Par Stéphane Deschamps

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Panasonic G50

Panasonic nous présente son deuxième 'mini-phone'. Tout comme son aîné le GD55, le G50 est tri-bande, GPRS de classe 8 et compatible avec la technologie EMS. Il se démarque pourtant grâce à son écran couleur.

Le concept 'mini-phone' : 8 cm de haut pour 74 grammes !
Certains y verront un gadget de plus, d'autres une mini-révolution, mais le G50 ne passe pas inaperçu avec ses dimensions lilliputiennes et son poids plume. Ces 2 caractéristiques sont les piliers de ce nouveau concept appelé 'mini-phone'. Panasonic a déjà largement investi sur ce nouveau segment qu'il a aidé à populariser avec son GD55, tout comme Siemens avec le SL55.

Alors qu'en est-il vraiment de ce mini-phone ? Tout d'abord le design est plutôt une réussite, Panasonic a su allier taille réduite et ergonomie grâce au clavier doté de touches en relief très fines et pointues. Du coup cela facilite la numérotation même s'il faut un temps d'adaptation pour se familiariser avec les touches, car les chiffres / lettres se trouvent juste en dessous de celles-ci et les repères visuels par rapport à un clavier classique sont un peu chamboulés.
La deuxième caractéristique du clavier est la touche centrale qui est multidirectionnelle mais dans seulement 2 positions (haut / bas). Les déplacements gauche / droite dans le menu ne sont donc pas possibles. Par contre, il vous suffit d'appuyer sur haut / bas pour vous déplacer gauche / droite dans la rédaction de vos SMS par exemple. Là encore, les repères sont un peu chamboulés.

L'écran couleur est tout à fait honorable compte tenu de la taille du téléphone. Ses dimensions (29 mm x 22 mm – 128*96 pixels) lui donnent un aspect « large » et non pas « carré » ou « haut » comme la plupart des téléphones. On se croirait devant un (très) petit écran de cinéma. Le rendu des couleurs est correct pour un 4096 couleurs.

Parmi les autres caractéristiques esthétiques du téléphone, notons juste une antenne que l'on aimerait voir disparaître et le branchement pour un kit piéton (non fourni dans notre version) situé en haut à droite.

L'interface utilisateur reprend la désormais 'classique' présentation sous forme d'icônes (3*3) :
• Réglages : sons, affichage, profils, raccourcis, répertoire…
• SIM Toolkit : services de votre opérateur
• Répertoire : gestion de votre répertoire (SIM + téléphone), réglage groupe, état mémoire
• Navigateur : accès au navigateur WAP d'OpenWave
• Verrouillage clavier : pour éviter que votre téléphone ne compose des numéros à votre insu
• Messages : gestion de SMS/EMS, état mémoire, archive…
• Options : renvoi d'appels, réseau, réglages CSD, configuration GPRS
• Applications : jeux, agenda, horloge, calculatrice, devise, compositeur, répertoire de sons et d'images
• Journal : numéros composés, répondus, sans réponse…

A noter le rétro-éclairage bleu du clavier qui est du plus bel effet.

Contenu technologique : l'essentiel y est
Tout comme son aîné le GD55, le G50 est tri-bande (vous pourrez donc l'emmener aux Etats-Unis), doté d'un navigateur pour surfer sur le WAP en GPRS (4+1). En ce qui concerne la messagerie, le terminal gère les SMS concaténés (jusqu'à 1520 caractères possibles !) et les EMS. Le logiciel de saisie rapide T9 est également présent dans le téléphone. Par contre les MMS ne sont toujours pas pris en compte.

Ceux qui veulent donner du style à leur téléphone pourront changer la couleur du menu (5) ou profiter des sonneries polyphoniques 40 tons ainsi que des papiers peints disponibles dans le téléphone (10). Et si cela ne vous convient toujours pas, il vous sera possible d'en télécharger de nouveaux grâce à votre mémoire interne (249 Kb).

Parmi les autres fonctions du téléphone : vibreur, fonction mains-libres, répertoire interne de 250 contacts (jusqu'à 3 numéros par contact) et 5 groupes d'appel, mémoire de 50 SMS, agenda, calculatrice, alarme et compositeur de sonneries. 2 jeux sont également présents : Fillip (jeu d'arcade) et Classic rally (jeu de voiture au graphisme sympa mais injouable compte tenu de la taille des touches).

Bien que séduisant, le G50 ne conviendra pas aux utilisateurs exigeants qui ne trouveront pas leur compte d'un point de vue technologique : pas de compatibilité MMS et Java, absence de port infrarouge et de câble data. Mais ces utilisateurs ne constituent pas la cible de ce type de produit plutôt destiné à des personnes attachées au 'look'.


Le G50 en séduira plus d'un ! Design sympathique, petit et léger, ce téléphone conviendra particulièrement à ceux qui veulent un téléphone 'différent', simple et agréable. Ce mini-phone excelle dans sa catégorie.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.