SFR RED 30 Go = 10

Satya Nadella (Microsoft) : « Nous avons clairement échoué en téléphonie mobile »

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
microsoft

Le patron de Microsoft a toujours été lucide vis-à-vis des forces et des faiblesses de sa firme. Il le prouve une fois encore en avouant ce que tout le monde n’osait plus trop dire : la téléphonie mobile restera un échec cuisant.

Rares sont les échecs d’ampleur mondiale dont l’impact coûtera plusieurs dizaines de milliards de dollars et quelques milliers d’emplois supprimés. Mais celui de Microsoft en téléphonie mobile devrait certainement devenir un cas d’école, un exemple (à ne pas suivre). L’histoire de la firme de Redmond en téléphonie n’a jamais été couronnée de succès, même si un engouement s’est fait sentir il y a deux ans. Les deux Kin (One et Two) n’étaient finalement qu’un avant-gout de ce qu’allait donner le rachat de la branche Devices & Services de Nokia. Il faut dire que les deux initiatives portent les mêmes stigmates : une entreprise leader devenue avec le temps difficile à manoeuvrer pour s’intéresser aux nouveaux leviers de croissance.

Lumia 650
Le Lumia 650 devrait être le dernier des Lumia

Une erreur assumée

Et le patron de Microsoft ne le dément pas. C’est d’ailleurs l’une des plus grandes qualités de Satya Nadella, à l’extrême opposé de Steve Ballmer : sa capacité à avouer ses erreurs. Le PDG de la firme était lundi dernier à l’ouverture de la conférence WSJD Live organisée par le Wall Street Journal et à laquelle ont participé nos confrères de Mashable. Et il a fait un discours incroyablement lucide. Il a simplement avoué l’échec de Microsoft à s’intégrer durablement dans l’écosystème mobile. Un échec qui ne l’incombe pas totalement, il faut rappeler, puisque le responsable était alors son prédécesseur...

Selon Satya Nadella, cet échec lui sera bénéfique pour mieux envisager le développement de Microsoft sur les prochains moteurs de croissance. Notamment la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Dans ce domaine, Microsoft a largement démontré son implication avec HoloLens. Et cette application correspond finalement plutôt bien aux deux thématiques principales de Microsoft : l’informatique et les entreprises. Deux piliers stratégiques qui soutiendront le positionnement de Microsoft dans la mobilité, que ce soit en tablette ou en smartphone : des tablettes pour travailler (Surface Pro) et des mobiles capables de remplacer un PC (Continuum).

Pas de smartphone à la conférence de demain !

Ce discours est annonciateur. En effet, demain (26 octobre) aura lieu la nouvelle keynote de Microsoft. Cet événement annuel est habituellement l’occasion de dévoiler de nouveaux produits hardware. L’année dernière, trois Lumia ont été dévoilés. Mais cette année, il ne devrait pas y en avoir. Ni même de Surface Phone, d’ailleurs. Les rumeurs parlent d’un lancement en 2017, ou en 2018, ou... jamais. Il y aura peut-être des mobiles, mais il s’agira avant tout de mettre en avant les produits des partenaires, notamment HP, dont l’Elite X3 qui a été présenté en début d’année, mais qui vient à peine d’arriver sur les étals des boutiques.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer