Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Des batteries qui durent deux fois plus longtemps pour nos futurs smartphones ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

Des chercheurs basés à Berkeley et Suzhou ont réussi à créer des cellules énergétiques à base de Lithium/Souffre enfin exploitables. Les premiers résultats montrent une meilleure durabilité de la batterie et des cellules au moins deux fois plus puissantes.

Tout le monde s’accorde à dire que la téléphonie mobile moderne souffre d’un manque évident d’autonomie. La puissance nécessaire pour faire tourner les derniers grands flaghsips, ceux dotés de chipsets quad-core comme le Snapdragon 800 et d’écrans supérieurs à 5 pouces dont la définition atteint le 1080p, augmente considérablement. Certains modèles, dont l’autonomie ne dépasse pas la seule journée, voient même leur appréciation dégradée à cause de ce problème, car il est considéré comme très handicapant. C’est par exemple le cas du Nexus 5, une superbe réalisation de LG promise à un très bel avenir commercial grâce à son prix agressif. Pour s'affranchir de ce problème, de nombreuses équipes de chercheurs travaillent sur ce sujet. Comme celle du laboratoire national Lawrence Berkeley, aux Etats-Unis, accompagnée par l’Université de Berkeley et l’Académie chinoise des sciences de Suzhou. Ce laboratoire a publié un rapport non pas sur une découverte, mais sur la viabilité d’une technique extrêmement prometteuse : les cellules énergétiques à base de Lithium/Soufre.

Plus puissant, plus longtemps

Depuis plusieurs années, les scientifiques savent que les cathodes de soufre sont capables de contenir 2,5 fois plus d’énergie que les actuelles cellules lithium/ion. Or, les cathodes de soufre n’offraient pas une durée de vie suffisante pour être exploitable. Les équipes de Berkeley et de Suzhou ont développé une nouvelle méthode qui impliquent des cathodes de soufre modifiées, lesquelles sont beaucoup plus stables tout en offrant des performances au moins équivalentes, et baignées dans un électrolyte très spécifique. Tout en gardant la même puissance, ces cellules énergiques offrent une durée de vie de 1500 cycles pour un taux de décomposition de 0,0039% par cycle (ce qui est très peu). En outre, même après la fin de la durée de vie estimée, une batterie Lithium/Soufre serait toujours plus puissante que son équivalent Lithium/Ion actuel.

Voiture électrique et appareils nomades

Les applications pour cette nouvelle cellule à base de soufre sont multiples, mais concernent surtout la téléphonie et l'automobile. Elle offre deux stratégies différentes pour les mobiles. D’une part, les smartphones puissants s’appuieraient sur des batteries à la mesure de leur extravagante plate-forme technique, tout en n'étant pas plus encombrantes. D’autre part, les mobiles plus modestes pourraient bénéficier de sources d'énergie plus fines (pour la même autonomie, voire mieux), et donc des châssis plus fins et plus design. Cette découverte est donc une excellente nouvelle. Reste à savoir quand elle sera industrialisée pour équiper nos mobiles.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer