SFR RED 30 Go = 5

Broadcom baisse le prix de son offre d’achat de Qualcomm

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
qualcomm

Hier, Qualcomm augmentait son offre d’achat de NXP. Une décision qui n’a pas plu à Broadcom. Ce dernier a alors baissé son offre d’achat de 3 dollars, ramenant le montant par action Qualcomm sous la barre des 80 dollars.

Alors que Qualcomm multiplie les initiatives à la veille de l’ouverture du Mobile World Congress, un autre épisode de la vie de l’entreprise se joue en coulisse. Il s’agit bien évidemment de la saga Broadcom / Qualcomm qui agite actuellement le monde des composants. Hier, deux événements ont eu lieu. Le premier est l’amélioration du prix d’achat de NXP Semiconductors afin de rassurer les organismes de régulation. Le nouveau montant est de 44 milliards de dollars.

Qualcomm

Rassurer les uns, énerver les autres

Selon les propos d’analystes financiers rapportés par Reuters, cette manœuvre est une double tactique. D’un côté elle assure que Qualcomm rachètera bien NXP, car les régulateurs seront plus enclins à l’accepter. Aujourd’hui, huit des neuf régulateurs ont donné leur accord. Le neuvième est le régulateur chinois, MOFCOM. Une autre situation pourrait faire capoter le rachat : un vote négatif des actionnaires. Mais le risque serait marginal.

L’autre conséquence de ce rachat est la baisse de la probabilité que Broadcom s’empare de l’ensemble. Avec Qualcomm et Broadcom seuls, il y avait déjà un risque significatif que certains régulateurs refusent la fusion pour ménager la concurrence. En y ajoutant NXP, le risque augmente, tout simplement. En outre, cela fâche Broadcom. Hock Tan ne s’est pas privé d’exprimer son mécontentement : dans un communiqué de presse, il affirme que le conseil d’administration de Qualcomm agit à l’encontre des intérêts des actionnaires », car le prix proposé est trop élevé.

Action réaction

Estimant que la somme déboursée sera trop forte, Hock Tan pense que la valeur de Qualcomm est plus faible. Il a donc décidé de baisser son offre d’achat. Elle passe de 82 dollars par à action à 79 dollars par action. Soit un montant qui passe sous la barre symbolique des 80 dollars. Rappelons que certains actionnaires de Qualcomm étaient prêts à négocier avec Broadcom si le prix était au-dessus. En outre, Hock Tan a certainement été vexé de ne pas avoir été averti pendant la réunion qui a eu lieu le 14 février dernier entre les deux entreprises.

L’échéance du 6 mars se rapproche et l’issue du vote des actionnaires durant l’assemblée générale de Qualcomm qui aura lieu à cette date semble pencher en faveur de Paul Jacobs et Steve Mollenkopf, respectivement président et PDG du fondeur. D’autant que leur bilan technologique est plutôt bon. La sortie du Snapdragon 845 est excellente. Les accords autour de la 5G et du Snapdragon X50 se multiplient. Et de nouveaux produits seront présentés à Barcelone.

Nouveaux produits en pagaille

Parmi eux, un nouveau module WiFi ax MiMo, un nouveau design de référence pour des casques de réalité virtuelle basé sur le Snapdragon 845, une nouvelle version de sa plate-forme d’intelligence artificielle rétrocompatible jusqu’au Snapdragon 820, une technologie appelée Broadcast Audio qui gère les flux musicaux en multiroom, ou encore un nouveau chipset audio pour les casques sans fil. Autant de bonnes nouvelles qui amenuisent encore les chances d’une fusion avec Broadcom.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer