SFR RED 30 Go = 10

Plus de modem Qualcomm dans les iPhone en 2018 ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Selon plusieurs articles de la presse américaine, Apple pourrait abandonner totalement les modems produits par Qualcomm dès l’année prochaine. Les modèles de 2018 seraient les premiers à disposer de modems créés sur mesure par la firme de Cupertino.

Depuis le début de l’année 2017, le torchon brûle entre Qualcomm et Apple. Les deux firmes ont déposé plaintes l’une contre l’autre auprès de différents tribunaux dans plusieurs pays (dont les États-Unis et la Chine). En cause : le prix de certaines licences d’exploitation concernant des brevets dits «fondamentaux» utilisés pour connecter un téléphone à un réseau GSM. Nous avons régulièrement évoqué cette bataille judiciaire, ainsi que les conséquences que cela pourrait avoir pour les iPhone.

Snapdragon
Qualcomm fournit des modems à Apple pour l'iPhone... Mais combien de temps cela durera encore ?

Un problème avec les licences du modem ?...

Steve Molenkopf, le patron de Qualcomm, estime que le conflit est uniquement de nature financière et qu'il n’a pas d’incidence sur l’avenir des relations commerciales avec la firme de Cupertino. Il pense aussi qu'il prendra logiquement fin autour d’une table de négociation. Mais Apple semble pourtant prendre ses dispositions pour faire durer le conflit, voire même couper certaines relations commerciales avec son compatriote, afin de ne pas être pénalisé dans son cycle de développement.

Selon deux articles successifs, publiés par le quotidien économique Wall Street Journal et l’agence de presse Reuters, le design des produits Apple de 2018 qui se connecteront à un réseau GSM (les iPhone et les iPad avec modem principalement), aurait été réalisé pour se passer des modems de Qualcomm. Les sources des deux médias affirment en effet que Qualcomm ne fournirait plus son logiciel de test à Apple pour ses futurs iPhone. Sous-entendu, Apple n’en aurait plus besoin.

... Alors, on supprime le modem !

Pour cela, Apple travaillerait avec Intel, lequel fournit déjà les modems à la moitié des smartphones de 2016 et 2017. L’idée serait de dupliquer le modèle mis en place pour les chipsets applicatifs (dont le dernier représentant est l’A11 Bionic) : concevoir en interne le modem et le faire fabriquer par un fondeur comme Intel (lequel prend justement en ce moment des dispositions pour répondre à cette demande). MediaTek pourrait d’ailleurs aussi jouer en partie ce rôle. Mais ce ne serait là que l’un des scénarios possibles.

Un autre est envisagé par certains analystes de Wall Street. Apple pourrait continuer de s’appuyer sur Qualcomm, pour se protéger au cas où Intel (et/ou MediaTek) ne serait pas en mesure de répondre à ses demandes. Comme avec Samsung (avec qui Apple est encore en conflit devant les tribunaux depuis plusieurs années), Apple continuerait de travailler avec Qualcomm malgré la bataille judiciaire actuelle. D’autant que le fondeur ne fournit pas uniquement ses modems à l’iPhone (il l’équipe aussi de son contrôleur pour la batterie).

Et si ce n'était que du lobbying ?

Nous voyons aussi un autre angle dans cette histoire : et si ces rumeurs servaient à Apple dans son bras de fer contre Qualcomm. Comme le disait Steve Molenkopf, le conflit des deux firmes est essentiellement financier. Qui dit finance, dit négociation avec plusieurs rounds. Le dernier acte a vu Qualcomm demander aux instances judiciaires l’interdiction des ventes aux États-Unis et en Chine des modèles d’iPhone utilisant ses brevets.

Une demande qui pourrait être effective (si elle était acceptée) que dans plusieurs mois. Ce qui donnerait le temps à Apple de concevoir de nouveaux iPhone où aucun modem Qualcomm ne serait présent, selon cette rumeur, réduisant ainsi l’effet de cette plainte. Voilà qui tombe évidemment très bien. Notez que mardi, jour de la publication des deux articles, le cours de Bourse d’Apple a connu une forte hausse avant de redescendre légèrement, tandis que celui de Qualcomm a baissé avant de remonter à son point d’origine, montrant bien que Wall Street a peut-être déjà élu son vainqueur.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer