QuickOffice : une mort programmée par Google durant l'été

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
google drive

QuickOffice va bientôt disparaître. La suite bureautique mobile de Google va laisser sa place aux applications Docs, Sheets et Slides, les trois briques de Google Drive. La dernière devrait arriver sur le Play Store dans les semaines à venir.

En 2012, Google rachetait QuickOffice. L’objectif : créer une suite bureautique gratuite pour smartphone, complète et connectée aux différents outils de Google, notamment Drive. Pragmatique, QuickOffice est compatible iOS et Android, à l’image de Drive, Maps, Search, Gmail ou Chrome. Il était évident que QuickOffice serait, comme le fut Google Docs, intégré à Google Drive pour disparaître à terme. Et il semble que le moment soit venu.

Quickoffice

Sur son blog officiel dédié à ses applications, Google annonce que QuickOffice tirera bientôt sa révérence, aussi bien sur iOS que sur Android. L’application sera retirée des étals virtuels des boutiques applicatives App Store et Play Store dans les semaines à venir. À l’heure où nous écrivons ces lignes, elle est toujours disponible, mais Google confirme qu’aucune mise à jour ne sera faite à l’avenir. Donc son intérêt va devenir de plus en plus limité.

Plus de mises à jour pour les utilisateurs actuels

Si vous utilisez déjà QuickOffice, l’application sera toujours à votre disposition dans l’onglet « mes applications » sur Play Store et sur « mes achats » dans l’onglet « mises à jour » de l’App Store. Il sera donc toujours possible de l’installer sur vos futurs appareils (en espérant que la rétrocompatibilité soit toujours de mise) et d’accéder à vos documents sauvegardés sur Google Drive. Rappelons que QuickOffice est compatible avec les formats Microsoft Office. Mais en cas de changements, n'attendez pas de mise à jour pour améliorer la compatibilité.

Google ne se désengage pas pour autant de la bureautique gratuite, bien au contraire. Au Google I/O, Sundar Pichai, le patron d’Android et Chrome, a présenté Slides (création de présentation), une troisième brique qui complète très logiquement Docs (traitement de texte) et Sheets (tableur). L’application éponyme est disponible pour Android et devrait l’être prochainement sur iOS (puisque les deux autres le sont déjà). Chacune de ces trois briques composait précédemment QuickOffice. En proposant des applications « stand-alone » de ces trois fonctions, Google adapte sa stratégie mobile à celles de Microsoft et Apple qui publient également des logiciels séparés. Ce qui rend QuickOffice obsolète.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.