Par Julien Cadot

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Page 1 sur 11

HTC Desire 500

Desire... pour toute personne ayant suivi la démocratisation d'Android, ce nom est déjà rangé dans la case nostalgie. Avec cette gamme, HTC a commencé par dominer le smartphone Android, puis a gardé le nom pour des modèles abordables, de moins en moins mis en avant. Sont-ils à snober pour autant ? Réponse avec ce HTC Desire 500.

Tous les constructeurs le savent : n'est pas Apple qui veut et pour espérer gagner des places sur le marché de la téléphonie, il faut multiplier les gammes. HTC a fait une entrée en grandes pompes dans la catégorie des monstres de puissance avec son HTC One, excellent appareil capable du meilleur. Mais cette qualité à un prix et il n'est pas envisageable pour le constructeur de n'avoir qu'une corde à son arc. Ainsi a suivi une gamme de smartphones plus modestes. Vendu 249 € sans abonnement, soit le prix d'un Nexcarte microSD qui semble obligatoireus 4, le HTC Desire 500 est le petit dernier.

HTC Desire 500



La concurrence est pourtant rude : Google brade ses modèles pour préparer l'arrivée du Moto X, et même chez HTC, il existe des déclinaisons allant de l'entrée au milieu de gamme, que ce soit le Desire 601 ou le HTC One Mini. Tout cela sans compter les appareils sous Windows Phone 8, qui, nous l'avons vu, s'en sortent souvent bien mieux que les smartphones sous Android quand il s'agit de proposer un minimum de qualité pour un prix très bas. HTC le sait aussi. Il n'empêche que ce Desire 500 pourrait avoir des arguments pour lui.

Evoquons rapidement les détails techniques. Loin des grosses briques de 5 pouces, le HTC Desire 500 est un smartphone plutôt petit (131,8 x 66,9 x 9,9 mm) et menu. Sur la balance, son poids reste dans la moyenne de ce qui se fait aujourd'hui : 123 grammes, la moyenne étant autour de 125 grammes. Bref, nous voyons d'emblée un modèle qui doit séduire un public qui cherche vraiment un téléphone portable.

L'écran de 4,3 pouces est à peine plus petit que celui du HTC One, mais la différence en termes de définition est de taille : nous sommes sur un standard d'il y a deux ans, à savoir du 800x480 pixels, que les constructeurs réservent d'habitude à l'entrée de gamme. A titre de comparaison, le Nexus 4, sorti bien plus tôt et au même prix a un écran défini en 1280x768 pixels. Même le HTC One S était défini en 960 x 540 pixels. On voit donc que ce n'est pas par là qu'il brillera...

Sous le capot, on retrouve un processeur quadruple coeur Qualcomm Snapdragon 200, cadencé à 1200 MHz. C'est naturellement suffisant pour faire tourner a priori la plupart des applications. Pour épauler tout ce beau monde, on va trouver 1024 Mo de RAM et pour sauvegarder vos précieuses données, seulement 4 Go de mémoire interne, extensibles jusqu'à 64 Go via carte microSD.

L'appareil photo est un engin somme toute très classique équipé d'un capteur de 8 megapixels avec flash à LED et pouvant faire de la vidéo jusqu'à 1280x720 pixels. La batterie de 1800 mAh permet une autonomie théorique de 12 heures en 3G. L'engin est compatible 3G et dispose du NFC.

Vous le trouverez principalement en blanc et bleu, même si une version noire existe.

Contenu de la boîte

HTC a fait le strict minimum, on retrouve tout ce dont on aurait besoin pour utiliser un smartphone dès la sortie de sa boîte. On regrette l'absence de carte microSD : les 4 Go de stockage auraient bien besoin d'un petit boost.

• Un HTC Desire 500
• Un kit mains libres stéréo filaire avec des écouteurs classiques
• Un câble microUSB
• Un chargeur secteur
• Le manuel de démarrage rapide et quelques papiers

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.