Les mobiles avec écran OLED ont-ils une meilleure autonomie avec une interface sombre ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

La mode est au mode sombre. iOS 13 y est passé. Android 10 aussi. De même pour les applications les plus populaires. Mais y a-t-il un autre intérêt que la simple esthétique ? Des tests effectués sur l’iPhone XS Max montrent que oui.

Vous l’avez certainement remarqué : le mode sombre envahit tout l’écosystème de la téléphonie. Que ce soit les systèmes d’exploitation (iOS 13 ou Android 10) ou les applications tierces, tous les développeurs ont intégré à l’interface de leurs produits une option permettant de modifier les couleurs d’affichage. Ainsi, les plus grandes surfaces, auparavant blanches, deviennent noires. Et inversement.

Apple iPhone XS
L'iPhone XS (ci-dessus) est l'un des cinq modèles d'iPhone équipés d'une dalle OLED

Mais est-ce une lubie esthétique ou une vraie bonne initiative ? Tout d’abord, un écran qui émet moins de lumière est toujours moins fatigant à regarder pour les yeux. Ensuite, il serait logique d’attendre une moindre consommation d’énergie avec certains écrans, notamment les écrans OLED (et donc par extension les écrans P-OLED de LG Display et les écrans AMOLED de Samsung).

Deux technologies de dalles très différentes

Avant de continuer, revenons un peu sur la nature des écrans que vous retrouvez le plus souvent dans un smarpthone. Connaissez-vous la différence entre un écran OLED et un écran LCD ? Si oui, les quelques lignes qui vont suivre ne vous apprendront rien. Sinon, voici quelques détails qui auront une importance pour la suite. Un écran LCD, ou à Liquid Cristal Display, est une dalle qui utilise des cristaux liquides qui forment des images. La surface est rétroéclairée pour que vous puissiez voir ces images.

Les dalles OLED (pour Organic Light Emitting Diodes), elles, utilisent des diodes électroluminescentes. Il n’y a pas de rétroéclairage, car chaque pixel est pris en charge par des diodes différentes. Si le pixel est noir, la diode ne s’allume pas. D’où les taux de contraste infinis dont parlent souvent les tests techniques. Et surtout, quand une diode est éteinte, elle ne consomme rien. D’où l’importance des couleurs et des zones sombres. Un exemple : si l’interface de watchOS est majoritairement noire, c’est pour profiter de la nature de l’écran OLED de l’Apple Watch pour optimiser l’autonomie de la montre.

5 % d'énergie consommée en moins toutes les deux heures d'utilisation

Mais y a-t-il vraiment un gain significatif ? Nous en revenons donc à l’information principale de cet article. Les modes sombres se multiplient. Et le postulat est le suivant : la nature sombre de l’interface améliore l’autonomie des smartphones équipés d’écrans OLED (ou AMOLED), puisque certains pixels auparavant allumés ne le sont plus. Pour le vérifier, le site américain PhoneBuff a réalisé des tests sur deux iPhone XS Max, un modèle justement équipé d’un écran OLED. L’un des mobiles fonctionne avec le mode sombre d’iOS 13. Et le second avec l’interface normale. Ils ont posté leur résultat sur YouTube (que vous pouvez retrouver ci-dessous). Et le résultat est très intéressant.

Au bout de deux heures d’activité continue, la batterie des deux iPhone montre déjà une différence notable, au bénéfice du modèle OLED : plus de 5 % de batterie économisé. Et ce quel que soit l’usage : messagerie, navigation sur Internet, géolocalisation sur Maps ou encore vidéo en streaming sur YouTube. L’effet est saisissant. Cette vidéo démontre donc bien qu’il y a un intérêt autre qu’esthétique dans ces modes sombres qui se multiplient.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.