SFR RED 30 Go = 10

Sharp investira un demi-milliard de dollars dans l’AMOLED

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
sharp

Même avant son rachat par Foxconn, Sharp travaillait déjà sur la migration de certaines chaînes de production vers la technologie OLED. Mais son nouveau propriétaire semble vouloir mettre les bouchées doubles.

C’était jusqu’à présent une rumeur, mais il s’agit désormais d’une information avérée, rapportée par l’agence de presse Reuters : Sharp, l’un des deux spécialistes japonais des écrans (avec Japan Display) passera bien massivement à l’OLED et les premières lignes de production seront prêtes au second trimestre 2018. Elles seront basées dans l’archipel nippon, dans les régions d’Osaka et de Mie.

Concept iPhone 7

Un demi-milliard d'euros

Le coût de cette transformation est estimé par l’entreprise à 57,4 milliards de yens, soit un peu plus d’un demi-milliard d’euros. Logiquement, ce montant sera en grande partie financé par le nouveau propriétaire de Sharp, Foxconn, dont l’ambition est simplement de créer une solution, incluant main d’oeuvre et écrans, pour les marques d’électronique. Ce package serait plus compétitif, ce qui est toujours un argument commercial de poids. Et plusieurs marques pourraient en profiter. 

Nous pensons à BlackBerry pour qui Foxconn développe des smartphones. Nous pensons à Nokia dont Foxconn a racheté avec HMD Global, la licence d’exploitation à Microsoft. Et nous pensons évidemment à Apple. D’autant que la firme de Cupertino est supposée, selon les rumeurs, passer aux écrans OLED d’ici 2018, voire même en 2017. Ce qui, dans le dernier cas, signifierait qu’aucun de ses écrans n’équiperait le premier iPhone avec écran OLED.

Une course contre la montre

Selon une note financière publiée par le cabinet d’analyse UBI Research au printemps dernier, Apple aurait cependant d’ores et déjà signé des contrats pour des écrans OLED. Le plus important d’entre eux, qui concernerait 100 millions de dalles sur trois ans, aurait été remporté par Samsung. Soit 60 % des besoins de la firme de Cupertino. Le solde reviendrait à LG Display (entre 20% et  30 %) et aux deux fabricants japonais, Sharp et Japan Display (entre 10 % et 20 %). Espérons donc que Sharp sera prêt à temps.

Dans sa dépêche, Reuters rappelle cependant que les efforts financiers consentis par Foxconn et Sharp sont loin d’égaler les sommes astronomiques dépensées par les fabricants coréens d’écrans que sont Samsung et LG : 3,2 milliards d’euros pour le premier et 8,1 milliards d’euros pour le second. Cependant, selon l’agence de presse économique japonaise Nikkei, Sharp espérait toujours s’associer à Japan Display afin de mutualiser les efforts. Mais les tractations ne semblent pas avoir encore porté leurs fruits.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer