Test de la Stratus de Steelseries : une manette réactive, mais vraiment petite

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Le jeu sur mobile engendre plusieurs milliards de dollars de chiffre d’affaires tous les ans. Logiquement, les acteurs du jeu traditionnel s’y intéressent. C’est le cas de Steelseries qui propose des manettes pour offrir des sensations de console portable à un smartphone. La Stratus est son dernier modèle.

Le jeu vidéo est devenu très grand public. Cela ne s’est pas fait en un jour, loin de là. Il a d’abord fallu que des systèmes d’exploitation évolutifs se développent sur les smartphones. iOS a été le premier, suivi ensuite par Android et désormais Windows Phones, sans oublier BlackBerry OS, même si ce dernier n’est pas spécialement connu pour son côté ludique. Les consommateurs s’habituant à installer des applications sur leur mobile, ils ont découvert les jeux casual, ceux qui monopolisent les quelques minutes d’attente sur le quai de la gare ou entre deux stations de métro. Angry Birds, Cut the Rope, Fruit Ninja ou dernièrement Candy Crush Saga : autant de licences qui marchent particulièrement bien sur les smartphones et, par extension, sur les tablettes.

Steelseries Stratus : prise en main

Une manette pour « gamers » mobile ?

Pour autant, les vrais joueurs, les « gamers » regardent le jeu sur mobile avec circonspection. Bien sûr, certains titres destinés à l’origine au PC ou aux consoles sortent désormais sur iPad et Android. Mais ils continuent de bouder, car la maniabilité n’y est pas. Un écran tactile, ça ne remplace pas un gamepad ou un clavier. Ce sont les accessoiristes du monde du PC qui tentent depuis quelques années d’apporter des manettes de jeu plus ou moins complètes. Logitech, Moga et bien d’autres ont leurs solutions. Parfois Bluetooth. Parfois connecté au port Lightning. Parfois avec une batterie qui recharge le mobile. Parfois avec un support pour fixer l’appareil. Steelseries, qui réalise des accessoires de jeu principalement pour le PC, a dévoilé récemment la Stratus, sa seconde manette pour smartphone. Et nous avons eu l’opportunité de la tester.

Passons d’abord par la fiche technique du produit : 

  • Dimensions : 33 x 60 x 111 mm
  • Poids : 75 grammes
  • Capteur Bluetooth 2.1
  • Batterie rechargeable d’une autonomie annoncée de 10 heures
  • Chargement par port microUSB
  • Croix directionnelle, huit touches sensitives, deux sticks analogiques et un bouton d’allumage
  • Compatible uniquement iOS (version 7 ou supérieur).
  • Compatible iPhone 5, 5C, 5S, iPad Retina, iPad Mini, IPad Mini Retina, iPad Air, iPod Touch 5e génération

Cette fiche technique nous amène à plusieurs remarques. D’abord, vous remarquerez que cette manette n’est pas compatible avec Android. Nous avons essayé de la jumeler avec un smartphone HTC, mais rien n’y a fait. La fiche technique indique également qu’elle n’est pas compatible avec les appareils iOS antérieurs à la gamme de septembre 2012. Nous avons testé avec un iPhone 4, lequel est à jour avec iOS 7 : là non plus, la connexion est impossible, car le mobile ne reconnaît pas le périphérique Bluetooth.

Steelseries Stratus : avant

Steelseries Stratus : de dos

Une manette plus petite qu'il n'y paraît

Seconde remarque, il est difficile de se rendre compte de la taille réelle de la manette. En fait, elle est toute petite : elle tiendrait presque dans une seule main. Elle est aussi large qu’un iPhone 5, tout en étant moins longue. C’est assez inhabituel. Cela rappellerait presque la Gameboy Micro. Elle est également très légère une fois en main.

Steelseries Stratus : avec iPhone 5

La Stratus aux côtés de l'iPhone 5 d'Apple

Cependant, cette légèreté n’est pas un défaut, même si la préhension n’est pas comparable à celle d’un gamepad PlayStation ou Xbox. Sa petitesse, qui la rend si pratique à emporter, risque en revanche d’en agacer plus d’un, notamment si les boutons sur la tranche supérieure sont utilisés : ceux qui ont de gros doigts ne seront pas avantagés. De même pour ceux qui ont de grandes mains.

Steelseries Stratus : gachettes

Une coque de protection qui améliore la préhension

Pour pallier à ce problème, Steelseries a pensé à ajouter une coque en plastique. Cette dernière se place à l’arrière afin d’en augmenter les dimensions et apporter une préhension plus stable. Cette coque, qui s’emboîte (pas très facilement), est moulée de sorte à offrir aux index un excellent maintien. Quand la manette est inutilisée, cet accessoire se place au-dessus des boutons pour protéger la manette dans les transports.

Steelseries Stratus : protection à côté

Steelseries Stratus : protection dessus

Pour concevoir cette manette, Steelseries a d’abord pensé au transport, car la manette est souvent dans un sac, avec le mobile. Pour protéger la Stratus, il y a bien sûr la coque en plastique que nous venons d’évoquer. Mais l’accessoiriste a également ajouté une petite pochette en néoprène pour y loger la manette et son câble microUSB. C’est très pratique.

Steelseries Stratus : avec protection et sac de transport

Une manette compatible avec des jeux spécifiques

Pour jouer avec cette manette, deux éléments sont essentiels. D’abord un terminal compatible. Nous avons opté ici pour un iPhone 5 équipé d’iOS 7. Il vous faut ensuite un jeu compatible. Sur le site de Steelseries se trouve la liste de tous les jeux compatibles. Il en existe plus de 150 dans tous les styles. de GTA San Andreas à King of Fighters, de Tomb Raider à Walking Dead, de Dungeon Hunter 4 à NBA 2K14, de Call of Duty à Angry Birds Go, de Asphalt 8 à Bastion. Nous en avons essayé deux : Minigore 2 de Mountain Sheep et l’éternel Dead Trigger 2 de Madfinger.

Steelseries Stratus : écran iPhone avec deux jeux

Première chose à faire pour utiliser la Stratus : activer la connexion Bluetooth de l’iPhone. Une fois la Stratus allumée, grâce au bouton sur la tranche, la Stratus va chercher à se connecter au mobile. Sur l’iPhone apparaît alors une demande de jumelage. En acceptant, les deux terminaux sont associés. C’est très simple. Si jamais ça ne se passe pas ainsi, il faut activer la recherche de terminaux compatibles avec le bouton à l’arrière de la manette.

Steelseries Stratus : jumelage partie 1 Steelseries Stratus : jumelage partie 2

Un vrai plaisir pour jouer.

Une fois la connexion établie, il suffit de lancer un jeu. Nous avons donc fait quelques parties de Minigore 2 et de Dead Trigger 2. L’avantage des jeux compatibles est l’adaptation de l’interface utilisateur : les boutons virtuels disparaissent de l’écran pour n’afficher que l’image du jeu. Attention cependant, l’adaptation d’un jeu tactile à une prise en main manette est parfois hasardeux : comprenez que les choix arbitraires qui sont faits ne sont pas toujours très logiques. Il faut donc passer un peu de temps à réapprendre quel bouton provoque telle action.

La manette répond très bien aux sollicitations. Dans la fiche technique, il est dit que chaque bouton est équipé d’un capteur qui améliore la réactivité : nous ne savons pas si cela a un effet quelconque, mais nous n’avons ressenti aucune latence. L’expérience est donc vraiment excellente. Certains seront peut-être réfractaires, mais c’est alors une question de goût. Notez que, si vous placez le mobile en veille, la Stratus se déconnecte. La reconnexion ultérieure peut prendre une bonne dizaine de secondes.

Steelseries Stratus : minigore 2

Le jeu Minigore 2 se prête particulièrement bien à l'exercice

Malgré l'intégration d'une version du protocole Bluetooth peu économe en énergie, la batterie de la Stratus tient bien la distance. Nous avons joué plusieurs heures avec la Stratus et l’indicateur de charge est resté à son maximum. Notez que la manette se recharge avec n’importe quel port USB, grâce à son câble fourni. Contrairement à certains accessoires, la Stratus reste disponible même quand elle se recharge.

Un peu cher, quelques défauts, mais vraiment agréable

Vendue 70 euros environ, cette manette n’est pas donnée. Mais elle est qualitative. Certains regretteront que la connexion Bluetooth grève l’autonomie du mobile, ce qui est vrai. Certains reprocheront qu’elle ne soit pas ouverte à tous les appareils Apple compatible iOS 7, ce qui est sans doute l’une de ses faiblesses. Enfin, d’autres trouveront que la manette est vraiment trop petite, mais c’est surtout une question de physionomie. Car, dans l’absolu, la Stratus de Steelseries offre vraiment de bonnes sensations de jeu. Il est juste dommage que son usage se limite à sa compatibilité. Même si la liste des jeux supportés ira en s’améliorant, nombreux sont les jeux un peu plus anciens qui auraient mérité une telle faveur.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.