramiques est évidente.

Plate-forme premium

La plate-forme est basée sur le Snapdragon 835, naturellement. Pas de version améliorée, surcadencée ou actualisée de l’octo-core de Qualcomm. Comme le Pixel, il est accompagné de 4 Go de RAM. Le premier palier de stockage (non extensible, mais illimité pour les photos sur le Cloud) est doublé, pour atteindre les 64 Go. Le second palier reste identique : 128 Go. Côté connectivité, nous retrouvons une liste complète : Bluetooth 5.0 (codecs Qualcomm AptX et AptX HD), USB 3.1 type-C, WiFi ac dual band MiMo, NFC, GPS (Glonass), LTE catégorie 15. La batterie, compatible Quick Charge 3.0, est en léger recul : 2700 mAh, contre 2770 mAh.

Côté photo, nous retrouvons un seul capteur à l’arrière, à contre-courant des tendances actuelles. Le capteur est un modèle 12,2 mégapixels où chaque pixel mesure 1,4 micron. Soit un capteur très proche de celui du Pixel. Il est associé à un objectif ouvrant à f/1.8 plus lumineux, un autofocus hybride (laser et détection de phase), un flash dual-LED et un stabilisateur optique et électronique (et non plus uniquement électronique). Il y a donc du mieux. L’ensemble est capable de filmer en 1080p à 120 images par seconde et en 4K à 30 images par seconde. Un mode portrait, épaulé par l’intelligence artificielle embarquée, est proposé, même s’il n’y a ici qu’un seul capteur principal.

Trois ans de mise à jour minimum

La webcam à l’avant est le même modèle que celle du Pixel : 8 mégapixels avec objectif ouvrant à f/2.4. La focale est fixe. Le système d’exploitation est Android Oreo avec la promesse de 3 ans minimum de mise à jour, ce qui veut dire une migration confirmée vers Android P, Android Q, voire Android R si Google maintient le rythme des versions majeures. Parmi les nouveautés temporairement exclusives du Pixel se trouve Google Lens, un système qui analyse, avec l’aide d’Assistant, ce que le capteur photo perçoit. Cela rappelle Google Goggle.

Le Pixel 2 mesure 7,8 mm d’épaisseur. Il pèse 143 grammes (comme son prédécesseur). Il sera disponible en trois coloris : bleu, noir et blanc (avec toujours des noms de coloris improbables, mais tellement décalés). Le prix outre-Atlantique est de 649 dollars. Et des facilités paiement sont accordées, notamment en souscrivant un abonnement à Google Fi. Reste à savoir si la France sera une nouvelle fois privée de Pixel. Pour l’instant, le planning inclut le Royaume-Uni et l’Allemagne. Alors pourquoi pas le reste de l’Europe ?

Partagez cet article

  • Google Pixel 2

    Google Pixel 2

    Le Google Pixel 2 succède au Pixel, déjà produit par HTC pour Google. Son positionnement est légèrement plus élevé que son prédécesseur afin de s'aligner avec les autres modèles haut de gamme du...

  • Google Pixel

    Google Pixel

    En septembre 2016, comme chaque année depuis 2010, Google a présenté de nouveaux terminaux mobiles. Mais contrairement à toutes les années précédentes, ces nouveaux terminaux n’entraient pas dans...

Comparer les prix du Google Pixel

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer