image de couverture lesmobiles

Test : HTC Desire C

Par La Rédac LesMobiles - 13 juillet 2012 à 0:0
Avis LesMobiles.com
HTC étoffe son entrée de gamme avec un Desire C aux caractéristiques assez proches de celles du Wildfire S et du Explorer. Son dernier-né espère toutefois les surclasser grâce à son écran un peu plus grand.
C'est un peu dans l'anonymat général que sort le Desire C. Et pour cause, ce smartphone signé HTC est un entrée de gamme qui n'est pas appelé à vivre sous les lumières des projecteurs, contrairement à la famille One chez le même constructeur. Mais ce n'est pas pour autant qu'il est inintéressant. HTC a en effet veillé à le doter de caractéristiques tout à fait décentes pour un modèle qui navigue dans ces eaux tarifaires.

Le Desire C dispose d'un écran tactile LCD de 3,5 pouces, capable d'afficher 16 millions de couleurs pour une résolution de 320 x 480 pixels. Il tourne sous Android 4.0 Ice Cream sandwich, sur lequel le constructeur a rajouté son interface utilisateur TouchWiz 4.0. Pour donner vie à l'ensemble, HTC a opté pour un chipset monocoeur Snapdragon S1 MSM7227A cadencé à 600 MHz, accompagné de 512 Mo de mémoire vive (RAM) et d'une puce graphique Adreno 200. Le tout tient dans une coque de dimensions très raisonnables avec 107,2 x 60,6 x 12 mm pour 98 grammes sur la balance.

Test HTC Desire C : smartphone posé sur sa boite



La capture de photos et de vidéos est pour sa part confiée à un capteur de 5 mégapixels capable de prendre des photos dans une résolution maximale de 2592 x 1944 pixels et des vidéos en résolution VGA, c'est-à-dire en 640 x 480 pixels. En revanche, la fonction photo ne profite ni d'un autofocus, ni d'un flash.

Côté connectivité, le Desire C assure l'essentiel et même un peu plus puisqu'il se révèle NFC. Pour le reste, il se montre compatible avec la 3G+ (HSDPA à 7,2 Mbps), le Wi-Fi 802.11 a/b/g/n, la fonction Wi-Fi Hotspot, le Bluetooth 4.0 et le GPS (A-GPS).

Test HTC Desire C : boite du smartphone



Le pack dans lequel est livré l'appareil est du même acabit que celui de la gamme One. Il s'agit d'une petite boite ronde en carton recyclé.

Contenu du Pack :

• Une batterie de 1230 mAh
• Un kit mains libres stéréo filaire
• Un câble microUSB
• Un chargeur secteur
• Le manuel de démarrage rapide

Malgré la présence de la technologie Beats Audio dans ce smartphone, le casque stéréo fourni n'est évidemment pas estampillé « Beats ». C'est même le contraire qui aurait été surprenant dans la mesure où même les membres de la gamme One, autrement plus onéreuse, ne bénéficient pas de tels écouteurs dans leur pack. Quant à l'absence de carte mémoire, elle est compensée par une mémoire interne de 4 Go. Et si cela ne vous suffit pas, le Desire C dispose aussi d'un slot microSD.

Test HTC Desire C : contenu du pack






Design

Le HTC Desire C étant un smartphone d'entrée de gamme, vous ne serez pas surpris d'apprendre que son constructeur n'a utilisé que du plastique pour concevoir sa coque. Toutefois, le plastique en question est de très bonne facture et respire la solidité. Sa qualité de fabrication est globalement très bonne. D'ailleurs même s'il ne pèse que 98 grammes sur la balance, le Desire C ne donne jamais l'impression à son utilisateur de tenir un jouet dans la main. Son design tout en rondeur et les différents coloris (noir, blanc, rouge) dans lesquels il est disponible lui assurent de séduire un large public.

Test HTC Desire C : prise en main



Ces lignes ne sont d'ailleurs pas sans faire penser à celles du HTC One X. La face avant ressemble vraiment à une version miniature de celle du smartphone vedette du constructeur taïwanais. Evidemment, malgré la bonne qualité de fabrication du Desire C, il reste loin de son grand frère en termes de finitions. Ce qui n'est nullement une critique dans la mesure où le smartphone que nous testons ici coûte quasiment trois fois moins cher que le HTC One X.

Test HTC Desire C : face arrière



Pour ce qui est de son encombrement, même s'il existe beaucoup de smartphones nettement plus fins sur le marché, celui qui nous intéresse ici se montre remarquablement compact. Surtout pour un mobile qui propose un écran de 3,5 pouces. A titre de comparaison, sachez que ses dimensions sont équivalentes à celles des Explorer et Wildfire S, alors que ces derniers ne proposent qu'un écran de 3,2 pouces.

Au final, la prise en main du Desire C s'avère vraiment très bonne. Sa taille modeste lui permet de parfaitement reposer dans toutes les mains, mêmes les plus petites. Le rayon d'action du pouce couve sans problème l'ensemble de la surface de l'écran, ce qui implique que le smartphone est très facilement utilisable à une seule main. Il sait, de plus, se faire très facilement oublier au fond d'une poche ou à fortiori d'un sac.

Test HTC Desire C : tranche supérieure



Test HTC Desire C : tranche inférieure



Test HTC Desire C : côté gauche



Test HTC Desire C : côté droit






OS + Interface Utilisateur

L'un des points forts du Desire C est sans conteste le fait qu'il sorte directement sous Android 4.0 Ice Cream Sandwich. HTC ne s'est pas montré mesquin de ce point de vue, alors que certains de ses concurrents continuent de proposer des modèles sous Android 2.3 Gingerbread, plusieurs mois après la mise à disposition par Google de la dernière version de son système d'exploitation pour smartphone.

Toutefois, pour être complet, précisons tout de même que l'interface utilisateur (UI) que colle la grande majorité des constructeurs sur Android fait que les changements sont dans tous les cas moins visibles. Pour ce qui est du Desire C, on retrouve la fameuse UI HTC Sense. Le fabricant taïwanais la propose depuis plusieurs années maintenant et sa dernière évolution est un modèle du genre. Évidemment, il ne faut pas s'attendre ici à profiter du même degré de finition que celui que l'on trouve pour les smartphones de la gamme One. Comme nous le verrons dans la partie suivante, la fiche technique du Desire C ne lui permet pas d'envisager autant de choses. Toutefois, l’interface Sense 4.0 reste parfaitement fonctionnelle sur cet appareil. Elle est d'ailleurs quasiment identique à celle que l'on trouve sur le One V, lui aussi nettement moins puissant que les One X et One S.

 Test HTC Desire C : écran d'accueil  Test HTC Desire C : menu



La première chose qui manque et qui va sauter aux yeux de ceux qui connaissent déjà cette interface est l'absence de la vue d'ensemble des bureaux d'accueil. De même, le gestionnaire d'applications récentes est celui que l'on trouve de base dans Android 4.0 ICS et pas celui qui a été retravaillé par HTC. Notez que cela ne constitue nullement une faiblesse à nos yeux dans la mesure où le gestionnaire pensé par Google est vraiment excellent. On apprécie également le fait qu'il soit activable directement depuis une des touches situées sous l'écran, et non par le biais d'un appui long. Pour enlever une application de cette liste, il suffit de la faire coulisser sur le côté. Notez que cette action ne ferme pas le processus de l'application mais la supprime juste de la liste en question.

Test HTC Desire C : interface



 Test HTC Desire C : système d'exploitation + interface utilisateur Test HTC Desire C : système d'exploitation + interface utilisateur



Notez également que si l'écran de verrouillage propose quatre fonctions utilisables directement depuis cet écran, il n'est en revanche pas possible de les personnaliser. Il faudra donc se « contenter » des appels, des mails, des SMS et de la fonction photo. Vous pouvez en revanche faire disparaître ces quatre icones de déverrouillage rapide si le cœur vous en dit.

 Test HTC Desire C : système d'exploitation + interface utilisateur Test HTC Desire C : système d'exploitation + interface utilisateur



Pour le reste, l'interface du Desire C est à la fois classique, mais très riche pour un smartphone dans cette gamme de prix. Les possibilités de personnalisation sont très nombreuses puisqu'il est possible de modifier à la fois d'écran et l'esthétique de l'interface en elle-même.

 Test HTC Desire C : système d'exploitation + interface utilisateur Test HTC Desire C : système d'exploitation + interface utilisateur






Réactivité du smartphone

Comme évoqué dans la précédente partie de ce test, le Desire C est d'emblée livré avec Android 4.0 ICS + Sense 4.0. Et même s'il ne fait pas tourner la même version que celle que l'on trouve sur les modèles plus huppés comme le One X et le One S, il s'offre tout de même le luxe de reprendre celle du One V. Toutefois, nous vous disions déjà lors du test de ce smartphone qu'il était assez lent. Or, il dispose d'un processeur monocoeur cadencé à 1GHz. Dans le cas du Desire C, HTC a opté pour un processeur monocoeur Qualcomm Snapdragon S1 MSM7227A cadencé à 600 MHz. Il est épaulé par 512 Mo de mémoire vive (RAM). Quant à la partie graphique, elle est assurée par une puce Adreno 200. Vous l'aurez compris, cette configuration est très modeste par les temps qui courent.

 Test HTC Desire C : menu applications  Test HTC Desire C : application en cours d'exécution



Au-delà de la fiche technique, ce qui nous intéresse ici est le comportement du smartphone au quotidien. Et de ce point de vue, il ne s'en sort pas trop mal… à condition de le ménager malheureusement. Le constructeur n'a pas réussi de miracle avec une telle configuration. Le Desire C se montre toutefois assez réactif tant que vous ne lui infligez pas de tâches trop gourmandes en ressources, comme un navigateur Web ouvert avec plusieurs onglets ou un jeu récent en 3D par exemple. En clair, pour ceux qui passent des appels, gèrent des SMS et des emails, naviguent un peu sur le Web et se contentent de jeux peu gourmands, le Desire C est une option envisageable.

Test HTC Desire C : prise en main






Capture Multimédia (Photo/Vidéo)

Smartphone aux ambitions modestes oblige, le Desire C n'entend pas se mêler à la lutte des meilleurs photophones. Il propose un capteur photo de 5 mégapixels, capable de prendre des photos d'une résolution maximale de 2592 x 1944 pixels. Malgré les 12,4 mm d'épaisseur du smartphone, HTC n'a pas jugé bon d'inclure une touche de raccourci pour la fonction photo. Mais cela reste moins préjudiciable que l'absence d'autofocus. Ce qui est bien dommage car la qualité des photos que permet de capturer ce Desire C est correcte. En regard du prix encore une fois.

Test HTC Desire C : capteur photo



Même constat pour les vidéos qui sont filmées dans une résolution maximale de 640 x 480 pixels (VGA). Leur rendu n'a rien d'inoubliable et mieux vaut éviter toute velléité de les exporter vers un écran plus grand. Sur celui du smartphone, elles restent tout de même regardables, le manque de détails étant du coup moins flagrant. Le Desire C ne proposant pas de flash du tout, la capture de photos et de vidéos en environnement sombre est totalement à proscrire.

Test HTC Desire C : photo prise avec le smartphone
Photos prises depuis le HTC Desire C [cliquez pour agrandir]



On remarque que si globalement, l'interface utilisateur est très proche de celle du One V, celle de la fonction photo se révèle plus dépouillée. On trouve quand même quelques filtres qu'il est possible d'appliquer en temps réel, ainsi que les réglages basiques habituels.

Test HTC Desire C : photo prise avec le smartphone
Photos prises depuis le HTC Desire C [cliquez pour agrandir]



 Test HTC Desire C : menu photo  Test HTC Desire C : menu photo






Lecture Multimédia (Photo/Vidéo/Son)

On retrouve dans le Desire C les habituels lecteurs multimédias. À commencer par la visionneuse photos. HTC est l'un des rares constructeurs à ne pas reprendre celle que l'on trouve de base dans Android. Néanmoins, la sienne fonctionne selon le même principe, disposant notamment d'une présentation par dossiers. Cerise sur le gâteau, elle permet également de consulter celles que l'on trouve sur les réseaux sociaux de l'utilisateur (Facebook, Dropbox, Flickr, Picasa, etc.), en plus des photos qui sont stockées localement. On trouve même un éditeur basique pour appliquer quelques filtres et des retouches légères.

Test HTC Desire C : albums photos Test HTC Desire C : albums photos



Le lecteur vidéo s'est pour sa part révélé être une bonne surprise dans la mesure où nous n'en attendions vraiment pas beaucoup vu les caractéristiques du smartphone et son prix. Si les fichiers HD sont à oublier, ce lecteur s'est en revanche montré à son aise pour les vidéos en résolution standard, même pour les fichiers .avi, .mkv et les DivX / XviD. Nous avons bien croisé ça et là une vidéo qui ne fonctionnait pas correctement, mais cela reste globalement satisfaisant.

Enfin, le lecteur audio est lui aussi très correct par rapport au positionnement de l'appareil. Malgré le logo « Beats Audio » qui figure sur le dos du smartphone, il ne faut toutefois pas vous attendre au même niveau d'options que sur les autres smartphones récents du constructeur. Alors que ces derniers proposent plusieurs égaliseurs réglables, dont celui de Beats Audio, il faut ici se contenter de pouvoir l'activer ou le désactiver. Notez également la présence de Sound Hound (un équivalent de Shazam), et d'une fonction radio FM. Mais ce qui importe le plus pour un lecteur musical, c'est la qualité de son rendu sonore. Et de ce point de vue, le Desire C étonne encore. Il propose une qualité de son vraiment bonne, sans défaut majeur.

Test HTC Desire C : lecteur musical Test HTC Desire C : lecteur musical






Navigateur Web et écran

Smartphone d'entrée de gamme oblige, on ne s'attend pas vraiment à trouver un écran renversant en façade de ce Desire C. L'afficheur tactile est la pièce la plus coûteuse d'un mobile et s'est donc là que taille principalement les constructeurs quand ils fabriquent un mobile à ce prix. Celui qu'embarque le smartphone qui nous intéresse ici mesure 3,5 pouces, pour une dalle LCD des plus classiques. La résolution culmine quant à elle à 320 x 480 pixels (HVGA). Des caractéristiques qui s'avèrent donc honnêtes, mais qui ne sont pas non plus inoubliables. On trouve en effet dans la même gamme de prix des mobiles affichant 800 x 480 pixels, notamment chez les constructeurs ZTE et Huawei. Pour ce qui est du rendu, l'écran du Desire C s'en tire assez moyennement. Si les contrastes sont corrects, les couleurs à la fidélité souvent perfectibles et la luminosité un peu limitée sont moins à leur avantage. Toutefois, ces petits défauts ne sont pas rédhibitoires. L'ensemble reste parfaitement utilisable et ne procure pas d'inconfort visuel.

Test HTC Desire C : prise en main



La navigation sur de véritables pages n'était pas vraiment envisageable sur les précédents smartphones d'entrée de gamme de HTC, comme le Explorer ou le Wildfire S. C'est une autre paire de manches sur ce Desire C. Grâce notamment à l'écran plus grand. Ce dernier permet d'afficher et de profiter assez facilement de toutes les pages du Web. Évidemment, la définition de l'écran n'est pas assez fine pour se contenter d'une vue d'ensemble d'un site. Il faut donc zoomer et dézoomer assez régulièrement. Mais le réajustement de la taille du texte dans les articles permet de garder un grand confort de lecture dans la majorité des cas.

 Test HTC Desire C : navigateur web  Test HTC Desire C : navigateur web



Cependant, tout n'est pas parfait. Malgré le processeur d'un autre temps, HTC a tout de même jugé bon d'intégrer la technologie Flash dans le smartphone que nous testons ici. Nous vous conseillons vivement de la désactiver si vous voulez naviguer en toute quiétude sur ce smartphone. Elle se montre en effet gourmande en ressources et à tendance à méchamment ralentir le temps d'affichage des pages, ainsi que la fluidité de la navigation. D'ailleurs, puisque nous avons ouvert la rubrique « conseils », sachez qu'à notre humble avis, l'utilisation du navigateur Chrome de Google est nettement plus recommandée sur un smartphone comme le Desire C. D'une part, il est incompatible avec le Flash, et d'autre part, il gère un peu mieux les onglets que le navigateur natif. Sans parler de la synchronisation possible avec les versions ordinateurs et tablettes de Chrome.

 Test HTC Desire C : navigateur web  Test HTC Desire C : navigateur web






Conclusion

Avant de conclure ce test, jetons un coup d'œil aux fonctions téléphoniques de ce Desire C. La qualité audio des conversations est plutôt décente. Il n'y a pas de problème de microcoupure, l'appelant et l'appelé s'entendant parfaitement. L'autonomie s'inscrit dans la moyenne des smartphones tactiles actuels avec une journée et demie d'utilisation après une charge complète. Ce qui n'est pas si mal quand on voit que la batterie est vraiment petite avec 1230 mAh seulement.

Test HTC Desire C



À l'heure du choix, vous aurez compris en parcourant ce test que le Desire C ne démérite pas, malgré son statut d'entrée de gamme. Toutefois, il a le malheur d'être un smartphone Android et de devoir faire face à une concurrence exacerbée. Pour commencer, son positionnement n'est pas si bon marché que ça. Car même s'il représente l'entrée de gamme chez HTC, le Desire C reste proposé à un prix avoisinant les 200 euros à sa sortie. Pour ce tarif, on trouve des concurrents autrement plus véloces.

À titre d'exemple, à l'heure où nous finissons ce test, un petit tour sur les sites webmarchands nous apprend que le Sony Xperia U n'est plus cher que le Desire C que d'une vingtaine d'euros seulement. Pourtant, ce dernier dispose d'un chipset double cœur et se montre autrement plus puissant et réactif au quotidien. Sans parler des smartphones des constructeurs chinois Huawei ou ZTE qui se négocient aujourd'hui à des tarifs moins élevés que le dernier-né de HTC, avec des caractéristiques souvent supérieures.

Au final, le Desire C fait intrinsèquement un bon mobile d'entrée de gamme. Mais il n'est recommandable que si vous arrivez à vous le procurer à un prix suffisamment bas.



Note : 72/100

Les plus :
• Design plein de bonhomie
• Qualité de fabrication
• Taille de l'écran (pour un entrée de gamme)
• Très bonne prise en main
• Navigateur Web correct
• Fonction de lecture multimédia honnête

Les moins :
• Processeur lent
• L'activation du Flash ralentit le navigateur Web
• Capture photo / vidéo moyenne
• Absence d'autofocus

Test réalisé par Sofian Nouira
Date de publication : 13/07/2012.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image guide Smartphones moins de 200 euros
image Guide trois smartphones xiaomi populaires