Test du Lenovo K5 : premier smartphone Lenovo en France, et première bonne surprise

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Lenovo K5

Ca y est. Le premier smartphone 100 % Lenovo est arrivé en France. Il s’appelle tout simplement K5 et vous en aurez certainement pour votre argent en le choisissant mais peut-il convaincre les utilisateurs exigeants pour autant ? Réponse avec notre test complet.

La Chine est souvent considérée comme le berceau de la téléphonie low-cost, et à juste titre. Nous ne comptons même plus les smartphones chinois que nous vous présentons pour la seule et unique raison que ce sont de bonnes affaires. C'est évidemment la conséquence du nombre élevé de constructeurs qui y défendent leur place. Eh oui. Tirer les prix vers le bas est le meilleur moyen de se démarquer mais la saturation du marché a aussi d'autres conséquences dont l'exportation pour de plus en plus d'entre eux. C'est notamment la voie choisie par Lenovo qui, après avoir racheté Motorola et ses Moto, vient de lancer son premier smartphone chez nous : le K5.

Lenovo K5

Oui. Si vous ne le saviez pas encore, Lenovo fait aussi des smartphones. Il dispose même d'un catalogue bien fourni en Chine avec, entre autres, des équivalents aux fameux Redmi de Xiaomi. Malheureusement, le K5 n'en fait pas vraiment partie. Il se présente plutôt comme une version allégée du très séduisant Lemon 3 vendue à un prix plus élevé : 169,90 €. Ce n'est donc pas à première vue pas la bonne affaire que nous attendions mais si la proposition reste alléchante sur le papier :

  • Android 5.1.1 Lollipop
  • écran IPS HD de 5 pouces
  • chipset Snapdragon 415 avec CPU octa-core Cortex-A53 cadencé à 1,4 GHz
  • GPU Adreno 405
  • 2 Go de RAM
  • 16 Go de mémoire interne (+ microSD jusqu'à 32 Go)
  • connectivités 4G / Wi-Fi / Bluetooth / GPS
  • fonction double SIM
  • appareil photo principal de 13 mégapixels avec flash LED
  • appareil photo secondaire de 5 mégapixels
  • double haut-parleur avec technologie Dolby Atmos
  • batterie 2750 mAh
  • dimensions : 141 x 70 x 8,4 mm
  • poids : 130 grammes

La fiche technique du K5 paraît somme toute bien fournie en comparaison de ce que l'on trouve habituellement au même prix chez nous mais l'heure est venue de voir ce qu'il vaut en situation réelle. Voici donc nos impressions après quelques jours d'utilisation.

Où est passé le design premium ?

La première impression fût plutôt mitigée. Lenovo promet un look premium et nous ne l'avons pas franchement retrouvé en sortant le K5 de sa boîte. Le capot est peut-être en aluminium mais la sensation n'est pas la même qu'avec d'autres smartphones métalliques. Le toucher est moins froid. Résultat, on ne retrouve pas le côté précieux mais ce n'est peut-être pas le plus gros problème. En voulant libérer l'accès à la batterie, Lenovo a opté pour un capot amovible. C'est pratique mais, de ce fait, il ne remonte pas jusqu'à border la face avant et c'est un cadre en plastique argenté qui fait un peu toc qui complète. Pas très chic.

Lenovo K5 : avant / arrière
Lenovo K5 : gauche / droite

De face, le K5 ressemble donc à un smartphone des plus basiques malgré des bordures d'écran relativement fines. Le cadre en plastique dessine un rectangle aux coins légèrement arrondis et rempli d'un fond blanc avec le haut-parleur, les capteurs environnementaux et la LED de notification au-dessus de l'écran et des touches de navigation sensitives en-dessous. Une vitre classique recouvre l'ensemble. Nous aurions apprécié un peu plus de relief. Le résultat est peut-être mieux avec les deux autres coloris disponibles, à savoir le doré et le gris graphite, mais notre modèle de test ne nous a pas vraiment éblouis. Il s'est en revanche révélé être agréable à manipuler.

Lenovo K5 : touches de navigations sensitives

Le « petit » gabarit et le poids bien réparti permettent une préhension ferme et confortable. S'ajoutent à cela des boutons idéalement placés au niveau du pouce pour l'alimentation et le volume, à condition d'être droitier comme toujours. Nous sommes plus sceptiques sur l'emplacement du port microUSB, en haut à côté de la prise jack. Cela déséquilibre le K5 lorsqu'il est utilisé en charge mais ce n'est pas gênant le reste du temps. C'est donc un détail. Rien d'autre à signaler sur les tranches puisque le haut-parleur, et même le double haut-parleur, est au dos, à l'opposé de l'appareil photo principal et son flash, alors que les emplacements pour cartes SIM et microSD sont sous le capot.

Lenovo K5 : appareil photo principal et double haut-parleur
Lenovo K5 sans capot

Pour finir, soulignons que le capot est assez simple à retirer avec la petite encoche dédiée (et des ongles bien aiguisés) et qu'il tient bien en place. L'ensemble est d'ailleurs bien assemblé. Nous n'avons constaté ni jeu ni grincement désagréable à la manipulation.

Une belle dalle IPS

Du côté de l'écran, le K5 ne s'en sort pas trop mal non plus. La combinaison 5 pouces et 720p offre un rendu suffisamment fin et détaillé pour s'adonner à toutes les activités multimédia dont le surf alors que la technologie IPS garantit un rendu homogène sous tous les angles avec des couleurs équilibrées et relativement vives une fois corrigées grâce aux réglages ajoutés dans les Paramètres. N'espérez pas pour autant arriver au niveau d’une dalle AMOLED ou même des meilleures dalles IPS mais c'est un écran agréable, à condition de ne pas se retrouver en plein soleil. La luminosité n'est pas exceptionnelle mais la vitre a surtout tendance à refléter un peu trop la lumière. Ajoutez à cela les inévitables traces de doigt et voir ce qu'il se passe à l'écran devient presque impossible...

Lenovo K5 : écran

Android 5.1 assorti d'une surcouche légère et pas désagréable

Par ce qu'il se passe à l'écran, comprenez bien évidemment Android. L'OS de Google est ici livré en version 5.1.1 Lollipop et assorti d'une surcouche plutôt légère et pas désagréable. La plus grosse différence avec l'interface de Google réside dans l'absence du menu des applications. Un peu déroutant au départ mais on s'habitue finalement assez vite à naviguer entre les panneaux du bureau pour retrouver les applications installées. C'est même plus rapide au final puisqu'il y a une étape de moins.

Outre ce détail, c'est principalement l'habillage qui change même si quelques raccourcis sont tout de même ajoutés dans le centre de notifications (Dolby, délai avant mise en veille, conso des données) et sur l'écran des applications ouvertes (Gestionnaire de tâches et Effacer tout). Notons au passage que l'accès à ce dernier se fait par un appui long sur la touche de navigation de gauche. Ce n'est pas très habituel mais, une nouvelle fois, c'est un coup de main à prendre. Rien de réellement nouveau dans les Paramètres en revanche.

Lenovo K5 : bureau Lenovo K5 : réglages rapides Lenovo K5 : multitâche

C'est plutôt du côté des applications qu'il faut chercher pour les nouveautés. Trois sont ajoutées sur le panneau principal du bureau dont Thèmes pour modifier l'apparence de l'interface (6 thèmes au choix). Les deux autres servent à transférer des fichiers sans fil et synchroniser les données. Le second panneau accueille le reste, dont une suite multimédia composée de lecteurs maison pour les vidéos et la musique et d’une application Dolby Atmos sur laquelle nous reviendrons plus tard.

S’ajoutent à cela un outil de maintenance (mise à jour, gestion mémoire, tutoriel vidéos en anglais) ainsi que McAfee pour la sécurité avec une offre d'essai de 30 jours. Twitter, Skype, Route 66 (GPS payant avec essai de 30 jours également), Evernote et UC Browser (navigateur pas très bien fichu) complètent la sélection de Lenovo.

Lenovo K5 : Thèmes Lenovo K5 : SHAREit Lenovo K5 : SYNCit
Lenovo K5 : Lenovo Companion Lenovo K5 : Musique Lenovo K5 : McAfee

Les applications préchargées compensent donc largement l’absence de fonctions supplémentaires dans l’interface. Nous dirions même que le constructeur a eu la main un peu lourde. Sans même parler des offres d’essai que nous n’apprécions pas vraiment. Il est néanmoins bon de constater que la désinstallation est généralement possible et que la surcouche dans son ensemble ne pèse finalement pas trop sur le système. 10 Go de mémoire restent à disposition de l'utilisateur (en plus du port microSD) et la réactivité était bien au rendez-vous si ce n'est pour les applications lourdes qui mettent un peu de temps à se lancer.

Une expérience multimédia plutôt riche

C’est notamment le cas de la plupart des jeux 3D. Néanmoins, si le Snapdragon 415 épaulé par 2 Go de RAM peut tarder à charger le jeu, les parties profitent elles de l’Adreno 405 et sont agréables. Il s’agit pour rappel du même GPU qu’avec le Snapdragon 615, le chipset milieu de gamme de Qualcomm sur 2015. Il est donc bon de le retrouver ici. Nous avons du régler Dead Trigger 2 sur les graphismes les plus élevés pour voir apparaître des ralentissements réellement gênant. Aucun soucis en revanche sur Angry Birds Go et, bien sûr, les jeux 2D. Le K5 n’est donc pas une bête de course mais il peut offrir une expérience de jeu décente.

Lenovo K5 : Dead Trigger 2

Il fera également une bonne plateforme de lecture pour les vidéos en décodant les fichiers Full HD et cela dans de nombreux formats grâce au lecteur de Lenovo auquel il ne manque réellement que le support des sous-titres. Quelques options audio sont même présentes, ou presque. Il s’agit en réalité d’un lien vers l’application Dolby Atmos précédemment citée et quii propose plusieurs réglages prédéfinis pour différents usage (film, musique, jeux et voix) mais aussi deux personnalisables avec différentes options. Il faudra toutefois passer par la prise casque pour entendre une réelle différence puisqu’elle offre un son plus riche et nuancé que le double haut-parleur, même s’il ne démérite pas en offrant puissance et clarté.

Lenovo K5 : vidéo Lenovo K5 : Dolby Atmos Lenovo K5 : Dolby Atmos

Avec une partie audio aussi soignée, le K5 saura évidemment aussi vous accompagner en musique et cela tout au long de la journée grâce à sa batterie de 2750 mAh. Il devrait même pouvoir atteindre les 36 heures en faisant un minimum attention. Notez enfin qu’il se positionne entre les plateformes sous Snapdragon 410 et 615 en termes de performances brutes tout en rattrappant les secondes en limitant l’analyse au traitement graphique, comme le montre les scores obtenus sur AnTuTu (v6), Basemark OS II et 3Dmark.

Lenovo K5 : AnTuTu Lenovo K5 : Basemark OS II Lenovo K5 : 3DMark

Peut mieux faire en photo

Dernière partie de ce test, la photo n’est clairement pas le domaine dans lequel l’entrée de gamme de Lenovo s’en sort le mieux malgré un appareil principal correct sur le papier. C’est donc en pratique que les choses se gâtent. Cela ne veut pas dire qu’il est mauvais mais il a pratiquement autant de qualités que de défauts. La mise au point lente mais efficace combiné au capteur 13 mégapixels permet généralement d’obtenir des clichés nets et détaillés, et cela autant au centre qu’en périphérie ou encore au second plan. Il faudra toutefois composer avec un grain très prononcé en contrepartie (principalement visible à l’agrandissement). S’ajoutent à cela des couleurs délavées malgré une balance des blancs et une luminosité généralement bien équilibrées.

Photo prise avec le Lenovo K5

La bonne nouvelle, c’est que l’application qui va avec l’appareil photo est relativement complète et propose notamment de quoi corriger la plupart des problèmes (réglages ISO, netteté, contraste, saturation...). Encore faut-il vouloir s’en donner la peine. A défaut, vous pourrez toujours vous rabattre sur les nombreux modes Scènes proposés voire sur les effets de couleur pour camoufler… Le mode HDR ne devrait quant à lui pas trop servir mais c’est toujours bon de savoir qu’il est là, comme le mode Panoramique. Notez en revanche que les réglages sont bien moins nombreux pour l’enregistrement vidéo, proposé jusqu’en 1080p.

Lenovo K5 : Appareil photo

Bon rapport qualité/prix

Au final, le K5 est rapidement parvenu à nous faire oublier notre déception du premier contact. Ce n’est peut-être pas le plus beau de sa catégorie mais il cache des atouts autrement plus importants. Son bel écran combiné au Snapdragon 415 lui permettent d’offrir une expérience Android relativement riche et agréable pour à peine plus de 150 €, et il sera en plus possible d’en profiter sur la durée grâce à une autonomie dépassant facilement une journée voire une journée et demi. Même avec son appareil photo moyen, c’est donc un très bon rapport qualité/prix.

La note de LesMobiles.com

Lenovo K5

Lenovo K5
75%

3.8 / 5

Partagez cet article

Comparer les prix du Lenovo K5

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.