SFR RED 40 Go = 10

Une petite révolution en photographie mobile attendue pour 2015

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

Les capteurs photos des smartphones sont très rarement équipés de zooms optiques. Et dans l’affirmative, le bloc optique est très large. Pour palier à cela, une start-up appelée DynaOptics présente un module qui reste mince tout en offrant un grossissement optique.

Un zoom optique dans un smartphone, ce n’est pas très banal (il y a la gamme Galaxy Zoom de Samsung). Dans 99 % des cas, il s’agit d’un zoom numérique qui appauvrit la qualité des photos. Pourquoi ? Parce qu’il faut de la place pour un zoom optique. Avec ses objectifs QX, Sony a tenté de trouver un palliatif. Mais la solution serait évidemment d’intégrer une technique pour offrir le zoom optique à un capteur intégré à n’importe quel smartphone, même les Gionee Elife qui rivalisent de finesse. Et une jeune entreprise, appelée DynaOptics et basée à San Francisco et Singapour, dévoile ce qu’il semble être une petite révolution.

DynaOptics

Une histoire horizontale et verticale

Pour bien comprendre l’idée derrière le petit module photo de DynaOptics, rappelons le principe du zoom optique. Vous prenez trois lentilles déformantes. La première sert à diriger la lumière vers le capteur photo. La dernière sert à capturer la lumière à l’intérieur de l’objectif. La lentille intermédiaire, concave (les autres étant convexes), sert à réduire ou agrandir le champ de vision grâce à des effets de distorsion. Plus la lentille intermédiaire est proche du capteur, plus l’effet est rétrécissant (donc panorama). Plus elle s’en éloigne et plus l’effet est grossissant (effet zoom). Et quand vous zoomez, l’objectif s’agrandit (pour créer cette distance entre le capteur et la lentille).

Cette méthodologie décrite ici, et qui soutient toute la photographie actuelle, suit une ligne parallèle à l’axe de vision. Celle de DynaOptics, au contraire, est perpendiculaire. Reprenons notre exemple des trois lentilles. Vous avez toujours celles qui se trouvent aux extrémités, mais elles sont désormais droites (et non convexes). Le dessin ci-dessous vous aidera à visualiser.

DynaOptics

La troisième lentille, elle a disparu, car la distance focale est désormais prise en charge conjointement par les deux autres. Ces dernières agissent sur la lumière comme des miroirs semi-transparents. Pour faire varier la focale, les deux lentilles observent des mouvements verticaux, opposés et beaucoup plus courts que dans la méthode traditionnelle (de l’ordre de 1000 fois plus petits).

Puisque l’amplitude est plus courte, puisqu’il n’y a plus de longueur focale inhérente au zoom et puisqu’il y a moins d’éléments, le capteur de DynaOptics est beaucoup plus petit, tout en offrant un zoom optique. Voilà qui est remarquable. Reste à savoir évidemment quand les premiers smartphones équipés sortiront. Selon la cofondatrice de la start-up, la commercialisation devrait démarrer dès l’année prochaine.

De meilleurs capteurs pour pallier au manque de zoom optique

Les avancées technologiques sur la photographie mobile concernent généralement la gestion de la lumière arrivant sur le capteur. Il peut s’agir, par exemple, de l’utilisation de filtre pour la balance des blancs, d’un rétroéclairage pour la vision nocturne, d’une augmentation de la taille des pixels pour optimiser la lumière (comme dans le cas de l’Ultra Pixel de HTC ou de l’iSight d’Apple), ou de l’ajout d’un double flash de couleurs différentes. Nous avons également vu le capteur incurvé de Sony, lequel pourrait équiper un futur haut de gamme du constructeur japonais.

Plus rarement, les nouvelles technologies se focalisent sur la mise au point, même si cette année trois exemples montrent que c’est un sujet actuel : l’utilisation de pixels supplémentaires dans le capteur pour la mise au point (Focus Pixel pour l’iPhone 6), l’ajout d’une caméra secondaire pour le calcul de la profondeur de champ (double caméra HTC One (M8)) ou encore l’intégration d’un laser infrarouge (comme dans les G3 et G3S de LG).

Et, plus rarement encore, elles concernent l’optique, comme la stabilisation ou le zoom. Car ce sont des technologies qui traditionnellement demandent de l’espace (et surtout de l’épaisseur). Avec cette nouvelle technique élaborée par DynaOptics, les appareils photo compacts (et leurs constructeurs) ont encore plus de soucis à se faire...

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer