Test du Galaxy A3 (2017) : un grand potentiel dans un petit format

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Samsung Galaxy A3 (2017)

Si l’année 2016 a été celle du Galaxy A5 dont l’évolution a été excellente, l’année 2017 sera celle du Galaxy A3. Car la version 2017 est non seulement la meilleure, mais l’écart, qui la sépare de la version 2016 est gigantesque. Un très bon cru pour les amateurs de petits formats.

Chaque année, Samsung semble mettre l’accent sur l’un des Galaxy Ax afin de lui offrir une évolution digne de ce nom. En 2016, le bénéficiaire était le Galaxy A5 avec son écran Full HD, son châssis premium, son lecteur d’empreinte, son chipset octo-core, son capteur photo stabilisé, sa compatibilité avec Samsung Pay, sa batterie avec charge rapide, etc. Bref, le A5 (2016) était, il y a un an, le meilleur rapport qualité-prix de Samsung depuis bien longtemps. Et son succès commercial nous a donné raison. Cette année, le nouveau Galaxy A5 est légèrement mieux, mais la différence est moins marquée, avec quelques améliorations, mais aussi un retour en arrière au niveau de la photo. Un constat un peu moins charmant, comme nous l'avons remarqué dans notre test.

Samsung Galaxy A3 (2017) prise en main

Une succession de bonnes nouvelles

Notre premier coup de coeur de l’année n’ira donc pas au Galaxy A5 (2017). Il ira au Galaxy A3 (2017). Car le benjamin des Galaxy Ax (2017) profite d’une très belle montée en gamme vis-à-vis de son prédécesseur, lequel nous avait déjà impressionnés, malgré une plate-forme technique parfois stagnante d’une année sur l’autre. Meilleur écran. Batterie plus généreuse. Nouveau capteur photo. Le Galaxy A3 (2016) avait quelques atouts. Mais le Galaxy A3 (2017) les reprend quasiment tous. Et il en rajoute d’autres. Et pas des moindres, comme le montre cette fiche technique :

  • dimensions : 135,4 x 66,2 x 7,9 mm
  • poids : 138 grammes
  • châssis étanche IP68
  • ratio écran / taille : 67,9 %
  • écran Super AMOLED 720p de 4,7 pouces (résolution de 312 pixels par pouce), protection en verre minéral Corning Gorilla Glass 4
  • chipset Exynos 7870 de Samsung avec huit coeurs Cortex-A53 cadencés jusqu’à 1,6 GHz
  • GPU ARM Mali-T830
  • 2 Go de mémoire vive
  • 16 Go de stockage interne (extensibles par microSDXC jusqu’à 256 Go supplémentaires sur un port dédié)
  • batterie de 2350 mAh (non amovible)
  • compatible LTE catégorie 6, WiFi ac dual band, Bluetooth 4.2, GPS (Glonass), NFC, radio FM, Samsung Pay (LoopPay), ANT+
  • port USB 2.0 type-C
  • lecteur d’empreinte digitale en façade
  • capteur 13 mégapixels avec flash LED, objectif ouvrant à f/1.9 et autofocus classique
  • webcam 8 mégapixels avec objectif ouvrant à f/1.9
  • Android 6.0.1 Marshmallow avec Touchwiz (mise à jour prévue vers Nougat)

Samsung Galaxy A3 (2017) prise en main

Le bilan est donc bien meilleur. Le quad-core de 2016 est abandonné pour un octo-core Exynos cadencé à 1,6 GHz. Le GPU est d’une génération plus récente. La RAM est améliorée. Un lecteur d’empreinte apparait. Le capteur NFC est maintenant obligatoire. Un capteur Samsung Pay est intégré. La webcam est plus précise tout en restant lumineuse. Et le châssis est étanche, comme le Galaxy S7, un détail assez rare sur le segment de marché des terminaux de petite taille. Nous regrettons juste que l’écran ne soit pas un peu plus précis (312 pixels par pouce). Mais cela offre un peu plus de peps au système d’exploitation, comme nous le verrons dans la partie de test dédiée aux performances.

Samsung Galaxy A3 (2017) prise en main

Le même en plus petit !

Commençons tout d’abord par notre traditionnel tour du propriétaire. Le Galaxy A3 (2017) est calqué sur le Galaxy A5 (2017), hormis au niveau des dimensions. Ses lignes sont identiques. La position des éléments techniques (capteur photo, lecteur d’empreinte, webcam, flash, haut-parleur, etc.) et ergonomiques (boutons matériels, tiroir pour la SIM et la microSD, etc.) l’est aussi. Les bordures autour de l’écran sont aussi épaisses sur les deux modèles. Mais compte tenu des dimensions du A3, elles y sont plus présentes.

