Test du Sony Xperia X Performance : un bouche-trou « premium » en attendant le Xperia XZ ?

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Sony Xperia X Performance

Après un Xperia X légèrement décevant, voici le Xperia X Performance, un mobile ergonomiquement identique, mais techniquement plus en phase avec l’ambition « premium » de la marque japonaise. Un mobile plus ambitieux donc, même si certains choix restent encore discutables.

La nouvelle stratégie de Sony, basée sur la gamme Xperia X, est peut-être plus simple, parce qu’elle supprime toutes les gammes précédentes, mais elle n’en est pas moins difficile à cerner puisque nous y retrouvons aussi bien des modèles premium classique (X), milieu de gamme (XA), phablettes (XA Ultra) ou petit format (X Compact) et même du haut de gamme (X Performance et XZ). Bref, y sont réunies les gammes M, C et Z. Le X Performance est certainement le produit que nous attendions le plus de cette nouvelle génération.

Sony Xperia X Performance prise en main

Enfin une plate-forme haut de gamme parmi les Xperia X

D’abord parce qu’il est doté du Snapdragon 820. Il est donc le quatrième dans ce cas à passer entre nos mains après le G5, le HTC 10 et le OnePlus 3. Ensuite parce que nous avons apprécié la gamme Z depuis le début de l’année 2013. Et c’est clairement sur les segments haut de gamme que Sony s’exprime souvent le mieux. Seulement, avec l’annonce du XZ début septembre, nous sommes évidemment tristes de constater que le X Performance n’était qu’une étape intermédiaire entre le Z5 et un éventuel successeur. La taille de son écran, plus petite que le Z5 et le XZ auraient dû nous mettre la puce à l’oreille. Mais ce n’est pas le seul détail technique révélateur :

  • dimensions : 143,7 x 70,4 x 7,9 mm
  • poids : 153 grammes
  • ratio écran / taille : 69,6 %
  • certification IP65/68
  • écran IPS Triluminos 1080p de 5 pouces (résolution de 441 pixels par pouce) avec verre antitraces et antirayures
  • chipset Snapdragon 820 de Qualcomm avec deux coeurs Kryo cadencés à 2,15 GHz et deux coeurs Kryo cadencés à 1,6 GHz.
  • GPU Adreno 530
  • 3 Go de mémoire vive au format LPDDR4
  • 32 Go de stockage interne (extensibles par microSDXC)
  • batterie de 2700 mAh (non amovible) compatible Quick Charge 2.0
  • compatible LTE catégorie 9, WiFi ac dual band, Bluetooth 4.2, GPS (Glonass), NFC, DLNA
  • chipset audio ClearAudio+, double haut-parleur frontal stéréo
  • lecteur d’empreinte digitale
  • port microUSB et jack 3,5 mm
  • capteur photo Exmor RS 23 mégapixels avec flash LED, autofocus à détection de phase, objectif G grand-angle 24 mm ouvrant à f/2.0, compatibilité 4K en vidéo
  • webcam Exmor R 13 mégapixels, objectif 22 mm ouvrant à f/2.0, compatible 1080p en vidéo
  • Android 6.0 avec interface Xperia UI

Sony Xperia X Performance prise en main

En regardant attentivement cette fiche technique, vous comprendrez peut-être mieux le vrai positionnement du Xperia X Performance : c’est un Xperia X avec un nouveau processeur. Voilà tout. Car pour le reste rien ne change : résolution de l’écran, quantité de RAM, équipement photographique, etc. Même la batterie est comparable : 2700 mAh pour le X Performance et 2620 pour le X. Un petit embonpoint au niveau des dimensions (1 mm de plus pour chacune) et du poids (11,4 grammes de plus). Ils ne sont pas jumeaux, mais c’est tout comme. Notez cependant que le X Performance est étanche. Il s’agit peut-être de la raison de cette différence.

Le design du Xperia X sans modification

Cette ressemblance se cristallise davantage encore quand le mobile est observé de près. Tous les éléments ergonomiques sont à la même place : bouton d’allumage avec lecteur d’empreinte, contrôles du volume et déclencheur photo, haut-parleurs frontaux, objectif photo et flash, webcam, capteurs environnementaux en façade, etc. Les matériaux utilisés (verre 2.5D renforcé à l’avant, métal sur la coque et les tranches), les lignes ergonomiques, la prise en main : tout est identique. Si nous ne savions pas qu’il s’agit du Xperia X Performance et que leurs coques ont quelques petits millimètres de différence, nous aurions pu les confondre.

Sony Xperia X Performance prise en main

Même si nous vous invitons à relire notre test du Xperia X, voici dans les grandes lignes les caractéristiques ergonomiques du Xperia X Performance. Tout d’abord, en comparaison du Xperia Z5, haut de gamme précédent de la marque, les coins sont moins marqués. Les grilles de haut-parleur / écouteur sont plus visibles. Le contour de l’appareil n’est plus compartimenté en plusieurs éléments, un signe troublant puisque, si cet élément est métallique, il faut isoler les antennes. La réponse à ce problème est simple : l’aluminium est anodisé, donc avec un revêtement spécial qui isole les antennes. Nous n’avons pas gratté la coque du smartphone pour en avoir le coeur net.

Sony Xperia X Performance prise en main

Héritage du Xperia Z5

Sur la tranche de gauche se trouve le tiroir avec l’emplacement nanoSIM et microSD. Sur la tranche de droite, nous retrouvons tous les boutons mécaniques, avec le volume toujours un peu trop bas à notre goût. Sur la tranche du haut, le jack 3,5 mm accompagne le micro secondaire. Sur la tranche du bas, le micro principal est affublé du port microUSB. Il n’y a aucune réelle surprise. Comme avec le Xperia X, la griffe de Sony disparaît du dos de l’appareil. Un détail symbolique et amusant.

Sony Xperia X Performance prise en main

En observant l’écran, nous avons ici aussi une impression de déjà-vu, puisque la dalle IPS LCD Full de 5 pouces, optimisée par les technologies Triluminos et X-Reality, est strictement identique à celle du Xperia X. La définition est relativement bonne, puisque le grain ne se voit pas à l’oeil nu. La luminosité est très correcte, ainsi que le contraste, la colorimétrie et les angles de vision. Sony ne semble pas vouloir céder aux avances de Corning pour le verre de protection au-dessus de ces écrans tactiles. Et c’est dommage : les dalles Gorilla Glass glissent mieux que celle-ci sous les doigts.

Sony Xperia X Performance prise en main

Une interface moins chargée, mais toujours très complète

En allumant le mobile, nous retrouvons Android Marshmallow et la surcouche Xperia UI que nous avons découverts avec le Xperia X. Une mise à jour cosmétique, puisque les ajustements de Sony concernent principalement le thème général et les applications préinstallées. Sur l’écran d’accueil, tout est plus espacé, grâce à des icônes désormais rondes et un déplacement des applications multimédias sur les panneaux latéraux, ne laissant ainsi que l’essentiel : ce qui est lié à Google et à la téléphonie. Vous remarquez qu’il y a cinq panneaux préconfigurés au démarrage. Heureusement, deux sont vierges.

Sony Xperia X Performance interface Sony Xperia X Performance interface Sony Xperia X Performance interface

Comme avec le Xperia X, nous sommes ravis de constater une vraie simplification de l’offre logicielle dans les mobiles de la gamme Xperia, même si cela sous-entend que la firme doit davantage faire la promotion de ses propres applications pour amener le consommateur à les télécharger. C’est le rôle de What’s New, bien sûr, dont le widget occupe la moitié d’un panneau de l’interface (celui à gauche de l’accueil). Mais cela devient aussi celui du moteur de recherche intégré au menu applications : en glissant vers la gauche, vous tombez sur un écran qui vous propose une sélection dynamique d’applications installées. Cette selection est composée à partir de vos habitudes. Ça, c’est bien. Il fera aussi spontanément des recommandations pour en installer d'autres selon vos préférences. Ça, c’est moins bien.

Sony Xperia X Performance interface Sony Xperia X Performance interface Sony Xperia X Performance interface
What's New, NewsSuite et Diagnostics

Côté applications préinstallées, nous en retrouvons beaucoup plus que sur le Xperia X, alors que l’espace de stockage entre les deux téléphones est identique. Cela se concrétise, chez Sony, avec les applications multimédias, PlayStation, What’s New, NewsSuite, Lifelog, Movie Creator, Track ID ou encore Xperia Lounge. Du côté des partenaires, nous retrouvons Facebook, Amazon, Spotify (qui opère PlayStation Music), AVG Protection et Swiftkey. Et évidemment, aucune d’entre elles ne peut être supprimée pour gagner de la place, mais simplement désactivée.

Une lourdeur qui impacte même le Snapdragon 820

Le système d’exploitation monopolise donc un bon tiers de l’espace interne, comme vous pouvez le remarquer sur l’écran ci-dessous. Quant à la mémoire vive, la moitié de son volume est occupé en permanence. La première conséquence de ce système d’exploitation un peu lourd est une autonomie correcte, mais légèrement plus faible que les standards de la marque. Cela est la conséquence d’une trop forte empreinte sur le système, ce qui le fait chauffer un peu plus que normalement. La perte de chaleur est le signe d’une surconsommation d’énergie. La seconde conséquence est une baisse des performances techniques. Habituellement, les smartphones Sony obtiennent des scores au-dessus de la moyenne du marché, à plate-fome identique. Le Xperia X Performance ne fait malheureusement pas mieux que les LG G5 et HTC 10.

Sony Xperia X Performance performances Sony Xperia X Performance performances Sony Xperia X Performance performances

Sur AnTuTu, le Xperia X Performance atteint 131 604 points, loin derrière les premiers concurrents au-dessus des 140 000 points. Sur Basemark OS II, il obtient la note de 1854 points, seul modèle sous Snapdragon 820 à ne pas dépasser les 2000 points. Sur Geekbench, son score est également moins bon : 1407 points en single-core et 3460 points en multi-core. C’est presque une contre-performance.

Sony Xperia X Performance performances Sony Xperia X Performance performances Sony Xperia X Performance performances

Sur 3DMark, le mobile de Sony s’en sort le mieux, avec des notes au-dessus du HTC 10 et parfois même au-dessus du LG G5. Uniformément, le OnePlus 3 est devant. Rappelons toutefois que le Xperia X Performance est le seul modèle à n’inclure que 3 Go de mémoire vive, contre 4 ou 6 chez les concurrents. Ce faible volume de RAM est évidemment l’une des causes de ces résultats. La taille de la ROM en est une autre.

Sony Xperia X Performance performances Sony Xperia X Performance performances Sony Xperia X Performance performances
Sony Xperia X Performance performances Sony Xperia X Performance performances

Une très bonne plate-forme multimédia

En jeu vidéo, la conséquence est immédiate : notre jeu étalon, Dead Trigger 2, s’est automatiquement positionné sur les graphismes les moins qualitatifs. Une première sur un téléphone équipé d’un Snapdragon 820. Nous avons naturellement forcé le passage aux graphismes les plus fins et avons redémarré l’application pour que les changements soient pris en compte. Et nous avons entamé une partie, laquelle s’est particulièrement bien déroulée, Dead Trigger 2 étant relativement bien optimisé. Si le Xperia Performance est moins performant justement que les modèles concurrents, les capacités sont cependant largement suffisantes dans ce cas. Attention cependant à une légère surchauffe au niveau de l’écran, en dessous de l’écouteur téléphonique.

Sony Xperia X Performance multimedia

En vidéo, aucune mauvaise surprise. Sony livre tous ses smartphones avec un excellent lecteur multimédia. Un lecteur compatible avec la très grande majorité des formats vidéo, ainsi que les sous-titres et les pistes audio multiples. L’intégration à l’intérieur de l’application d’une option pour « caster » l’écran vers un appareil compatible est également une bonne idée. Nous louons une fois encore le choix de Sony Mobile d’intégrer deux haut-parleurs en façade, de chaque côté de la dalle tactile, une caractéristique qui améliore considérablement l’expérience et qui manque cruellement quand elle n’est pas présente. Le Xperia X Performance est un excellent lecteur multimédia. Nous regrettons cependant qu’il ne soit pas possible de changer la carte mémoire à chaud (sans redémarrer le mobile).

Sony Xperia X Performance multimedia

A quand un stabilisateur optique ?

En photo enfin, le Xperia X Performance est un modèle digne de la longue lignée de Xperia haut de gamme. Rappelons que le mobile est équipé du capteur 23 mégapixels des derniers modèles X et Z5 / Z5 Premium. Aucune surprise donc dans la qualité des clichés dont le contraste et le piqué sont deux forces historiques de la marque. Remarquez comment les nuages dans le ciel parisien sont bien dessinés. Remarquez aussi le bel équilibre de la luminosité. Voilà un très bon cliché, qui aurait certainement gagné à bénéficier d’un vrai stabilisateur optique, et non un stabilisateur numérique, afin de supprimer quelques flous. Nous aurions également apprécié une colorimétrie un peu plus franche et un peu plus chaude. Mais c’est de l’ordre du détail.

Sony Xperia X Performance multimedia

D’autant que le bloc photo n’est pas le seul point positif dans cet ensemble photographique, puisque l’application y est également pour quelque chose. Celle-ci est strictement identique à celle du Z5 ou du X. Mais rappelons tout de même qu’elle propose un mode expert complet et des plugins pour enrichir l’expérience globale.

Sony Xperia X Performance multimedia

Le chaînon entre le Xperia X et le Xperia XZ

En conclusion, le Xperia X Performance est un smartphone haut de gamme, certes, mais qui ne répond pas toujours au credo de Sony Mobile : « proposer les meilleurs composants à l’instant T ». Car, même si elle est basée sur un Snapdragon 820, la plate-forme est loin d’être la plus rapide (à cause de l’absence d’un quatrième gigaoctet de mémoire vive). Car, même si l’utilité n’est pas toujours avérée, l’écran n’est pas QHD, mais Full HD. Car, proposer une batterie sous la barre des 3000 mAh sur le segment haut de gamme est quand même un choix commercial risqué.

Sony Xperia X Performance prise en main

Le Xperia X Performance n’est donc pas le produit le plus abouti, et l’existence du Xperia XZ, vrai successeur du Xperia Z5 dont la sortie est prévue avant la fin de l’année, le prouve complètement. Il faut cependant, face au Xperia X Performance, se poser une question : le smatphone fait-il le job correctement ? Oui, sans aucun doute possible. La puissance dont il est pourvu est suffisante pour cela. En revanche, peut-il concourir pour le titre de meilleur concurrent de l’iPhone 7 ? Pas vraiment.

La note de LesMobiles.com

Sony Xperia X Performance

Sony Xperia X Performance
85%

4.3 / 5

Comparer les prix du Sony Xperia X Performance

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer