Samsung Display souhaite dépasser les 2000 pixels par pouce

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

Samsung Display a annoncé travailler sur des écrans dont la résolution dépasse largement les 2000 pixels par pouce. Quel peut-être l’usage d’une telle finesse d’affichage ? Voilà une bonne question...

Samsung Display, la filiale qui développe et réalise les fameuses dalles AMOLED, a révélé, en fin de semaine dernière lors d’une conférence technique à laquelle nos confrères d’ETNews ont participé, travailler sur le premier écran 11K. Soit une résolution record de 2250 pixels par pouce. Un projet à moyen terme puisque les premiers résultats industriels ne sont pas attendus avant 2019. L’état coréen participera financièrement à son aboutissement à hauteur de 26,5 millions de dollars sur les 5 années de recherche et développement. Treize groupes industriels coréens et internationaux seront également partie prenante.

4 fois plus de pixels que le meilleur écran actuel

Il est aujourd’hui très difficile de se rendre compte de la prouesse technologique que représente un écran 11K. Pour bien comprendre, rappelons que le Full HD (1920 x 1080) correspond au 1K, le Quad HD (2560 x 1440) au 2K et l’Ultra HD (la dernière technologie en matière de télévision, 3840 x 2160) au 4K. Il existe aujourd’hui quelques prototypes en 8K, mais uniquement sur de grandes tailles. Dans le domaine de la téléphonie mobile, les meilleurs écrans dépassent les 500 pixels par pouce. Samsung Display est d’ailleurs le champion actuel avec la dalle QHD de 5,1 pouces du Galaxy S6 dont la résolution atteint 577 pixels par pouce.

À 2270 pixels par pouce, nous sommes à près de 4 fois la meilleure résolution actuelle. La barre est donc très haute. Pour arriver à un tel résultat, Samsung devra naturellement miniaturiser plus encore chacune des LED qui composent la dalle, en sachant que chaque pixel est composé de sous-pixels de couleurs (rouge, vert, bleu et parfois blanc). Diminuer la finesse de gravure, comme Samsung le fait aujourd’hui dans le domaine des chipsets, sera certainement l’une des clés de la réussite de ce projet.

Une résolution pour la stéréoscopie sans lunettes ?

À quoi pourra bien servir une telle multiplication des pixels dans les écrans ? Nous savons, grâce à Steve Jobs qui n’a pas arrêté de le marteler de son vivant, que l’oeil humain ne perçoit vraiment que 320 pixels par pouce. Nous avons pu constater avec les écrans aux résolutions supérieures à 400 pixels par pouce une finesse d’image et un contraste plus élevé. Cependant, 2200 pixels par pouce sont autrement plus précis.

Selon Samsung, ce genre d’écran montrera son utilité avec la 3D. L’idée est ici de multiplier les représentations d’une même image afin de créer un effet tridimensionnel où l’usager pourrait se passer de lunettes. Un peu comme la Nintendo 3D ou le Fire Phone d’Amazon, mais avec un angle de vision bien plus important et un effet visuel logiquement plus impressionnant. Reste à savoir si cette technologie sera assez simple à produire pour qu’elle se démocratise facilement. Et si elle sera adaptable aux grands écrans, comme aux plus petits. Réponse... dans 5 ans ! 

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.