SFR RED 5 Go = 5

Asphalt Overdrive : Gameloft adapte Temple Run à sa licence automobile

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
gameloft

Gameloft vient de dévoiler le nouvel opus de sa série Asphalt. Jeu d’arcade au fonctionnement similaire à Temple Run, Overdrive s’inspire de l’ambiance californienne des années 80 pour offrir des graphismes acidulés et un gameplay assez dynamique... mais simpliste.

Gameloft est un éditeur toujours très prolifique sur les smartphones et les tablettes. Prolifique, mais aussi opportuniste. Et compte tenu du succès de Temple Run et des « endless runner » (où un personnage court, court, et court encore sans jamais s’arrêter jusqu’à tomber sur une embûche), il était assez logique que l’éditeur français reprenne le concept. Mais au lieu de singer les autres jeux du même style, il a décidé de l’adapter à l’une de ses licences fétiches : Asphalt.

La rencontre entre les deux univers, sous-titrée Overdrive, se déroule plutôt bien une fois le jeu installé sur le smartphone. D’autant que malgré de bonnes idées, notamment sur l’ambiance graphique. Overdrive, téléchargeable gratuitement sur iOS, Android et Windows Phone, reprend cependant les éléments les moins enviables de ses deux sources d’inspiration.

Des courses rapides dans la Californie acidulée

Mais commençons par présenter le jeu. Asphalt Overdrive vous place aux commandes d’une voiture. Le smartphone en position verticale, vous devez glisser le doigt dans les trois directions (gauche, droite et avant) pour contrôler la voiture et réaliser des cascades. Chaque mission est assez courte puisque vous devez soit dépasser une certaine distance ou effectuer un nombre de cascades prédéfinies. À l’image d’Angry Birds Go, le résultat de chaque course est noté (cascade, vitesse maximale) et vous obtenez des étoiles pour acquérir des bonus et de l’argent supplémentaire.

Asphalt Overdrive

L’argent sert évidemment à acheter des voitures (vous commencez avec une première voiture, généralement la Ford Mustang), mais d’autres sont disponibles (30 voitures au total, dont celles à remporter lors de défis), dont certaines voitures mythiques des années 80, comme la Lamborghini Countach et la Ferrari Testarossa. Un casting motorisé rétro qui répond également à l’ambiance générale du jeu qui se veut être un hommage à la Californie d’il y a 30. Un côté Miami Vicematiné Out Run pas déplaisant.

Un jeu complet, surtout dans les options payantes

Championnat, défi quotidien, mode histoire, gang (aspect social du jeu), tout y est. Même les achats intégrés. Les fameuses options payantes pour parvenir plus vite à acquérir des étoiles et de meilleures voitures. Les achats intégrés servent notamment à remplir le compteur de parties jouables (vous en gagnez une pour 20 minutes), à payer des améliorations pour les voitures, ou même à en acheter de nouvelles. Bref, ce n’est pas très utile, puisqu’il suffit de jouer régulièrement pour obtenir les fonds nécessaires. Mais il faut être patient. Et c’est justement sur cela que ce modèle économique joue.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer