Test du Acer Liquid Z6 Plus : une phablette fonctionnelle à prix modéré

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Acer Liquid Z6 Plus

Comme nous le pensions lors de l’IFA 2016 où il a été présenté, le Liquid Z6 Plus est une heureuse surprise. Vendu sous la barre des 250 euros, il combine un châssis agréable, une interface mise à jour et des fonctionnalités utiles. Mais encore ? Réponse dans ce test complet.

Acer a renouvelé une partie de son catalogue à l’occasion de l’IFA 2016. La marque taïwanaise a présenté un duo de Liquid, deux produits sous Android, dont le positionnement varie du low-cost au milieu de gamme. Un positionnement presque historique tant ses incursions dans les segments premium sont rares, notamment en France, un marché qui ne semble pas être prioritaire. Le Jade 2, par exemple, n’y sera jamais commercialisé, dommage.

Acer Liquid Z6 Plus prise en main

Une légère impression de déjà-vu

Les deux produits s’appellent Liquid Z6 et Liquid Z6 Plus. Si le premier remplace assez logiquement le Liquid Zest, présenté au MWC 2016, le second n’est pas le successeur du Liquid Zest Plus, mais plutôt un remplaçant pour le Liquid Z630S, sorti il y a un an. La plate-forme est légèrement rajeunie. Les équipements sont plus fournis. Et les prétentions sont globalement plus hautes. Voyons cela en détail avec la fiche technique :

  • dimensions : 153,8 x 75,6 x 8,5 mm
  • poids : 169 grammes
  • écran IPS 1080p de 5,5 pouces (résolution de 401 pixels par pouce)
  • chipset MediaTek MT6753 octo-core Cortex-A53 cadencés jusqu’à 1,3 GHz.
  • GPU ARM Mali-720 MP3
  • 3 Go de mémoire vive
  • 32 Go de stockage interne (extensibles par microSDHC)
  • batterie de 4080 mAh (non amovible)
  • compatible LTE catégorie 4, WiFi n, Bluetooth 4.0, GPS (Glonass), radio FM
  • Lecteur d’empreinte digitale
  • capteur photo 13 mégapixels avec flash LED, autofocus classique, compatible Full HD en vidéo
  • webcam 5 mégapixels
  • Android 6.0 avec interface Acer UI

Acer Liquid Z6 Plus prise en main

Première remarque : la plate-forme n’est plus de première jeunesse. Des smartphones sous MT6753, il en existe depuis 2015 et nous sommes déjà au début de 2017. Plus loin encore, le MT6753 était déjà le chipset du Z630S et du Z530S. Nous sommes donc ici devant un flagrant délit de recyclage. Il était déjà accompagné de 3 Go de RAM et 32 Go de stockage. Mais il animait un écran HD et non Full HD. La batterie a été rehaussée de 2%. Le capteur photo a été amélioré, mais la webcam a été revue à la baisse. Vous noterez que nous listons ici les spécifications techniques de la version avec 3 Go de RAM et 32 Go de stockage. Nos tests ont été effectués sur celle-ci. C’est également elle que vous retrouverez communément dans le commerce (mais pas obligatoirement).

Un châssis mi-métal, mi-plastique

Commençons ce test avec notre habituel tour du propriétaire. Le Z6 Plus est une phablette de taille assez classique : écran 5,5 pouces avec de belles bordures autour de l’afficheur. L’ensemble est protégé par une dalle de verre minéral. Au-dessus de l’écran se cachent les capteurs environnementaux, la webcam et le haut-parleur. Sous l’écran se trouve le bouton matériel avec le lecteur d’empreinte digitale. Voilà une bonne habitude à prendre : le lecteur d’empreinte en façade et non sur la coque comme le font de nombreux concurrents (notamment chinois). Pas de surface tactile autour du lecteur d’empreinte : les touches de navigation d’Android sont intégrées à l’interface.

Acer Liquid Z6 Plus prise en main

À l’arrière, le smartphone propose une coque en deux parties (même si, à première vue, il y en a trois). La partie centrale, la plus importante, est en métal. Elle couvre une grande partie du dos et des tranches latérales. Elle ne monte cependant pas jusqu’à l’écran. C’est dans cette pièce d’aluminium qu’ont été découpés les emplacements pour le capteur photo, rond et placé au centre du dos, le flash dual-tone qui le souligne, le tiroir, pour la SIM et la carte mémoire, et les boutons mécaniques, pour la mise en marche et le contrôle du volume.

Acer Liquid Z6 Plus prise en main

L’autre partie de la coque du smartphone est la plus complexe. Elle est clairement visible sur la photo ci-dessus : est plus brillante et légèrement plus irisée. Il s’agit d’un morceau de polycarbonate qui couvre les extrémités hautes et basses de la coque du téléphone, tranches comprises. Ces extrémités se rejoignent ensuite sur les tranches latérales et forment la jonction entre la coque en métal et la dalle de verre minéral. Grâce à cette astuce, le Z6 Plus est dénué de séparations pour les antennes réseau.

Acer Liquid Z6 Plus prise en main

Une prise en main qualitative

La prise en main du Z6 Plus est assez classique, de par son format commun sur le marché des phablettes. Inutile toutefois d’essayer de réinventer la roue : les boutons à droite, au niveau du pouce et le tiroir à l’opposé. Le port jack est situé sur la tranche du haut, ce qui n’est pas le choix le plus pratique (puisqu’il faut réorienter le mobile après l’avoir saisi dans la poche pour qu’il soit à l’endroit, la logique voulant que la connexion jack soit orientée vers le haut quand un casque est branché). Et sur la tranche du bas, vous retrouvez un haut-parleur mono (et non stéréo, une petite feinte cosmétique) et un port microUSB 2.0 entouré des deux petites vis pour la maintenance.

Acer Liquid Z6 Plus prise en main

La qualité de l’écran est relativement bonne pour un produit à 250 euros : les phablettes 1080p sont encore assez rares, même si elles s’y multiplient depuis un an et demi. La dalle est IPS, avec de beaux angles de vision et luminosité très correcte. Les couleurs sont légèrement fades et la taux de contraste pourrait être meilleur. Mais sur un produit positionné à ce prix, le résultat la dalle Full HD laisse une très bonne impression. Notez également que le verre minéral qui couvre le smartphone est de facture très correcte.

Une interface améliorée...

Une fois le smartphone allumé, nous arrivons sur Android, ici en version Marshmallow, avec la surcouche Acer où le vert et le bleu sont prédominants. N’ayant pas eu l’occasion de tester un produit Acer en 2016, nous retrouvons ici la nouvelle version de l’interface du constructeur taïwanais inauguré avec Lollipop. Et cela fait un bien fou, car la précédente était basée sur le cahier des charges de Jelly Bean... Celle-ci conserve la majorité des acquis de la précédente (notamment la visualisation des dossiers par pile d’icônes), tout en s’inspirant davantage du Material Design de Google au niveau iconographique. Résultat : les visuels des applications système sont plus colorés, moins anguleux et plus ronds. Cela se ressent particulièrement avec celle de l’application photo et celle de l’application téléphone.

Acer Liquid Z6 Plus interface Acer Liquid Z6 Plus interface

Le même principe s’applique aussi aux menus et aux volets interactifs (comme celui des notifications ou le lanceur d’applications, lequel se dote d’un moteur de recherche). L’interface perd d’ailleurs quelques widgets encombrants, mais gagne un nouveau volet interactif type « Google Now » avec des vignettes pour accéder à certaines informations marketing (des jeux notamment), des alertes personnalisées (YouTube, Facebook, Twitter) ou d’actualité générale (fournie par News Republic). Une façon un peu plus intelligente de mettre en avant des partenaires commerciaux que d’imposer l’installation d’applications tierces. D’ailleurs, ces dernières sont moins présentes qu’auparavant, puisqu’elles n’encombrent pas tout un panneau, mais sont rangées dans le lanceur.

Acer Liquid Z6 Plus interface Acer Liquid Z6 Plus interface Acer Liquid Z6 Plus interface

Dans ce lanceur (ci-dessus), vous retrouvez pèle-mêle des jeux, des outils bureautiques ou encore des applications marchandes : Microsoft Office, Cars Racing, Danger Dash, Ebay, Amazon, Alphalt Nitro, Cars Racing, Dagger Dash, eBay, L’Âge de Glace, News Republic, Opera Max, Puffin, Spiderman Ultimate, Touchpal (pour le clavier glissant enrichi) et même des liens vers GameLoft, Booking.com, Candy Crush Soda Saga, Arte, France Info ou encore Firefox. Sans oublier les applications d’Acer, comme Acer Nav (GPS réalisé avec TomTom), Kids Center, pour les plus jeunes usagers, Acer Galerie ou Portail Acer, un outil de sauvegarde en ligne. Cela fait beaucoup pour un mobile avec 16 Go de stockage...

Acer Liquid Z6 Plus interface Acer Liquid Z6 Plus interface Acer Liquid Z6 Plus interface

Une plate-forme déséquilibrée

Ce n’est d’ailleurs pas le seul choix curieux dans ce téléphone mobile. E nous en venons aux performances. Pour rappel, la plate-forme est un MT6753 de MediaTek avec 3 Go de RAM pour un écran 1080p. Le premier choix curieux est le chipset en lui-même : il est daté, même avec 3 Go de RAM. Acer a certainement choisi celui-ci pour une question de coût, le P10, plus récent étant encore un peu cher pour un Liquid Z. Le second choix curieux est l’écran 1080p, difficile à gérer pour le MT6753. Le chipset consomme plus, car sollicité plus intensément. Le résultat se fait sentir dans les benchmarks que nous verrons dans quelques instants. Enfin dernier choix étonnant, mais dans le bon sens du terme, cette fois : la batterie de 4000 mAh qui offre une très bonne autonomie. Il fallait cependant bien cela pour alimenter le MT6753...

Acer Liquid Z6 Plus performances Acer Liquid Z6 Plus performances Acer Liquid Z6 Plus performances

Les benchmarks parlent d’eux même : le Liquid Z6 Plus parvient à réaliser des scores semblables à d’autres mobiles sous MT6753, 2 Go de RAM et écran 720p, tels que le Diamond S d’Archos. Sur AnTuTu, il atteint 37513 points, comme tous les autres MT6753. Sur Basemark, il réalise une contre-performance avec 276 points seulement, à cause d’un souci avec le module Web. Les autres indices sont normaux. Sur 3DMark, il obtient 6989 points avec Ice Storm Unlimited. À peine mieux que le Fever 4G de Wiko. À moins de 250 euros, un écran HD aurait certainement suffi, offrant un gain de puissance et d’autonomie supplémentaire.

Acer Liquid Z6 Plus performances

Le multimédia n'est pas son fort

Cette petite faiblesse au niveau de la plate-forme se ressent naturellement dans certains usages multimédias, notamment en jeu vidéo. Nous avons naturellement lancé Dead Trigger 2 et avons constaté, sans surprise, que l’application se positionne automatiquement sur la qualité graphique inférieure. Le passage à la qualité supérieure est ici impossible : la jeu ne le propose même pas. Nous avons donc joué avec la qualité intermédiaire et l’expérience est saccadée, mais jouable. C’est ici que le manque de puissance se ressent évidemment le plus. Les amateurs d’Angry Birds et de Candy Crush Saga ne seront pas pénalisés.

Acer Liquid Z6 Plus multimedia

Côté vidéo, pas de réelle surprise ici non plus. Le lecteur est celui d’AOSP, intégré à Galerie. Ce lecteur passe la majorité des formats de fichiers que vous pourriez être amené à lui soumettre. Quelques codecs audio ne sont pas pris en charge, ainsi que les sous-titres encapsulés dans les MKV par exemple. Dommage que Acer n’ait pas choisi de lier un partenariat commercial avec l’éditeur d’un bon lecteur vidéo au lieu de GameLoft, d’eBay ou d’Amazon. Côté sortie audio, le haut-parleur restitue une puissance suffisante pour une écoute sans gêne et sans écouteurs, même si un casque offrira toujours une meilleure expérience.

Acer Liquid Z6 Plus multimedia

Peut mieux faire en photo

Finissons avec la photographie. Là encore, Acer se contente du minimum en proposant l’application dédiée d’AOSP, facilement reconnaissable par ce menu central à trois onglets. Même si les mots « Exposition », « Balance des blancs » ou « mode scène » évoquent un mode expert, il n’y en a pas. Vous pouvez indiquer quel type de photo vous prenez, mais tous les réglages sont automatiques. Comme en vidéo, il vous faudra vous emparer d’une application tierce pour tirer le meilleur parti du Liquid Z6.

Acer Liquid Z6 Plus multimedia

Car, de façon automatique, le résultat proposé par le capteur 13 mégapixels est correct (et donc exploitable), mais sans plus. La photo ci-contre présente plusieurs défauts et une qualité : elle est nette. L’autofocus fait donc bien son travail. Pour le reste, nous sommes mitigés : quelques problèmes de surexposition (ou de sous-exposition, selon les cas), beaucoup de grain empêchant de zoomer, des couleurs un peu froides et un manque de contraste. Nous aurions aimé un ciel plus bleu et des toits avec des contours bien dessinés. Notez que c’est la meilleure de notre série.

Acer Liquid Z6 Plus multimedia
Photo prise avec l'Acer Liquid Z6 Plus

Une phablette fonctionnelle

En conclusion, le Liquid Z6 Plus présente sans l’ombre d’un doute des qualités et des défauts. Parmi ses qualités, un grand écran Full HD, une coque en partie métallique, une nouvelle interface Acer bien construite, une très bonne autonomie, le tout pour un prix sous la barre des 250 euros.

Ses défauts : une plate-forme technique déséquilibrée par la définition de l’écran, des applications préinstallées trop nombreuses, un capteur photo moyen et des usages multimédias qui mériteraient des logiciels plus avancés. Dans certains cas, le Play Store pourvoira une solution de remplacement. Mais pour les points faibles liés au matériel, il faudra vous demander si vous êtes prêts à quelques concessions pour vous offrir une phablette fonctionnelle à prix modéré.

La note de LesMobiles.com

Acer Liquid Z6 Plus

Acer Liquid Z6 Plus
70%

3,5 / 5

Partagez cet article

Comparer les prix du Acer Liquid Z6 Plus

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer