SFR RED 30 Go = 10

Prise en main du Samsung Galaxy A5 (2016)

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Suite et fin de nos prises en main de la nouvelle gamme Galaxy A (2016) de Samsung à l’occasion de leur présentation officielle à Paris avant leur commercialisation au mois de février. Après le Galaxy A3 (2016), voici en détail le modèle intermédiaire : le Galaxy A5 (2016).

Autant vous le dire tout de suite : le Galaxy A5 (2016) est certainement le meilleur des Galaxy A. Et Samsung le sait. Le rapport qualité-prix n’a certainement jamais été aussi bon chez Samsung. Le châssis. L’équipement. Les ajouts technologiques. La proposition commerciale. Le Galaxy A5 (2016) est un smartphone milieu de gamme très ambitieux, sans pour autant tomber dans la surenchère technologique. Et cela pour 410 euros environ. Bien sûr, cela sous-entend que le Galaxy A5 devra affronter les spécialistes du rapport qualité-prix (Meizu, Honor, OnePlus). Mais ce petit mobile a des arguments.

Galaxy A5 (2016) prise en main

Une fiche technique qui flirte avec le haut de gamme

À commencer par une fiche technique équilibrée où nous retrouvons l’Exynos 7580 que nous avons croisé avec le Galaxy S5 New. La grande majorité des composants du Galaxy A5 (2015) ont été améliorés pour créer ce successeur. En voici tous les détails :

  • dimensions : 144,8 x  71 x 7,3 mm
  • poids : 155 grammes
  • rapport écran / taille : 72,5 %
  • écran 2.5D Super Amoled 1080p de 5,2 pouces (résolution de 424 pixels par pouce)
  • châssis premium avec verre renforcé Gorilla Glass 4 de Corning de chaque côté
  • chipset Exynos 7580 composé de huit coeurs Cortex-A53 cadencés à 1,6 GHz
  • GPU ARM Mali-T720 MP2
  • 2 Go de mémoire vive
  • 16 Go de stockage interne (extensibles par microSDHC)
  • batterie de 2900 mAh (non amovible) compatible chargement rapide
  • compatible LTE catégorie 6, WiFi n, Bluetooth 4.1, GPS, NFC, radio FM, ANT+, dual SIM
  • lecteur d’empreinte digitale
  • compatible Samsung Pay (technologie LoopPay intégrée)
  • capteur photo 13 mégapixels avec flash LED, stabilisateur optique et objectif ouvrant à f/1.9, compatibilité Full HD en vidéo
  • webcam 5 mégapixels avec objectif ouvrant à f/1.9
  • Android 5.1.1 Lollipop avec interface Touchwiz

Dans cette fiche technique, vous remarquerez que la proposition est largement au-dessus de ce que propose habituellement Samsung sur le milieu de gamme, notamment sur les prestations annexes, comme Samsung Pay, le lecteur d’empreinte, le stabilisateur optique, l’écran Full HD ou la taille de la batterie. Ce mobile a donc quelques arguments en sa faveur.

Galaxy A5 (2016) prise en main

Une prise en main qualitative

Et cela se confirme dès la prise en main, avec un châssis très qualitatif basé sur les spécifications ergonomiques du Galaxy S6. Comme avec le Galaxy A3 (2016) vu précédemment, ce nouveau A7 intègre du verre renforcé Gorilla Glass 4 de chaque côté. L’ensemble est protégé par un contour métallique séparé de façon classique en quatre parties pour assurer la connectivité réseau. Compte tenu de ses dimensions, le Galaxy A5 (2016) est certainement le téléphone le plus proche du flagship de l’année dernière. Et cela montre à quel point Samsung est monté en gamme entre les deux générations de Galaxy Ax.

Comme avec le A3 (2016), les éléments distinctifs sont placés sur les tranches de façon traditionnelle : volume et tiroir pour la SIM à gauche, bouton de mise en marche à droite, haut-parleur, jack 3,5 mm et microUSB en bas. Et rien sur la tranche supérieure. À l’avant, dalle tactile Super Amoled d’une très bonne qualité (luminosité, contraste, grain, angle de vision), touches sensitives et bouton « home » mécanique avec lecteur d’empreinte. À l’arrière, objectif photo légèrement protubérant avec stabilisateur optique. La grande classe.

Côté interface, même discours qu’avec le A3 (2016) : une impression qu’un grand ménage a été fait dans les applications préinstallées, notamment celles de Samsung et des partenaires commerciaux (sauf Microsoft qui se trouve dans le second panneau). Les widgets sont moins nombreux. Il y a davantage d’espaces disponibles dès la première mise en marche. C’est très appréciable. Nous avons évidemment hâte de découvrir le remplaçant du Galaxy S6, le mois prochain, pour savoir si Samsung est allé encore plus loin dans la simplification de son interface d’origine, ou si ce que nous avons vu avec le A3 (2016) et le A5 (2016) sera identique sur le nouveau flagship.

Galaxy A5 (2016) prise en main

Un Galaxy S6 économique ?

Fluide, réactif, agréable à prendre en main et surtout porté par une promesse d’une bonne complétude au niveau de services, le Galaxy A5 (2016) sera vendu dès le mois de février pour un prix légèrement au-dessus des 400 euros. Bien sûr, à ce prix, le téléphone est beaucoup plus cher qu’un OnePlus X (encore lui) et même qu’un OnePlus 2 (écran 5,5 pouces Full HD, Snapdragon 810, 3 Go de RAM, lecteur d’empreinte). Le Galaxy A5 (2016) aura fort à faire face à la concurrence, même si les ventes opérateur devraient l’avantager.

Seulement, nous ne pouvons nous empêcher d’être impressionnés par la justesse de cette proposition. Le Galaxy A5 (2016) est certainement la meilleure offre de Samsung depuis bien longtemps. Elle est intelligente, réaliste et qualitative, que ce soit à l’extérieur et à l’intérieur. Jamais Samsung n’en avait proposé autant dans un téléphone à ce prix. Nous avons évidemment hâte de le décortiquer avec quelques tests techniques.

Galaxy A5 (2016) prise en main
Galaxy A3 (2016) et Galaxy A5 (2016)

Comparer les prix du Samsung Galaxy A5 (2016)

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer