promo red by sfr

L'iPhone nano refait surface, mais un tel modèle est-il vraiment envisageable ?

Par Sofian Nouira

apple

Depuis la sortie du tout premier iPhone, une rumeur fait office de véritable serpent de mer, celle d'un très hypothétique iPhone nano. Mais le décès de Steve Jobs et son remplacement par Tim Cook donne pour une fois une saveur particulière à cette rumeur. Explications.

De toutes les rumeurs qui tournent autour de l'iPhone, celle qui consiste à flanquer le smartphone d'Apple d'une version « nano » est sans conteste la plus ancienne et la plus persistante. Depuis maintenant cinq ans, nous avons droit, tous les ans, à une ou plusieurs fuites supposées qui nous annoncent qu'un tel modèle est imminent. La tradition se perpétue en 2012 puisque le China Times vient de se fendre d'un article qui affirme tenir de sources industrielles qu'Apple a commencé les grandes manoeuvres pour produire un iPhone nano. Vous aurez remarqué, au ton un brin condescendant de l'article, que nous n'y croyions guère.

Des coûts maitrisés à la perfection

Qu'Apple ait fabriqué des prototypes d'un tel smartphone de taille réduite, c'est à peu près certain. Comme le fait d'ailleurs que le constructeur à la pomme a également dû essayer différentes tailles d'écran pour son iPad. À l'image de tous ses concurrents, la firme de Cupertino a dû procéder à des dizaines d'essais de combinaisons matérielles différentes pour ses produits. Mais que ces appareils aux caractéristiques qui diffèrent de ceux qui sont actuellement disponibles soient un jour commercialisés, c'est une autre paire de manche. Comme nous vous l'avons déjà expliqué pour les rumeurs concernant l'iPad Mini, Apple est le champion incontesté de la rentabilité. Avec 5% seulement de parts de marché en volume pour l'iPhone, il arrive en effet à capter plus de 50% des bénéfices de tous les constructeurs mobiles. Pour arriver à ce nombre incroyable, la Pomme a plusieurs recettes. Mais la plus efficace est à n'en pas douter le peu de produits qu'elle met sur le marché. Car en se restreignant à quelques modèles seulement, Apple fait des économies significatives sur la production en employant toujours les mêmes lignes, en obtenant de meilleurs prix pour les pièces car elles sont commandées en quantité astronomique, etc.

La valeur, le nerf de la guerre

En proposant un iPhone nano, Apple se tirerait non pas une mais deux balles dans le pied. D'abord le constructeur serait obligé de consentir de nouveaux coûts pour mettre en place la production d'un tel smartphone puisqu'il faudrait notamment de nouveaux composants et la mise en place de nouvelles lignes de fabrication dans les usines. Ensuite, si l'iPhone nano en question est capable d'accéder à l'App Store pour télécharger des applications, il y a un risque non négligeable que des utilisateurs prêts à se saigner pour un iPhone actuel se dirigent vers un iPhone nano moins cher. Apple subirait donc une double peine financière. Or, on voit mal Tim Cook qui, avant de devenir CEO, était directeur des affaires opérationnelles et donc un gestionnaire avisé, aller dans une direction qui accroitrait certainement la part de marché du constructeur en volume, mais l'affaiblirait en valeur. Or cette valeur, c'est-à-dire l'argent dégagé par la société, reste bien évidemment le nerf de la guerre.

Un iPhone nano non-smartphone ?

Toutefois c'est justement ce même Tim Cook qui nous a obligés à prendre en considération cette nouvelle rumeur. Steve Jobs semblait farouchement opposé à cette idée d'iPhone nano. Mais maintenant qu'il n'est plus là, le nouveau directeur général prendra peut-être une orientation différente. Comme expliqué plus haut, il n'est pas vraiment envisageable à nos yeux qu'Apple sorte un iPhone nano capable d'accéder à l'App Store. En revanche, si la firme à la pomme se décidait à proposer un modèle d'entrée de gamme non-smartphone, cela pourrait avoir du sens. Cela lui permettrait d'aller chercher les clients qui n'ont pas les moyens ou le désir de posséder un iPhone tel que nous le connaissons aujourd'hui, sans rogner sur ses parts en valeur. Bien entendu, tout cela n'est que pure spéculation et nous pensons plutôt qu'Apple va se contenter de continuer à sortir de nouveaux modèles et de placer ceux de générations précédentes en entrée de gamme. Cette stratégie lui a plutôt bien réussi jusqu'ici !

iphone nano rumeurs

Image purement illustrative

Partagez cet article

  • LinkedIn

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

close