Samsung Galaxy A3 (2017) prise en main
Galaxy A3 (2017), à gauche, et Galaxy A5 (2017), à droite

À l’avant, nous retrouvons la dalle du A3 (2016) de 4,7 pouces. En comparaison avec celui-ci, les bordures du A3 (2017) sont légèrement plus épaisses. Au-dessus de l’écran, le logo, l’écouteur téléphonique et la webcam. En dessous, le bouton Home avec le lecteur d’empreinte et les deux touches tactiles usuelles. À l’arrière, le capteur photo est accompagné d’un flash simple. Ils sont soulignés d’un logo de la marque. Voilà tout. Sur la tranche de droite sont visibles le haut-parleur mono (très bon emplacement pour cet équipement) et le bouton de mise en marche. À l’opposé se trouve le contrôle du volume. Sur la tranche du haut ont été positionnés le micro secondaire, le tiroir de la SIM et deux séparations pour les antennes. Enfin, sur la tranche du bas se trouvent aussi deux séparations, ainsi que le port jack 3,5 mm, le micro principal et le port USB type-C.

Samsung Galaxy A3 (2017) prise en main

Quelques allusions au Galaxy S7

Le design du A3, tout comme celui du A5, est inspiré de celui du Galaxy S7. Bien sûr, la réalisation est moins fine dans l’ensemble. Mais la courbure de la coque en verre est là pour nous rappeler que c’est bien le flagship de 2016 et non de 2015 qui a servi de source d’inspiration. Le capteur photo carré, flanqué d’un flash à sa droite. Le lecteur d’empreinte entouré de deux surfaces tactiles dédiées à la navigation dans le système Android. La texture de l’écouteur téléphonique. Oui, tout est plus grossier dans la gamme A (mais moins que l’année dernière, tout de même). Il suffit de voir le travail sur les tranches : celles du A3 ne sont pas modelées aussi finement.

Samsung Galaxy A3 (2017) prise en main

La prise en main reste cependant très bonne, meilleure peut-être même qu’avec le Galaxy A5 (2017), lequel est plus large. Comme son grand frère, le Galaxy S3 (2017) gagne un demi-millimètre en épaisseur vis-à-vis de son prédécesseur. De quoi intégrer Samsung Pay et les éléments d’étanchéisation. L’écran du Galaxy A3 (2017) est de très bonne qualité : colorimétrie, angle de vision, contraste, etc. Avec un petit bémol sur la luminosité maximale, comme pour les Ax (2016). Sans être aussi parfaite que celles du Galaxy S7, les caractéristiques de l’écran de ce petit mobile sont au-dessus de la moyenne sur son segment. Dommage cependant que Samsung n’ait pas eu à coeur d’améliorer l’écran du A3 (2017) comme cela a été le cas pour l’A5 (2017).

Samsung Galaxy A3 (2017) prise en main

Encore et toujours Marshmallow (en attendant Nougat)

Une fois l’écran allumé, nous retrouvons très logiquement Touchwiz, ici en version Marshmallow (6.0.1) avec les correctifs du mois de janvier 2017, en attendant l’arrivée de Nougat prévue dans les prochains mois. Il n’y a aucune différence entre la version de Touchwiz du Galaxy A3 (2017) et celle du Galaxy A5 (2017). Nous vous recommandons donc de rendre une petite visite au test que nous avons publié sur ce dernier. Dans l’ensemble, cette version de Touchwiz est très fidèle à l’histoire de Touchwiz, même si Samsung a eu tendance, ces dernières années, à se rapprocher de certains standards ergonomiques et visuels imposés par Google. L’écran Upday pour singer l’écran Google Now. Les icônes inspirées par le Material Design. Ainsi qu’une relative diminution des applications préinstallées dans le smartphone.

Samsung Galaxy A3 (2017) interface Samsung Galaxy A3 (2017) interface Samsung Galaxy A3 (2017) interface

Dans ce domaine, Samsung a effectivement fait de gros efforts ces deux dernières années, même si le partenariat avec Microsoft, qui semble plus évident dans le domaine des phablettes et des terminaux visant les professionnels, touche aussi les modèles de gammes plus économiques, comme le A3. Nous retrouvons donc un dossier avec toutes les applications de Microsoft : OneNote, Skype, Onedrive, Excel, PowerPoint et Word. Seule autre application tierce préinstallée ici : Facebook. Un dossier Google est présent sur l’écran d’accueil, évidemment, ainsi qu’une brochette de logiciels Samsung : Galaxy Apps, S Health, S Voice (qui sera certainement remplacé un jour par Bixby), Samsung Members (pour entrer en contact avec un support), Galerie, etc.

Samsung Galaxy A3 (2017) interface Samsung Galaxy A3 (2017) interface Samsung Galaxy A3 (2017) interface

Sachez que si, par hasard, vous aviez envie d’en rajouter, il existe une vingtaine d’autres applications Samsung à télécharger dans Galaxy Apps... Nous regrettons, comme toujours, que Samsung doublonne certaines applications avec celles de Google : navigateur Web, gestionnaire de mails, galerie photo et stockage en ligne. Sans parler de Microsoft qui vient en rajouter une couche avec OneDrive et Skype. Et cela au détriment de l’espace de stockage. Et encore, Samsung a fait des progrès. Souvenez-vous de ce que c’était avec le Galaxy S5...

Samsung Galaxy A3 (2017) interface Samsung Galaxy A3 (2017) interface Samsung Galaxy A3 (2017) interface

En outre, toutes les petites innovations logicielles offertes par Samsung au Galaxy S7 sont présentes, comme le Game Launcher (pour offrir un regain de puissance aux jeux vidéo et aux applications que vous identifiez comme gourmandes en ressources), Game Tools (pour prendre des captures d’écran ou diffuser des flux en direct), Always On (l’écran de verrouillage toujours actif, mais qui consomme très peu d’énergie), les outils de maintenance et d’optimisation ou encore le dossier sécurisé (avec des versions protégées et cryptées de certaines applications (onglets Internet, notes de travail, emails, photos, contacts et autres fichiers). Évidemment, ce dossier est pris en charge par Knox...

Presque une autonomie de phablette

Le petit Galaxy A3 (2017) est un smartphone plutôt réactif, malgré le fait que le système, sans autre application en arrière-plan, monopolise les deux tiers de la mémoire vive. Côté stockage, le système prend 6,7 Go sur les 16 Go disponibles. Heureusement donc que Samsung n’est plus aussi avare en stockage avec la gamme A qu’avec la gamme J, souvent dotée de moitié moins. Enfin, dernier point avant d’en venir aux performances pures : le Galaxy A3 (2017) offre une autonomie environ 10 % meilleure que celle du A3 (2016), lequel dépassait déjà la journée standard d’utilisation. Ce qui était déjà une très bonne nouvelle. Mais le Galaxy A3 (2017) fait mieux, mais avec une batterie quasiment identique.

Samsung Galaxy A3 (2017) performance Samsung Galaxy A3 (2017) performance Samsung Galaxy A3 (2017) performance

Passons donc aux performances techniques. Le Galxy A3 (2017) est équipé de la même plate-forme que le Galaxy J7 (2017) : un Exynos 7870 accompagné de 2 Go de RAM. Un chipset économe et économique qui se révèle être plus performant que l’Exynos 7578 du Galaxy A3 (2016), vous vous en seriez douté et se retrouve même au-dessus de l’Exynos 7580 du Galaxy A5 (2016). L’Exynos 7870 est un choix intéressant, car il est comparable, en terme de puissance, à un Snapdragon 616. Il se place même entre le MT6753 et l’Helio P10 de MediaTek.

Samsung Galaxy A3 (2017) performance Samsung Galaxy A3 (2017) performance Samsung Galaxy A3 (2017) performance

Dans les chiffres, voici ce que cela donne : presque 46 000 points sur Antutu (V6), 1000 points sur Basemark OS II, 710 points sur Geekbench mono-core et 3550 points en multi-core, 8691 points sur 3DMark avec Ice Storm Unlimited, 486 points avec Slingshot et 311 points avec Slingshot Extreme. Ce ne sont pas des scores dignes d’un Galaxy S7, c’est vrai. Mais pour un smartphone à moins de 350 euros, de la marque Samsung qui plus est, ce sont des chiffres qui ne manquent pas d’intérêt.

Samsung Galaxy A3 (2017) performance

Il n'a pas que des qualités...

Alors, évidemment, les applications un peu gourmandes, comme les jeux vidéo, ne font pas la nuance de la gamme du téléphone : un chipset un peu mou est un chipset un peu mou, qu’il anime un modèle haut de gamme ou low-cost. Sans surprise, Dead Trigger 2, notre jeu étalon, s’est positionné automatiquement sur la qualité graphique la plus faible au lancement du jeu. Il a cependant accepté de se passer sur la meilleure qualité possible et a fonctionné correctement durant les quelques parties auxquelles nous avons participé. Nous avons évidemment noté quelques ralentissements et une baisse drastique de l’autonomie. Le Galaxy A3 (2017) n’est donc pas une petite console de jeu (mais il peut dépanner).

Samsung Galaxy A3 (2017) multimedia

Côté vidéo, le constat est meilleur, comme avec tous les Galaxy Ax. Car le smartphone fonctionne avec Touchwiz. Et qui dit Touchwiz, dit Samsung Video, l’une des meilleures applications de lecture audiovisuelle. Une large compatibilité. Des fonctions avancées. Le résultat est bon, même si l’écran n’est pas des plus grands et que la définition ne dépasse que de très peu les 300 pixels par pouce. Comme avec le Galaxy A5 (2017), ce mobile profite d’une bonne position du haut-parleur, même si l’écoute au casque sera toujours plus qualitative.

Samsung Galaxy A3 (2017) multimedia

Plus doué en photo qu'attendu

Enfin, abordons la photographie. Rappelons la configuration du Galaxy A3 (2017) : capteur 13 mégapixels avec autofocus traditionnel et objectif ouvrant à f/1.9. Même si ces chiffres semblent indiquer une certaine proximité avec le Galaxy S7 (12 mégapixels, objectif f/1.7), nous ne sommes pas du tout dans la même configuration. Le capteur du S7 est plus grand (donc les pixels sont plus larges). L’objectif est beaucoup plus lumineux. L’autofocus est rapide. Et le capteur est stabilisé. Ici, ce n’est pas le cas. Seul vrai point commun : l’application qui contrôle l’ensemble. Pour autant, le Galaxy A3 (2017) ne démérite pas.Et les photos qu’il produit sont, à première vue, de bonnes qualités.

Samsung Galaxy A3 (2017) prise en main

Samsung Galaxy A3 (2017) multimedia

Nous avons été un peu déçus il y a quelques jours par l’appareil photo du Galaxy A5 (2017), même si nous avons reconnu que les conditions météorologiques n’étaient pas idéales. Ici, le ciel était plus clément. Et les clichés profitent donc de couleurs plus franches et de nuages bien dessinés. Nous retrouvons ici toutes les qualités des smartphones Samsung en photographie (moins prononcées qu’en haut de gamme évidemment) : détails, équilibre, contraste, couleurs. Nous aurions aimé un autofocus un peu plus rapide, un peu moins de grain dans les zooms et des zones sombres justement un peu moins sombres (attention donc à l’endroit où faites l’autofocus). Cependant, nous sommes dans l’ensemble satisfaits.

Samsung Galaxy A3 (2017) multimedia
Photo prise avec le Samsung Galaxy A3 (2017)

L'ambition n'est décidément pas une question de taille

En conclusion, le Galaxy A3 (2017) démontre cette année toute l’ambition que le Galaxy A5 (2016) démontrait l’année dernière. Une situation totalement à l’inverse de prédécesseur ou successeur respectif : les Galaxy A3 (2016) et Galaxy A5 (2017) sont des produits intéressants, mais aussi très conservateurs. Le Galaxy A3 (2016) ne profitait pas de toutes les technologies de son grand frère. Et le Galaxy A5 (2017) est davantage une mise à jour qu’une rupture comme l’était le Galaxy A5 (2016).

Samsung Galaxy A3 (2017) prise en main

Le Galaxy A3 (2017) offre donc un excellent rapport qualité selon les critères de Samsung, et ce malgré une hausse de 20 euros du prix de vente par rapport à son prédécesseur et ses quelques petits défauts inhérents à sa gamme (faiblesse de la plate-forme, justesse de la résolution d’écran). Car, face à cela, les arguments en sa faveur se multiplient : éventail complet de services (Samsung Pay, NFC, lecteur d’empreinte, etc.), équipement photographique étonnamment qualitatif, autonomie à toute épreuve et châssis étanche. Il s’agit du mobile étanche le moins cher de Samsung. C’est dire !

La note de LesMobiles.com

Samsung Galaxy A3 (2017)

Samsung Galaxy A3 (2017)
85%

4,3 / 5

Comparer les prix du Samsung Galaxy A3 (2017)

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer