SFR RED 30 Go = 10

Lenovo rachète 3800 brevets au japonais NEC

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
lenovo

La machine de guerre « Lenovo » est lancée. Après avoir acquis le constructeur américain Motorola, le groupe chinois complète son portefeuille de brevets en en rachetant plusieurs milliers au fabricant japonais NEC.

Lenovo vient de s’emparer de plusieurs milliers de brevets de la firme japonaise NEC. 3800 brevets pour être exact, de provenances géographiques diverses et dont la très grande majorité concerne la téléphonie mobile, notamment la connectivité 3G et 4G. Le prix de la transaction n’a pas été communiqué, mais là n’est vraiment pas la question. C’est bien sûr la stratégie du groupe qui importe ici.

Un constructeur. Une marque. Des brevets.

Car nombreuses sont les études qui estiment que le groupe chinois sera prochainement parmi les trois premiers constructeurs mondiaux de smartphones. Voire même le premier. Comme dans le secteur du PC, Lenovo n’a qu’une seule ambition et le chemin pour y parvenir sera ponctué d’opérations de croissance externe et d’une invasion méthodique de tous les segments. Un peu à l’image de Samsung.

Si Lenovo prépare actuellement son arrivée commerciale dans de nombreux pays, la marque chinoise a clairement affiché ses ambitions quand elle a racheté Motorola à Google fin janvier, après avoir manqué l’opportunité de se saisir de BlackBerry. Mais acheter un équipementier connu à travers le monde n’est pas une finalité pour celui qui est déjà le cinquième constructeur mondial. Il faut bien évidemment des smartphones pour grignoter progressivement des parts de marché des quatre premiers fabricants : Apple, Samsung, LG et Huawei.

De la propriété intellectuelle pour apporter de la valeur aux mobiles

Et cela passera donc par le développement de nouveaux terminaux toujours plus fluides, plus optimisés, plus puissants. Pour se faire, rien de mieux que des brevets pour offrir des fonctions inédites aux consommateurs. C’est la seconde fois cette année que Lenovo achète de la propriété intellectuelle, la première fois étant lors de l’acquisition de Motorola puisque certains brevets ont également été cédés par Google. Cependant, la très large majorité des brevets de Motorola sont restés à Mountain View et ont fait l’objet d’un accord de licence pour le nouvel ensemble. Lenovo ne s’arrêtera pas là. Dans son communiqué de presse officiel, l’entreprise confirme chercher d’autres opportunités pour obtenir des brevets dédiés aux smartphones et aux tablettes. Et son budget est à la hauteur de ses ambitions.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer