SFR RED 30 Go = 10

Test du Sony Xperia M4 Aqua : le vrai-faux retour du Xperia Z

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Sony Xperia M4 Aqua

Le Xperia M4 Aqua de Sony aurait pu être l’une des bonnes surprises de ce printemps. Avec sa fiche technique comparable au premier Xperia Z, ce mobile milieu de gamme se retrouve vite confronté à certaines limites. Dont certaines sont difficilement excusables.

Il y a deux ans et demi, Sony présentait le premier Xperia Z. Etape importante pour le constructeur japonais qui retrouvait enfin un terrain d’expression où il avait toute sa légitimité : design omnibalance, certification IP57, chipset audio Walkman, capteur photo Exmor, écran Bravia... Bref, tout Sony (sauf PlayStation malheureusement) dans un mobile. Il manquait alors un peu d’ambition dans le chipset, un S4 Pro quad-core bien sympathique, mais loin d’être le fin du fin en haut de gamme à l’époque. Erreur rattrapée 6 mois plus tard avec le Z1.

Sony Xperia M4 Aqua prise en main

Avec le M4 Aqua, nous avions un peu l’impression, au premier abord, de retrouver le Xperia Z. Le format est le même. Le design est le même. La promesse est presque la même, avec des performances tout à fait comparables. Mais voilà, comme souvent, l’habit ne fait pas le moine. Sony a fait deux erreurs notables.

La première est technique : 8 Go de stockage dans un mobile sous Lollipop (4 Go la ROM quand même), c’est impensable. La seconde est stratégique : pourquoi multiplier les applications publicitaires quand l’espace de stockage est déjà si restreint ? Résultat, comme vous avez pu le découvrir dans un article publié dans nos colonnes et comme nous le signalons plus loin ici, le M4 Aqua dispose de moins de 1,5 Go d’espace disponible. Ce que nous avons contasté avec l'unité que nous avons reçu pour test (puisqu'il s'agit d'une version avec 8 Go et non 16 Go).

Découvrons ensemble la fiche technique du mobile :

  • dimensions : 145,5 x 72,6 x 7,3 mm
  • poids : 136 grammes
  • design unibody étanche (certifié IP68)
  • ratio écran / taille : 65,2 %
  • écran IPS HD 720p de 5 pouces pour une résolution de 294 pixels par pouce
  • chipset Qualcomm Snapdragon 615 octo-core cadencé jusqu’à 1,5 GHz
  • GPU Qalcomm Adreno 405
  • 2 Go de mémoire vive
  • 8 Go (ou 16 Go) de stockage interne (extension par microSDHC)
  • Batterie 2400 mAh non amovible
  • capteur photo Exmor RS 13 mégapixels rétroéclairé avec flash LED. Compatible jusqu’au Full HD en vidéo
  • webcam frontale Exmor 5 mégapixels
  • compatible WiFi n dual-band, Bluetooth 4.1, GPS, NFC, DLNA et LTE catégorie 4
  • chipset audio optimisé Sony ClearAudio+
  • système d’exploitation Android 5.0 Lollipop avec surcouche Xperia UI
  • existe en version single (8 Go) ou dual SIM (16 Go)

Sony Xperia M4 Aqua prise en main

Pour un smartphone milieu de gamme, le Xperia M4 Aqua ne présente aucun gros défaut, autre que celui de la mémoire interne, 8 Go étant plus communément proposé en entrée de gamme. Comme nous vous l'avons déjà signalé, une version 16 Go existe chez les distributeurs (version open-market), la version 8 Go étant dédiée au circuit opérateur. Elles sont vendues au même prix. Pour ceux qui opteront pour un achat dans les boutiques high-tech, ce gros point noir est évidemment caduque.

Un design très proche de la la série Z

Commençons par faire le tour du propriétaire. Le Xperia M4 est un smartphone qui s’appuie sur le design omnibalance traditionnel de Sony. Le smartphone est globalement très plat, sans protubérance au niveau du capteur photo et assez fin (7,3 mm d’épaisseur). Le contour du produit est protégé par une pièce métallique qui protège les coins de l’écran et de la plaque dorsale faite en polycarbonate transparent. Au milieu de la tranche droite, vous retrouvez naturellement le bouton rond de mise en route, l’une des caractéristiques des Xperia, ainsi que les trappes de protection pour les connectiques usuelles (microSD, nanoSIM).

Sony Xperia M4 Aqua prise en main

La série M est traditionnellement celle qui ressemble le plus aux Xperia Zx, depuis le M2 Aqua au moins. Les autres modèles milieu de gamme, que ce soit le T3, le C4 (que nous verrons la semaine prochaine) ou le SP offrent une coque en plastique mate qui éloigne ces modèles du haut de gamme. Le M4 Aqua est donc, visuellement, un smartphone léché et agréable à regarder. De tous les Xperia Zx, le M4 Aqua se rapproche d’ailleurs beaucoup du Z3. Il en reprend l’ergonomie avec les deux haut-parleurs en façade, les tranches et coins arrondis, ainsi que la position du capteur photo au dos, bien coincé dans le coin supérieur gauche. Attention : la grille du haut est un écouteur et celle du bas est une fausse, le son sortant en fait de la grille située sur la tranche inférieure. Comme sur le Xperia E3.

Sony Xperia M4 Aqua prise en main

Il reprend aussi certaines caractéristiques techniques du châssis : une certification IP68, malgré l’absence de trappe de protection pour le port microUSB ou le jack 3,5 mm, détail qui sera repris dans le Xperia Z3+. D’ailleurs, si vous comparez les deux mobiles, vous remarquerez que les dimensions sont très proches : 0,5 mm de différence en hauteur, 0,6 en largeur et 16 grammes sur la balance. Et pourtant, le M4 offre un écran de 5 pouces, alors que le Z3 une dalle de 5,2 pouces. Et non, ce n’est pas un haut de gamme.

Une finition qui aurai dû être meilleure

Une fois en main, le smartphone est clairement agréable à utiliser. La rondeur des tranches, la qualité de la paroi en verre à l’avant, qui glisse agréablement sous les doigts, et la position des touches physiques est très bonne, même si elle est très classique. Comme de nombreux Xperia, il offre un bouton supplémentaire pour la fonction appareil photo, ce qui reste une excellente idée. La construction du smartphone semble être de qualité. Nous avons remarqué sur notre modèle de test un léger décalage vers le haut du contour métallique du smartphone. Les coins arrières du mobile ne sont donc plus autant protégés qu’ils ne devraient. Nous espérons que les exemplaires commerciaux sont correctement montés.

Sony Xperia M4 Aqua prise en main

L’écran du smartphone n’est ni Triluminos ni certifié Bravia. Il s’agit d’une dalle IPS assez classique pour une résolution légèrement inférieure à 300 pixels par pouce. L’écran reste cependant agréable, même si les pixels se voient à l’oeil nu. La luminosité aurait mérité d’être un peu meilleure, mais cela aurait certainement eu un impact négatif sur le mobile. Cependant, vous aurez tendance à laisser le réglage au maximum. Les couleurs sont plutôt bonnes, sans surcharge inutile, et le contraste clairement suffisant. Les angles de vision ne sont pas aussi ouverts qu’à l’accoutumée chez Sony : l’écran s’assombrit vite latéralement. En position horizontale, cette perte de vision est moins flagrante.

Sony Xperia M4 Aqua prise en main

La même interface, quelle que soit la version d'Android

Le smartphone fonctionne sur Android 5.0 Lollipop avec une surcouche Xperia UI. Cette surcouche n’a pas subi de grands changements entre Jelly Bean, KitKat et Lollipop. La disposition des éléments de l’interface, les menus (application par exemple) et les paramétrages (accès au multitâche) sont restés identiques. Bien sûr, la zone de notification s’est adaptée à la charte graphique de Lollipop, ainsi que les touches de navigation virtuelles, mais c’est bien là les seuls indices qui nous le confirment.

Sony Xperia M4 Aqua interface Sony Xperia M4 Aqua interface Sony Xperia M4 Aqua interface
Interface Xperia UI sous Lollipop

Comme nous vous l’indiquions en introduction, Android Lollipop pèse sur le système un peu plus de 4 Go, soit la moitié de l’espace de stockage du Xperia M4. Dans ces 4 Go sont compris les applications Xperia qu’il n’est pas possible de désinstaller, comme Musique, Album, Vidéo, PlayStation Video, What’s New, Xperia Lounge Movie Creator, ainsi que l’ensemble de la suite Google. Parmi ceux qui ne peuvent pas être éliminé, nous retrouvons deux applications tierces : File Commander, un explorateur de fichiers, et Office Suite, la suite bureautique. Ils sont tous les deux développés par MobiSystems.

Sony Xperia M4 Aqua interface Sony Xperia M4 Aqua interface Sony Xperia M4 Aqua interface
Bilan de la mémoire interne et applications les plus gourmandes

D’autres, et c’est tant mieux, peuvent être enlevés. C’est le cas de PartyShare, une application pour organiser des soirées et des fils de photos partagés avec les participants, et de Diagnostics, qui offre des informations sur l’état du mobile. C’est le cas aussi de Track ID, une alternative à Shazam, mais aussi de PlayStation, l’application compagnon de l’univers vidéoludique de la marque, et de Socialife, une initiative équivalente à Blinkfeed de HTC. Ce sont toutes des applications Sony.

Sony Xperia M4 Aqua interface Sony Xperia M4 Aqua interface Sony Xperia M4 Aqua interface
Application PlayStation, Socialife et Partyshare

Côté logiciels tiers, vous pourrez vous débarrasser de Dropbox, Facebook, AVG (antivirus), Path(réseau social alternatif) et heureusement des applications marketing de Gameloft. Ce sont environ 400 Mo que vous pourrez libérer en les supprimant. Bien sûr, le gros du problème est l’exiguïté de l’espace dès l’origine. Il nous a par exemple été impossible d’installer d’un seul coup toutes nos applications de test. C’est presque anormal pour un mobile à 300 euros d’obliger l’acheteur à acquérir une carte mémoire.

Sony Xperia M4 Aqua interface Sony Xperia M4 Aqua interface Sony Xperia M4 Aqua interface
Applications Gameloft, AVG et Officesuite

De très bonnes performances pour un Snapdragon 615

Et c’est vraiment dommage, car le smartphone se comporte plutôt bien, pratiquement dans tous les cas de figure. Le système est fluide, grâce à la présence de 2 Go de mémoire vive. Et la majorité des applications tournent sans faire d’histoire. Nous n'avons rencontré qu’un seul problème : nous n’avons jamais pu finir un test sur AnTuTu Video, l’outil plantant au beau milieu. Nous suspectons certains codecs de ne pas être supportés. Ce qui est dommage, comme nous le verrons dans la partie consacrée à la vidéo.

Sony Xperia M4 Aqua antutu Sony Xperia M4 Aqua 3Dmark Sony Xperia M4 Aqua basemark

D’autant que Xperia M4 Aqua s’en sort clairement mieux que le dernier smartphone testé avec un Snapdragon 615, le ZTE Blade S6. Il est plus énergique, que ce soit sur les applications ou sur les jeux. En comparaison du Desire 820 de HTC, du Oppo R5 et du ZTE, le Xperia M4 Aqua est clairement au-dessus de la mêlée. Sur AnTuTu, il dépasse les 35 000 points, parvenant au score d’un Snapdragon 600. Sur Basemark OS II, il frôle les 880 points. Et sur 3DMark Ice Storm Unlimited, il atteint les 8441 points, un score que seul le Desire 820 dépasse dans ce panel. D’habitude, le Snapdragon 615 nous déçoit par rapport au MT6752. Ici, il montre qu’il est capable d’accomplir de petits miracles, comme aller chatouiller le Honor 6 dont le Kirin 920 et ses 3 Go de RAM obtiennent des scores meilleurs, bien sûr, mais pas si éloignés.

Un bon mobile pour le multimédia

Et cela se vérifie dès la mise en route d’un jeu comme Dead Trigger 2. Le FPS en 3D temps réel fonctionne ici plutôt bien, avec quelques petits ralentissements au lancement. Mais la lourdeur du jeu ne profite à aucun mobile. Pas même sur le haut de gamme. Et surtout, les performances ne baissent pas, même quand la qualité supérieure des graphismes est sélectionnée (elle est par défaut sur la moins bonne, ce qui est assez étonnant). Une bonne surprise : ce mobile serait une bonne console portable s’il y avait assez de place pour y stocker les jeux...

Sony Xperia M4 Aqua multimedia

En vidéo, même constat. L’application native développée par Sony est bonne. Elle parvient à lire les sous-titres et décode bien les MKV en 1080p. Attention, certains codecs audio sont absents, comme toujours. Le DTS, ce n’est pas une surprise, ainsi que le AC3. S’ils vous manquent, vous savez que des alternatives existent sur le Play Store. Ce test nous a d’ailleurs permis de vérifier que le haut-parleur sous l’écran est factice. Le son sort bien du haut-parleur mono situé dans la tranche. Ce n’est pas joli joli (sauf sur l’esthétique).

Sony Xperia M4 Aqua multimedia

Des couleurs un peu fades en photo

En photo, aucune surprise : le mobile propose de beaux clichés, même si les couleurs manquent légèrement de tonus. Cependant, la luminosité est bien équilibrée, offrant une belle visibilité aussi bien de la rue que du beau ciel parisien en ce début de mois de juin. Un beau piqué. Des éléments bien détaillés. Peut-être un peu trop de grain sur le côté gauche, là où la mise au point est la plus éloignée. Mais, dans l’ensemble, le capteur photo, animé par le réglage intelligent (et automatique) du smartphone, offre une bonne qualité d’image.

Sony Xperia M4 Aqua multimedia

Les quelques petites faiblesses du capteur photo, les amateurs de la photographie sauront certainement les gommer grâce à une superbe application photo que Sony incorpore à tous ses Xperia. Le M4 Aqua ne fait heureusement pas exception. A l'usage, vous opterez certainement de façon quotidienne pour le mode intelligent, plus rapide et plus facile. Notez néanmoins que cet outil modulaire comprend aussi un mode manuel et d’autres dédiés à certaines scènes (portrait, paysage) ou certains effets spéciaux (photos multiples, effets créatifs, réalité augmentée, panorama, etc.). Le système s’enrichit selon les besoins. Rappelez-vous cependant que le M4 Aqua n’a pas une mémoire interne très vaste et que chaque module ponctionne sur votre espace.

Sony Xperia M4 Aqua multimedia

Le meilleur milieu de gamme de Sony... à un détail près

Si vous vous décidiez aujourd’hui à acheter un Xperia Z (celui de 2013), il aurait certainement les mêmes caractéristiques que ce Xperia M4 Aqua, tant ce dernier nous rappelle l’ancien haut de gamme de Sony. Les deux mobiles sont d’ailleurs proposés pratiquement au même prix (300 euros en neuf) et fonctionnent sous Lollipop (la mise à jour arrivant le mois prochain sur le Z). Cette comparaison montre à quel point les technologies ont progressé en deux ans : ce que vous achetiez hier à 700 euros, vous l’achèterez demain à moitié prix. C’est logique, mais l’exemple est ici parlant.

Nous avons vraiment apprécié le Xperia M4 Aqua. Car, si nous mettons de côté le problème de l’espace de stockage, ce mobile est une vraie réussite. Un peu cher, c’est vrai, compte tenu de la plate-forme (chipset, écran) et comparé aux experts du rapport qualité-prix. Mais le design est élégant. Le châssis est étanche. Et certaines applications maison valent le coup. Ces trois arguments contrebalancent des performances un peu juste. Reste ce problème de la mémoire interne.

Nous avons clairement été déçus, autant par la capacité initiale étriquée (8 Go c’est trop peu) que par la propension de Sony à imposer certains partenaires commerciaux. Nous savons que cela fait partie du modèle économique, mais une limite morale a été franchie. Ceux qui disposent déjà d’une microSD pardonneront peut-être à Sony. Les autres auront peut-être envie de passer leur chemin, à moins que la marque se décide à offrir une carte mémoire « pour la gêne occasionnée ». Encore une fois, les futurs propriétaires du Xperia M4 Aqua 16 Go ne seront pas (ou peu) affectés. Et c'est tant mieux !

La note de LesMobiles.com

Sony Xperia M4 Aqua

Sony Xperia M4 Aqua
85%

4,3 / 5

Partagez cet article

Comparer les prix du Sony Xperia M4 Aqua

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer