Virus : 16 millions de terminaux infectés en 2014, l'iPhone épargné

Par Benjamin Trécherel

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Le groupe Alcatel-Lucent vient de publier une étude dans laquelle il rapporte que 16 millions de terminaux auraient été touchés par un virus en 2014. Les smartphones Android seraient les plus touchés, contrairement aux iPhone qui seraient épargnés.

Les menaces de voir son smartphone ou sa tablette infecté(e) par un virus sont assez faibles à ce jour. C'est la conclusion que l'on peut tirer après avoir consulté le rapport (PDF) qui vient d'être publié par Alcatel-Lucent.

Ces menaces, qui peuvent se concrétiser par l'infection d'un malware, virus ou Cheval de Troie, ne toucheraient que 16 millions de terminaux, soit 0,68% du parc mondial.

Taux d'infection des terminaux mobiles - 2014
Taux d'infection des terminaux mobiles

Une augmentation de 25% en 2014

Il faut toutefois rester prudent car ces infections ont augmenté de 25% en 2014. En effet, les logiciels deviennent de plus en plus sophistiqués et il devient de plus en plus difficile de les contrôler. Et le parc mobile devient de plus en plus important, ce qui devrait pousser les pirates à délaisser les ordinateurs pour se tourner vers les appareils mobiles.

Attention aux applications espionnes

Six des vingt menaces les plus fréquentes sont représentées par les applications espionnes. Celles-ci peuvent en effet représenter un danger car elles géolocalisent le terminal, et contrôlent les appels, les SMS, les e-mails... Elles peuvent également espionner la navigation Web de l'utilisateur...

iPhone et BlackBerry épargnés

Selon cette même étude, les infections auraient essentiellement pour cible les terminaux Android. Les iPhone et BlackBerry seraient quant à eux épargnés par cette menace puisqu'ils représenteraient moins d'1% des appareils touchés.

L'étude confirme donc que les terminaux Apple sont bien mieux lotis que les terminaux Android. La firme de Cupertino semble assez vigilante pour veiller à la sécurité de ses utilisateurs, contrairement à Google qui devrait laisser un milliard de smartphones Android en circulation vulnérables, malgré une faille touchant le navigateur Web « stock » de toutes les versions d’Android antérieures à KitKat. Si Google ne fait rien, il faudrait donc s'attendre à voir augmenter le nombre d'appareils infectés en 2015.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.