SFR RED
SFR RED 30 Go = 10

Eric Schmidt, ancien PDG de Google, prépare son départ d’Alphabet

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google

Débauché par Larry Page et Sergei Brin en 2001 pour diriger Google, Eric Schmidt, président exécutif du conseil d’administration d’Alphabet, annonce son départ pour se consacrer à la technologie, à la science et à la philanthropie.

C’est une grande figure de Google, mais aussi d’Internet en général qui va quitter le devant de la scène pour prendre une position plus consultative.  Eric Shmidt, patron emblématique de la firme de Mountain View jusqu’à sa transformation en Alphabet, a annoncé son départ du conseil d’administration du groupe. Il restera consultant technologique. Autant dire qu’il s’agit surtout d’un titre honorifique, même si l’expertise du nouvel ex-patron est toujours bonne à prendre.

Eric Schmidt

Le futur Bill Gates de Google ?

Dans le communiqué de presse que Google a publié, la firme explique qu’Eric Schmidt se focalisait déjà ces dernières années sur des sujets plus trop en lien avec la direction du groupe. Les sciences. Les nouvelles technologies. Et la philanthropie qui occupe les journées de nombreux milliardaires, comme Bill Gates. Des domaines dans lesquels l’intéressé se focalisera désormais. Nous aurions même pensé qu’il aurait pu prendre part à Google Capital ou Google Ventures, les deux organes d’investissements du groupe. Il y aurait une certaine cohérence.

D’ailleurs, nous souhaitons à Eric Schmidt que la comparaison avec Bill Gates ne s’arrête pas là. Positionné 119e personne la plus riche du monde selon Forbes, l’ancien patron de Google pourrait monter sa propre fondation et dépenser une partie de son capital dans des actions humanitaires. Il pourrait également investir et promouvoir la recherche et le développement dans des domaines liés aux actions humanitaires...

Administrateur de Google... et d'Apple

Cela faisait 17 ans qu’Eric Schmidt avait rejoint le groupe Google. En 2001, les deux cofondateurs du moteur de recherche, Larry Page et Sergei Brin le débauchent pour prendre la direction de l’entreprise en qualité de PDG. Poste qu'il occupera avec un sens aigüe de l'engagement. Il conservera ce poste jusqu’à la transformation de l’entreprise en Alphabet dont il prend la direction du conseil d’administration. Ce départ en 2017 est le signe que la mission d’intégration est finalisée.

De 2006 à 2009, il apparait également au conseil d’administration d’Apple. La sortie d’Android et la commercialisation du Nexus One sont très mal vécues par Steve Jobs, alors encore à la tête de la firme de Cupertino. Il coupera alors tous les ponts avec ce partenaire pourtant bien intégré à iOS (Maps, YouTube, Search, etc.).

Pas de changement sous le soleil

Pour l’avenir, Alphabet s’appuiera désormais sur les trois figures principales du groupe : Larry Page, toujours CEO du groupe, Sergei Brin, président d’Alphabet et CEO de Google X, et Sundar Pichai, CEO de Google. La décision d’Eric Schmidt a d’ailleurs été soumise à ces trois personnes (elles sont même citées dans le communiqué de presse). Cela changera-t-il quoi que ce soit pour Google, Android ou même Alphabet ? Logiquement non. D’ailleurs, le siège laissé vacant d’Eric Schmidt restera partiellement vide, puisque la firme annonce qu’elle nommera prochainement un remplaçant partiel, un président «non exécutif» du conseil d’administration.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer