Bouygues Telecom aurait signé un partenariat avec Spotify

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
spotify

A l’image de SFR avec Napster et Orange avec Deezer, Bouygues Telecom signe un partenariat avec Spotify pour intégrer le service de streaming musical dans de nouveaux forfaits à venir en début d’année prochaine.

Le streaming musical devient-il une arme pour conquérir et surtout fidéliser les clients ? Pourquoi pas. Le premier à avoir tenté le pari est Orange avec Deezer (un arrangement naturel puisque l’opérateur est au capital du service musical français). Le second est SFR qui a intégré Napster (au passé sulfureux) dans le catalogue de ses services « extra » de ses formules Carré. Et selon le quotidien économique Les Échos, Bouygues Telecom vient d’entrer dans la danse. Ce dernier aurait signé un accord avec le leader européen du secteur : Spotify. L’information n’a été confirmée par aucune des deux parties.

Spotify

Spotify intégré à de futurs forfaits Sensation

Selon les informations obtenues par Les Échos, le service premium de Spotify (qui permet notamment l’écoute hors connexion et une plus grande liberté dans les choix de morceaux) fera partie d’un renouvellement des offres de Bouygues Telecom à venir en début d’année prochaine. Le service de streaming devrait enrichir les quelques forfaits Sensation les plus chers. Nous pensons notamment aux trois offres avec un fair use mensuel de 5 Go minimum proposées à partir de 40 euros par mois. Nous voyons en effet mal Bouygues Telecom inclure un service commercialisé 10 euros par mois dans un forfait qui en coûte 20 euros de plus, même si Bouygues Telecom les achète moins cher.

Si l’accord est une bonne nouvelle pour Bouygues Telecom, en difficulté depuis l’échec du rachat de SFR, il l’est plus encore pour Spotify qui aura potentiellement accès à une nouvelle clientèle payante. Évidemment, l’option de Bouygues Telecom lui rapportera moins qu’un abonnement premium acquis en direct. Mais ces offres cobrandées sont aussi un moyen d’acquérir des clients auparavant utilisateurs gratuits ou en provenance de la concurrence. Financièrement, l’opération devrait se révéler positive.

Pendant ce temps, Deezer sort d'Origami

Ce partenariat intervient dans un contexte délicat pour la musique en streaming en France. D’abord, Orange a retiré Deezer de ses offres Origami. Les nouveaux abonnés n’auront plus accès à un tarif préférentiel pour le service premium. Les abonnés actuels continueront de bénéficier de Deezer pendant 24 mois maximum s’ils ne changent pas d’offre. Puis c’est la coupure. Cette décision pourrait être liée à la menace proférée par Qobuz, concurrent de Deezer, de saisir la justice pour concurrence déloyale. Une concurrence moins gênante chez SFR (Napster n’ayant pas la notoriété de Deezer). Mais l’accord de Bouygues avec Spotify risque de faire tiquer la start-up française placée en procédure de sauvegarde à la fin de l’été.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.