image de couverture lesmobiles

Test : BlackBerry Curve 9380

Par La Rédac LesMobiles - 20 avril 2012 à 0:0
Avis LesMobiles.com
En attendant sa prochaine génération de smartphones sous BlackBerry 10, le constructeur canadien RIM continue d’étoffer sa gamme actuelle avec un nouveau modèle qui ne propose pas du tout de clavier azerty : le Curve 9380.
RIM est en train d’apprendre à ses dépends qu’il n’est pas facile pour un constructeur de mobiles à clavier azerty de survivre dans un marché où les utilisateurs plébiscitent les smartphones entièrement tactiles. Après avoir tergiversé avec des appareils comme les deux premiers Storm, le constructeur a fini par lancer le BlackBerry Torch 9860 il y a quelques mois à peine. Il s’agissait-là du premier smartphone uniquement tactile du constructeur canadien. Le Curve 9380 que nous testons ici lui emboîte le pas puisqu’il s’agit du premier Curve qui ne propose pas du tout de clavier azerty.

BlackBerry Curve 9380 : Mobile sur boite



Il s’agit donc d’un smartphone d’entrée de gamme chez le constructeur. Le mobile dispose tout de même de caractéristiques techniques au-dessus de celles des appareils habituellement présents dans cette catégorie. Il propose un écran de 3,2 pouces pour une résolution de 360 x 480 pixels qui permet d’afficher le système d’exploitation BlackBerry 7, qui va bientôt être mis à jour en version 7.1. Le tout est animé par un chipset Qualcomm monocoeur cadencé à 800 MHz et 512 Mo de mémoire vive (RAM).

Côté multimédia, le nouveau Curve offre tous les lecteurs habituels pour lire des photos, des vidéos et des chansons. Pour la prise de photos et de vidéos, il embarque un capteur de 5 mégapixels avec flash LED, mais sans autofocus. Ce dernier est capable de filmer des vidéos dans une résolution VGA de 640 x 480 pixels.

Contenu du Pack

Le pack du smartphone est très classique et ne contient que le strict minimum, à savoir :

• Une batterie
• Un kit mains libres stéréo filaire
• Un câble microUSB
• Un chargeur secteur
• Le manuel de démarrage rapide
• Une carte mémoire de 2 Go

BlackBerry Curve 9380 : pack mobile






Un design sobre et efficace

La première fois que vous prendrez ce nouveau Curve en main, vous aurez l’impression qu’il est ultra fin et léger. Pourtant, il fait tout de même 11,2 mm d’épaisseur. Il est donc loin d’être le smartphone le plus fin du marché. Mais ses autres dimensions sont si mesurées que l’impression de compacité demeure. De fait, le Curve 9380 se fait vite oublier au fond d’une poche ou d’un sac.

BlackBerry Curve 9380 : smartphone couché



Malgré le statut de produit d’entrée de gamme de ce smartphone, RIM a tout particulièrement soigné la conception de son appareil. Il ne propose certes pas de matériaux nobles comme l’aluminium qui entour le BlackBerry Bold 9900. Toutefois, les plastiques utilisés par le constructeur pour ce Curve sont d’excellente qualité. Ils sont de plus parfaitement assemblés, de sorte qu’il n’y a pas grand chose à redire sur la conception et la fabrication de la coque de ce smartphone. Signalons juste que l’ensemble est particulièrement sensible aux traces de doigts, du moins pour la version noire du smartphone.

BlackBerry Curve 9380 : main tenant le smartphone



Son design est assez classique, mais n’en demeure pas moins efficace. Malgré la disparition du clavier, la patte de RIM est reconnaissable au premier coup d’œil. Le tout respire la sobriété et le bon goût. Tout en bas de la face avant, on retrouve la rangée de cinq touches mécaniques habituelle du constructeur. Le bouton central de validation est optique et fait aussi office de croix de navigation. Au besoin, il se transforme même en trackpad optique pour la souris dans le navigateur Web. Sur le haut de l’appareil, RIM n’a laissé que le seul bouton pour verrouiller / déverrouiller le smartphone. Exit donc les touches de raccourcis pour le lecteur musical que l’on trouve sur la précédente génération de Curve. Notez qu’il y a tout de même une LED de notifications sur cette partie haute.

BlackBerry Curve 9380 : face avant



BlackBerry Curve 9380 : dos



BlackBerry Curve 9380 : tranche haute



BlackBerry Curve 9380 : tranche basse



BlackBerry Curve 9380 : tranche droite



BlackBerry Curve 9380 : tranche gauche






BlackBerry OS 7.1 arrive

Le Curve 9380 fait partie de la toute dernière génération de smartphones de RIM. Il embarque donc fort logiquement le système d’exploitation BlackBerry OS 7. Notez que le constructeur nous a fourni un smartphone sous 7.1 quelques jours avant la sortie officielle de ce dernier. C’est donc cette dernière version que nous testons ici.

Le nouveau Curve propose une interface graphique plus agréable, plus travaillée que par le passé. Toutefois, l'ergonomie générale ne diffère pas tant que ça de celle de BlackBerry OS 6. Mais si tous les smartphones de RIM n’ont pas pu bénéficier de la mise à jour BlackBerry OS 7, c’est parce que cette dernière s’appuie sur une technologie appelée Liquid Graphics qui apporte des animations et des effets de transition jusque là absents des interfaces BlackBerry. Elle s’appuie sur les capacités matérielles améliorées des gammes très récentes de RIM, et ne peut tourner sur les smartphones sortis il y a plus d’un an.

BlackBerry Curve 9380 : Système d’exploitation  BlackBerry Curve 9380 : Système d’exploitation



Le Curve 9380 en est évidemment équipé. Il dispose d’une fiche technique pas forcément rutilante avec un processeur cadencé à 800 MHz. Mais, couplé aux 512 Mo de mémoire vive (RAM), il s’avère amplement suffisant pour faire tourner le nouveau Curve de manière fluide. La navigation au sein des menus ne pose pas de problème de réactivité et les applications s’ouvrent dans des délais assez raisonnables. Il existe tout de même des moments où le smartphone peut ralentir sensiblement : pendant que l’utilisateur installe une application ou procède à une mise à jour, par exemple.




Écran, clavier virtuel et NFC

Comme pour tous les autres smartphones tactiles de l’univers, l’écran de 3,2 pouces occupe la majeure partie de la face avant. Sa résolution de 360 x 480 pixels ne paie pas de mine de prime abord. Toutefois, rapportée à la taille de l’écran, elle permet au Curve 9380 de bénéficier d’un affichage loin d’être ridicule en termes de finesse. Ajoutez à cela de bons angles de visionnage, un bon rendu des couleurs et des contrastes corrects, et vous obtiendrez un excellent écran pour un smartphone qui est disponible pour quelques euros à peine en abonnement. Notez que l’afficheur en question ne propose aucun retour haptique. Cela ne nous pose aucun problème mais nous le mentionnons tout de même, car c’est un critère relativement important pour certains utilisateurs.

BlackBerry Curve 9380 : main tenant le smartphone



BlackBerry oblige, l’absence d’un véritable clavier azerty peut soulever des interrogations. Ce Curve 9380 dispose évidemment d’un clavier virtuel qui peut s’afficher en mode portrait et en mode paysage. Autant vous prévenir de suite, à moins d’avoir de très petits doigts, il est compliqué de taper sans faute sur le mode portrait.

En mode paysage, le clavier prend davantage ses aises et la saisie s’en trouve facilitée. Mais, même avec l’habitude, ce clavier virtuel ne soutient en aucun cas la comparaison avec les claviers mécaniques azerty habituels des BlackBerry. Toutefois, grâce à la saisie prédictive et à la suggestion de mots, il arrive tout de même à tirer son épingle du jeu. Après quelques jours de rodage, vous arriverez à taper assez rapidement. Précisons que le touché de l’écran n’est pas des plus agréables. Lorsque vous tapez de manières répétées dessus, comme pour entrer du texte par exemple, l’impact du doigt sur l’écran est parfaitement audible, contrairement à la plupart des autres mobiles tactiles. Ce n’est toutefois pas rédhibitoire et l’on s’y fait assez vite.

BlackBerry



Enfin, il est intéressant de noter que ce smartphone dispose d’une connectivité NFC. C’est le premier smartphone d’entrée de gamme à proposer une telle connectivité. À moins que vous n’habitiez dans l’une des villes Cityzi, le NFC reste encore un peu flou pour le reste de la population. Néanmoins, si vous êtes intéressés par le sans-contact et que vous ne comptez pas changer de smartphone régulièrement, mieux vaut investir dès maintenant dans un appareil compatible. À termes, le NFC va ouvrir de nouvelles possibilités comme la capacité de coupler des accessoires, de lire des tags SmartPoster, et bientôt d'effectuer des paiements mobiles, simplement d’un contact avec le smartphone.




Capture et lecture Multimédia

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le Curve 9380, qui représente l’entrée de gamme chez RIM, est équipé d’un capteur photo qui affiche le même nombre de mégapixels que le haut de gamme de la marque. Ce n’est pas pour autant qu’il a de quoi pavoiser car tous les modèles sortis récemment affichent 5 mégapixels. Ce nombre de mégapixels n’est pas très important en soit, et cinq sont bien suffisants. Ce qui compte vraiment, c’est la qualité de l’optique.

Et de ce point de vue, le nouveau Curve ne se comporte pas trop mal. Il propose des clichés aux couleurs assez justes et aux contrastes corrects. Le niveau de détails est perfectible, mais il fait toutefois parfaitement l’affaire pour un smartphone dans cette gamme de prix. En revanche, nous ne pouvons que regretter l’absence d’autofocus. Il faut donc absolument éviter toutes photos trop rapprochées, sous peine d’être sanctionné par un flou. On apprécie la touche de raccourci latérale qui permet de lancer la fonction photo et de déclencher la prise de clichés sans passer par les menus. L’interface de la fonction photo est en revanche assez aride, ne proposant que quelques paramètres comme la géolocalisation, des modes de scènes ou la balance des blancs.

BlackBerry Curve 9380 : capteur photo



BlackBerry Curve 9380 : interface fonction photo



Contrairement à d’autres BlackBerry récents, le Curve 9380 se montre incapable de filmer en HD 720p, certainement du fait de son processeur cadencé à 800 MHz « seulement ». Du coup, le smartphone doit se contenter de capturer des vidéos dans une résolution VGA de 640 x 480 pixels. Mais, de manière assez surprenante, ces vidéos sont de très bonne qualité. Tant en termes de rendu des couleurs, que de fluidité générale ou de niveau de détails très acceptable. Il faut juste éviter d’exporter ses vidéos sur un écran trop grand du fait de la résolution.

Côté consultation multimédia, le Curve 9380 dispose de tous les lecteurs nécessaires. Passons rapidement sur la visionneuse d’images qui est d’un classicisme à toute épreuve. Le lecteur vidéo est plus intéressant dans la mesure où il se révèle capable de lire les formats DivX / XviD. Nous avons même réussi à faire tourner de manière assez fluide des MP4 HD en 720p sur ce smartphone. Mais n’oublions pas qu’il ne dispose que d’un écran de 3,2 pouces. Le visionnage de vidéos n’est donc pas d’un confort absolu. Même si les clips rendent bien sur le petit écran de qualité.

BlackBerry Curve 9380 : lecteur vidéo



Enfin, terminons ce tour d’horizon du multimédia sur le Curve 9380 avec le lecteur musical. Il s’agit traditionnellement de l’un des points forts des smartphones BlackBerry. Mais nous devrions plutôt écrire « il s’agissait ». Car la qualité audio de celui que nous testons ici est vraiment décevante. Elle n’est pas catastrophique, mais des distorsions assez incompréhensibles surviennent assez régulièrement dans l’écoute. Dommage.

BlackBerry Curve 9380 : galerie photo BlackBerry Curve 9380 : lecteur musical






Conclusion

Avant de conclure ce test du nouveau Curve 9380, attardons-nous un peu sur ses fonctions téléphoniques. La combinaison écran tactile + batterie de taille moyenne (1250 mAh) nous a fait craindre une autonomie catastrophique pour ce smartphone lorsque nous avons découvert sa fiche technique. Heureusement, il n’en est rien. Il ne dispose certes pas d’une autonomie qui approche de près ou de loin celles des BlackBerry non-tactiles qui durent quatre à cinq jours sur une seule charge.

Néanmoins, le Curve 9380 tient facilement deux bonnes journées en utilisation normale. C’est-à-dire avec environ 30 minutes d’appel par jour, 30 minutes de vidéo, 1 heure de lecture musicale et plusieurs comptes mails, Facebook et Twitter paramétrés. Ce qui est une performance très honnête par les temps qui courent, la plupart des smartphones concurrents devant se contenter d’une journée d’autonomie. Pour ce qui est de la qualité audio des conversations, nous n’avons pas remarqué de problème particulier. Nos appels n’ont souffert d’aucune micro-coupures et la qualité audio est très correct, tant pour l’appelant que pour l’appelé.

BlackBerry Curve 9380 : main tenant le smartphone



Au final, il apparaît clairement que RIM cherche désormais à démocratiser ses mobiles entièrement tactiles en en proposant un dans la gamme Curve, celle des smartphones d’entrée de gamme du constructeur. Pour autant, la tache est loin d’être gagnée d’avance vu la concurrence qui fait rage. Entre les Windows Phone et les Android qui sont aussi disponibles pour trois fois rien avec un abonnement, il va être difficile pour ce Curve de se faire une place au soleil. Intrinsèquement, il ne démérite pas puisqu’il dispose nativement de nombreuses fonctions. Mais c’est son positionnement qui nous pose problème.

Car même mal en point, les produits de BlackBerry peuvent encore s’appuyer sur quelques points forts uniques comme l’intégration poussée de BBM, des claviers azerty hors-pair, une gestion des emails inégalée, etc. En fait, la seule et unique raison de préférer ce Curve 9380 à un Curve plus classique vient de l’écran plus grand. Pour le reste, rien ne remplace les superbes claviers mécaniques que le constructeur a pris l’habitude de nous proposer avec chacun de ses modèles.

BlackBerry Curve 9380 : smartphone dans sa boite





Note : 72/100

Les plus :
• Le gabarit compact et le poids plume
• Le design sobre mais efficace
• La possibilité de créer un document Office
• Le bon rendu de l’écran
• L’autonomie honnête de deux jours
• L’intégration encore plus poussée de BBM dans BlackBerry 7.1
• L’apparition du mode hotspot

Les moins :
• L’absence d’autofocus pour le capteur photo
• La qualité audio du lecteur musical
• Le manque d’applis chronique sur le BlackBerry App World

Test réalisé par Sofian Nouira
Date de publication : 20/04/2012.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Oppo Find X5 Pro
image Google Pixel 6a