SFR RED 30 Go = 10

Nintendo à la recherche de nouveaux partenaires pour le mobile

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
nintendo

Son partenariat avec DeNA ne lui suffit plus. Suite à ces premiers lancements qui rencontré un bon succès, Nintendo souhaite accélérer le développement de jeux sur mobile. Et elle chercherait à signer des accords avec d’autres studios.

Nintendo connait une très bonne période en cette année 2017. La Switch est un succès commercial, avec 10 millions de vente depuis son lancement, dépassant même au Japon la PlayStation 4. Les jeux développés en interne, notamment Zelda Breath of the Wild, Mario Kart 8 Deluxe et Super Mario Odyssey, ont non seulement rencontré un succès critique (avec des récompenses de toutes parts), mais ont également été adopté par la moitié des propriétaires de la console.

Nintendo

Plusieurs succès sur mobile...

Et sur smartphone, les voyants sont (presque) tous au vert. Super Mario Run a intégré la liste très prisée des meilleurs jeux de l’année. Fire Emblem Heroes réussit à gagner de l’argent. Pokemon Go continue de fédérer de nombreux joueurs. Et Animal Crossing Pocket Camp a réalisé un bon départ, alors que ce n’est pas spécialement la licence la plus forte du catalogue de Nintendo. Dans son rapport trimestriel, Nintendo affirmait que le jeu mobile représente un chiffre d’affaires de 17,9 milliards de yens (134 millions d’euros) sur son premier semestre fiscal 2018, soit un peu moins de 5 % des revenus. Cette activité représentait 20 milliards de yens sur l’ensemble de son exercice 2017.

Aujourd’hui, la firme japonaise travaille essentiellement avec DeNA, un studio spécialisé dans les jeux mobiles (qui a développé Miitomo, Super Mario Run, Fire Emblem Heroes et Animal Crossing Pocket Camp), avec une exception accordée à Niantic pour Pokemon Go. Pour se rassurer, la firme a même investi dans le capital de ses deux partenaires. Mais cette stratégie protectionniste pourrait ne pas durer très longtemps.

... mais qui ne sont pas assez nombreux !

En effet, selon un article du Wall Street Journal, devant le succès de ses lancements, Nintendo souhaiterait accélérer son calendrier sur la téléphonie mobile et utiliser cette plate-forme comme un véritable relais de croissance pour la Switch afin de faire connaitre ses licences aux joueurs sur smartphone (il semblerait en effet que des ventes de jeux console soient engendrées par une sortie d’un jeu sur mobile). Et puisqu’il n’est pas forcément possible d’en demander plus à DeNA, Nintendo pourrait prendre la décision de s’associer à d’autres équipes de production. 

GungHo Online Entertainment est l’un des studios cités dans l’article du quotidien financier. Il s’agit d’une équipe basée à Tokyo. Elle est connue pour avoir développé Puzzle & Dragons, un titre qui mélange des mécaniques de RPG avec un gameplay de jeu de puzzle type Candy Crush Saga. Et c’est une participation minoritaire de l’opérateur Softbank. Voilà donc une cible très intéressante. Reste à savoir si cela se concrétisera.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer