image de couverture lesmobiles

Test : Apple iPhone 3G

Par La Rédac LesMobiles - 18 mai 2009 à 0:0
Avis LesMobiles.com
L'iPhone a inspiré une nouvelle catégorie de mobiles : les tactiles. Le mobile d'Apple est-il à la hauteur de son excellente réputation ?
Tout le monde en parle. Impossible de faire comme si l'iPhone n'existait pas. On trouve toujours un collègue pour vanter ses qualités, un passant pour tripoter compulsivement son écran tactile. L'iPhone connaît un succès commercial fulgurant. Ses ventes franchiront bientôt la barre du million en France. Elles frisent les 20 millions dans le monde. On vend déjà autant d'iPhone que de téléphones sous Windows Mobile. Etonnant car Apple est un grand débutant sur le marché des mobiles. Quelle innovation révolutionnaire justifie pareil engouement ?

Probablement pas le look de l'iPhone 3G. Le mobile d'Apple ressemble à un fin galet recouvert d'un grand écran tactile. Assez classieuse, sa robe n'est toutefois pas radicalement novatrice. Les fonctions du mobile d'Apple sont-elles plus surprenantes ? Nullement. Comme les autres téléphones à plus de 600€, l'iPhone embarque un lecteur MP3, un GPS, un navigateur web et un logiciel d'emails. C'est un smartphone : on peut installer des milliers de logiciels. Et c'est à peu près tout. Son appareil photo est même très basique.



La question se pose donc : qu'est-ce qui fait vendre tant d'iPhone ? La réponse tient en un mot : l'ergonomie. Apple a essayé de construire un mobile exceptionnellement simple d'usage. Toutes les fonctions devant être utilisables avec un effort minimal. L'iPhone se pilote sans stylet, exclusivement au doigt, dans une interface très naturelle. Sur ce point, c'est une vraie révolution. Le mobile d'Apple creuse un écart immense avec ses concurrents. L'iPhone fait figure de cible à abattre pour Samsung, LG et les autres. Les leaders du mobile ont lancé des répliques, ou y travaillent. Malgré leurs efforts, l'iPhone est devenu le chouchou de la presse.

Sorti en Juillet 2007, l'iPhone première génération (compatible EDGE) n'est plus commercialisé depuis Juin 2008. Il a été remplacé par l'iPhone 3G, qui télécharge plus rapidement grâce à son antenne 3G+, et guide, grâce à sa puce GPS. Son connecteur mini-jack est mieux conçu : plus de problème pour raccorder certains casques. La façade arrière de l'iPhone 3G est plus jolie. Ces modifications mises à part, l'iPhone 3G ressemble énormément à son ancêtre. A l'intérieur comme à l'extérieur.

Contenu du Pack



Le pack est agréable à déballer. Il comprend :

• Un iPhone 3G
• Des écouteurs stéréo avec micro
• Un câble de connexion USB
• Un chargeur secteur
• Un chiffon de nettoyage
• La documentation
• Une sorte de trombone servant à extraire la carte Sim.

Comme vous pouvez le voir, le pack est complet et disponible pour une utilisation complète dès l'achat.


Aspect et Design

L'iPhone 3G est assez long (11,6 cm) et large (6,2 cm). Il est relativement lourd (133g). Mais sa coque est fine (1,2 cm) : on le met en poche sans véritable gêne. Sa face avant est très sobre et extrêmement bien finie. Son design est vraiment élégant. L'arrière du mobile, en plastique laqué, est joliment courbé. L'iPhone 3G est disponible en deux versions : blanc ou noir.





La robustesse du mobile d'Apple est surprenante. Après plusieurs chutes d'un mètre de hauteur, notre modèle de test ne comportait que quelques griffes. L'écran en verre est particulièrement résistant. Après plusieurs mois d'usage sans protection, aucune griffe n'est visible. L'iPhone 3G est bâti pour durer bien plus longtemps que la plupart de ses concurrents.



Au premier abord, la conception de l'iPhone paraît banale. Ses boutons ne sont qu'au nombre de trois : alimentation, volume, et retour. Tout se passe au niveau de l'écran tactile. Y compris la saisie des SMS et la frappe des numéros de téléphone. Par bonheur, cet écran est très large : il couvre 80 % de la face avant du mobile. Il est bien défini et lumineux. Bonne nouvelle, le stylet n'est plus nécessaire. L'iPhone se pilote entièrement au doigt. C'est une grande innovation. Cet écran tactile est particulièrement sensible. Il est capable de percevoir la pression de plusieurs doigts à la fois, car sa technologie est « multipoint ». Presque tous les concurrents de l'iPhone se contentent d'un écran monopoint : ils captent un seul doigt à la fois. Pire : à la différence de l'iPhone, les écrans monopoint ne perçoivent pas toute la largeur du doigt. Ils ne perçoivent qu'un point très étroit. Conséquence : le « toucher » de l'iPhone est largement plus précis, et beaucoup plus agréable.







La saisie des SMS demande un temps d'adaptation. Le clavier est dit « virtuel » : les touches sont affichées sur l'écran tactile. Elles sont assez petites, mais très sensibles, et très claires. Les premières semaines sont difficiles à passer : on tape souvent à côté des touches. Mais on s'y fait rapidement. Et on finit par taper deux fois plus vite que sur un clavier numérique à 10 touches mécaniques. Presque aussi vite qu'avec un clavier mécanique Azerty à 26 touches. Attention : beaucoup de seniors ne s'y habitueront jamais vraiment.


OS & Ergonomie

Voilà l'atout maître de l'iPhone : son ergonomie. Le mobile d'Apple est, de loin, le smartphone le plus simple à utiliser du marché. On peut le confier à un parfait novice : il utilisera sans difficulté presque toutes ses fonctions. Y compris celles qui sont compliquées à utiliser sur les mobiles concurrents : le GPS, l'email, l'agenda, le navigateur Internet, le lecteur MP3, etc... Sur un mobile concurrent, on abandonne vite. Et on ne revient jamais aux fonctions qui paraissent difficiles à utiliser. Sur iPhone, on utilise presque tout. Ce qui peut s'avérer tyrannique : beaucoup de possesseurs d'iPhone passent deux à trois fois plus de temps à manipuler leur iPhone que leur ancien téléphone.



Pourquoi l'iPhone est-il si simple à utiliser ? Car Apple a respecté religieusement les règles fondamentales de l'ergonomie. Règles que la concurrence a longtemps négligées. Toutes les fonctions essentielles sont disponibles sur l'écran d'accueil. Toutes les icones sont claires, lisibles, et se détachent les unes des autres. Trois des icônes sont intelligentes : celles du mail, des SMS, et du téléphone. Elles affichent une alerte lorsque l'iPhone a reçu un message. Une seule pression suffit à rentrer dans un logiciel. Les menus sont extrêmement dépouillés, logiques, et limpides. La concentration nécessaire pour actionner une commande est très légère. Un régal.



L'écran tactile est très agréable à manipuler. Il perçoit le doigt de l'utilisateur avec une sensibilité extrême. Pour faire défiler les photos, on glisse le doigt sur l'écran. La sensation est extrêmement naturelle. Pour zoomer, on pince l'écran avec deux doigts, puis on les rapproche. Difficile de faire plus simple. Presque tous les menus de l'iPhone sont intelligents et astucieux. Apple a fourni un travail exemplaire. Samsung et LG s'en sont beaucoup inspirés. Leurs mobiles sont désormais beaucoup plus simples. Mais l'ergonomie de leurs « iPhone Killlers » demeure inférieure à celle de l'iPhone.



L'iPhone est un smartphone : son système d'exploitation est ouvert. On peut lui ajouter des logiciels par milliers. Le catalogue des applications est déjà plus large que celui de Windows Mobile. Apple a compté plus de 15 000 logiciels en téléchargement. L'installation est extrêmement simple, les logiciels fonctionnent parfaitement. Apple exerce un contrôle étroit sur toutes les applications : leur qualité est excellente. Rien à voir avec les logiciels Symbian ou Windows Mobile, dont la valeur est très aléatoire. Beaucoup d'applications sont gratuites, d'autres sont vendues de 1 à 5 €. Parfois même plus cher. Apple est parvenu à imposer un système de micro-facturation fort pratique. Résultat : le téléchargement d'applications est devenu une mode. Beaucoup de sites Internet publient leur Top 10 des applications pour iPhone.



Le système d'exploitation « iPhone OS » n'est pas figé. Il évolue régulièrement, et les mises à jour sont gratuites. Elles s'effectuent très simplement depuis un ordinateur, grâce au logiciel iTunes. La prochaine mise à jour majeure est attendue pour Juin 2009. L'iPhone OS 3.0 corrigera la plupart des défauts que l'on reproche à l'OS actuel. Il deviendra enfin possible d'envoyer des MMS, de copier des textes, puis de les coller dans une autre application. On pourra passer le téléphone en mode paysage pour écrire des emails avec un clavier plus large. Il deviendra possible de zapper ses mp3 en agitant le mobile. On pourra enregistrer des mémos vocaux. La gestion du Push sera améliorée. Enfin, il sera enfin possible de raccorder un casque bluetooth stéréo AD2P à l'iPhone. Mais il restera impossible d'utiliser la puce bluetooth pour envoyer des photos à un autre mobile, ou à un ordinateur. Dommage.



Côté connectivité, l'iPhone est compatible WiFi. Très pratique à la maison : cela permet d'accélérer les téléchargements de podcasts et d'applications. Cela permet aussi d'utiliser Skype, ou d'autres logiciels de voix sur IP. L'iPhone 3G est commercialisé en deux versions : 8 Go et 16 Go. Les gros consommateurs de MP3 préfèreront la version 16 Go qui permet de stocker 300 albums de musique.


Fonctions Multimédia (Appareil Photo / Vidéo)

Voici le gros point faible de l'iPhone. Son appareil photo est exécrable. L'iPhone est doté d'un modeste capteur 2 megapixels dépourvu d'autofocus et de flash. Ses clichés sont souvent flous, surtout dans les coins de l'image. Leurs couleurs sont passables. En lumière artificielle, un fourmillement désagréable apparaît : le bruit numérique. Cet appareil photo peut servir à prendre des photos amusantes, des clichés souvenir. Mais nullement des clichés esthétiques. Dommage car la fonction photo est celle que les français préfèrent. Apple va devoir investir beaucoup d'argent pour rattraper son retard sur Nokia, LG et Samsung.



Le menu photo de l'iPhone est composé d'un seul bouton, qui sert à déclencher la prise de vue. Aucun réglage n'est accessible. La galerie d'images est très agréable à parcourir.


Photos prises depuis l'iPhone 3G en 1600*1200 pixels [cliquez pour agrandir]



L'iPhone est aussi l'un des seuls smartphones du marché qui soit incapable de filmer des vidéos. Apple a tout simplement fait l'impasse sur cette fonction. On n'achète pas un iPhone pour filmer ou photographier.






Autres Fonctions (Internet, Lecteur MP3, WiFi, Bluetooth…)

L'iPhone est un authentique iPod. Il offre exactement les mêmes services qu'un iPod Touch. C'est donc un baladeur exceptionnel. Sa qualité sonore est au-dessus de la moyenne. Ses menus sont extrêmement fluides et agréables. Lorsqu'on bascule le téléphone sur le côté, les couvertures d'album s'affichent en éventail. Bluffant. La synchronisation de la musique se fait au moyen d'iTunes. Le logiciel d'Apple est assez agréable à utiliser. Mais attention : si vous branchez votre iPhone sur l'ordinateur d'un ami, vous ne pourrez pas copier vos MP3. Et si vous perdez les MP3 de votre ordinateur, dés la première synchronisation, iTunes effacera tous les MP3 de votre iPhone. Exaspérant. Cependant, iTunes a une grande vertu. Il synchronise aussi les réglages de l'iPhone. En cas de plantage, on peut tout restaurer : on retrouve son iPhone exactement dans l'état ou on l'avait laissé avant le plantage. Très pratique.



Mais revenons au baladeur MP3. L'iPhone peut télécharger des podcasts audio et vidéo. On peut télécharger chaque jour des émissions, qu'on écoute en chemin. Une fonction pratique, agréable, et très facile d'usage. Quant au lecteur vidéo, il profite du grand écran de l'iPhone : très plaisant. Mais il est compatible avec trop peu de formats vidéo. Généralement, il faut recompresser les vidéos au format de l'iPhone. Ce dont iTunes se montre souvent incapable. Un logiciel de conversion fera l'affaire. Mais au final, la manoeuvre s'avère très fastidieuse. L'iPhone propose également un lecteur de vidéos en ligne connecté à YouTube.



Le mobile d'Apple embarque un GPS. Il est couplé avec Google Maps : très pratique pour les piétons. Il suffit de rechercher une adresse : elle s'affiche sur la carte sous forme de drapeau. Votre position s'affiche, elle, à quelques rues de là : un point bleu clignote. Le zoom sur la carte est très fluide. Un régal. Même dans les villes inconnues, on se surprend à sortir sans plan, sans la moindre angoisse. L'iPhone trouve toujours la route. En revanche, Google Maps n'est pas recommandé pour la voiture. TomTom devait commercialiser un logiciel de guidage transformant l'iPhone en véritable GPS auto. On l'attend depuis des mois.



Dernier point fort de l'iPhone : Safari, son navigateur web, est révolutionnaire. Safari permet de surfer confortablement sur un site Internet prévu pour l'écran d'un PC ordinaires. La page s'affiche en entier. Les caractères sont évidemment trop petits pour être lisible. Mais il suffit de double cliquer sur un paragraphe pour que l'iPhone zoome instantanément dessus : il devient lisible. La manoeuvre est très facile, très pratique, très fluide. Encore aujourd'hui, les concurrents de l'iPhone sont rarement dotés d'un navigateur affichant confortablement les pages web plein format. On reste prisonnier des sites prévus pour mobile, hélas trop rares. Aux USA, les iPhones consomment donc 50% du trafic Internet des smartphones. Alors qu'ils représentent moins de 10% des smartphones en circulation.



Mais au fait, pourquoi surfer en dehors de la maison ? On y trouve mille utilités : chercher les séances de ciné. Trouver la définition d'un mot compliqué sur Wikipedia. Consulter son site d'actu favori. Trouver une adresse sur pagesjaunes. Etc … Que vaut le logiciel de consultation des emails ? Il est lui aussi agréable à utiliser, et simple à paramétrer. Sur ce point, l'iPhone fait concurrence aux BlackBerry.


Conclusion (Plus et Moins)

La batterie de l'iPhone est cachée : seul un technicien Apple peut la remplacer. En usage très intensif, le mobile d'Apple tient seulement 6 à 10 heures. Peut-on réellement lui reprocher ? L'iPhone est tellement agréable à utiliser qu'on l'utilise deux fois plus que tout autre mobile. En toute logique, son autonomie en souffre. A noter : on peut atteindre 30h d'autonomie en désactivant WiFi, Bluetooth et 3G, en jouant le moins possible, et en évitant de visionner des vidéos.



L'iPhone est un mobile révolutionnaire. C'est d'abord un excellent téléphone. Il incorpore un authentique iPod. Grâce à son logiciel de mails et son calendrier, il se révèle être un excellent bureau mobile. Son navigateur Web est parfaitement utilisable, ce qui est inédit dans l'univers des mobiles. L'iPhone est compatible avec un immense catalogue d'applications, toutes fiables, toutes faciles à installer. Encore une innovation.

Mais c'est sur le terrain de l'ergonomie qu'il bat ses concurrents à plates coutures. Chaque fonction s'avère parfaitement utilisable. Aucun mobile concurrent ne peut en dire autant. L'iPhone est incroyablement simple à manipuler. On s'y attache très vite, au risque d'y devenir fortement accro. Si vous n'accordez pas beaucoup d'importance à la fonction photo, l'iPhone le meilleur choix du moment. Si vous prenez beaucoup de photos, patientez jusqu'à Juin 2009. Apple devrait sortir une nouvelle génération d'iPhone dont la fonction photo/vidéo devrait progresser. Mais Apple parviendra-t-il à combler son retard face à Sony Ericsson, Samsung et Nokia ? On peut en douter.



Note : 92/100

Les Plus :
• Simplicité d'usage révolutionnaire
• Ecran tactile multipoint très sensible
• Véritable iPod
• Navigateur web exceptionnel
• GPS piéton pratique et agréable
• Nombre et qualité des logiciels téléchargeables

Les Moins :
• Photos déplorables
• Pas de vidéos

Test réalisé par Stéphane Deschamps
Date de publication : 18/05/2009.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Oppo Find X5 Pro
image Google Pixel 6a