HUAWEI MATE 10 PRO HUAWEI MATE 10 PRO
HUAWEI MATE 10 PRO

Huawei va lancer sa boutique applicative en Europe

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
huawei

Comme tous les grands acteurs chinois, Huawei dispose pour son marché domestique d’une boutique applicative alternative au Play Store. Le groupe annonce son intention d’étendre son accessibilité à l’Europe d’ici début 2018.

Des boutiques d’applications pour Android, il n’en existe pas qu’une, même si la plus connue est celle de Google, le Play Store (ex Android Market). Deux alternatives sont particulièrement connues : Amazon AppStore et Samsung Galaxy Apps. Nous pourrions également citer celle de Meizu, dont l’adaptation pour les marchés occidentaux a largement été améliorée ces dernières années.

Déclinaison européenne

Une autre prendra très prochainement une importance considérable : le Huawei Appstore. Aujourd’hui cantonnée aux marchés asiatiques (et notamment chinois), cette boutique sera prochainement adaptée en occident, à commencer par l’Europe. L’annonce a été faite la semaine dernière lors d’une conférence organisée à Berlin par le constructeur et appelée Huawei Eco-Connect Europe 2017.

Huawei Appstore
Version chinoise du Huawei Appstore

Lors de cette conférence, le patron de Huawei Europe de l’Ouest, Vincent Pang, a expliqué que Huawei souhaite développer un écosystème ouvert qui se veut aussi bien matériel que logiciel. Côté matériel, la firme développera un réseau de pépinière pour les jeunes sociétés du domaine des objets connectés. Le premier ouvrira à Paris à la fin de l’année. Côté logiciel, Huawei proposera donc sa boutique avec des contenus spécifiques pour chaque pays.

Posture de leader

Le constructeur annonce la signature d’un partenariat avec 15 développeurs stratégiques d’applications (dont certaines sont ludiques), ainsi que deux distributeurs de contenus vidéo. De ces partenariats naitront deux services : Huawei Appstore et Huawei Video. Ils seront accessibles au début de l’année prochaine. Évidemment, Huawei espère qu’il ne s’agit que d’un début.

L’intérêt de Huawei pour les services dématérialisés est intéressant. Car il montre que Huawei souhaite adopter une posture comparable à celle des deux leaders mondiaux de la téléphonie, Apple et Samsung. Ces derniers disposent de nombreux services additionnels, payants ou gratuits, qui enrichissent l’expérience des utilisateurs et peuvent même être des sources de revenus considérables. La preuve en a été faite lors de la publication des derniers résultats trimestriels d’Apple. Huawei, aujourd’hui troisième mondial, veut assumer son ambition de dépasser Samsung à moyen terme. Et cela passe aussi par l’écosystème qui tourne autour des smartphones.

Même contenu, offres différentes

Il n’y a fondamentalement pas de grandes différences entre les boutiques alternatives, hormis les partenariats marketing et commerciaux qu’un constructeur peut signer avec différents développeurs. S’y trouvent des contenus généralement accessibles sur toutes les autres boutiques, avec une adaptation du catalogue plus ou moins soutenue en fonction des marchés. Nous voyons par exemple que certains constructeurs chinois proposent de nombreux jeux freemium très utilisés par leurs consommateurs asiatiques, mais pas forcément des titres adaptés à une audience européenne ou américaine.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer