Alcatel 3L
Alcatel 3L

Un développeur adapte Android 6.0 Marshmallow sur le Google Nexus S

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
nexus

Le Nexus S est un smartphone qui n’est plus tout jeune. Développé par Samsung et commercialisé en 2010, ce petit terminal est resté coincé sous Jelly Bean 4.2. Mais un développeur, actuellement employé chez Google, vient d’y porter Android M. Et d’autres suivront.

Android, ce n’est pas qu’un système d’exploitation. Pour certains employés de Google, c’est clairement une religion. Prenez Dimitri Grinberg, par exemple. Ce trentenaire travaille en ce moment dans l’équipe d’Android Wear. Toute la journée, il trifouille dans les entrailles du système d’exploitation pour l’améliorer et l’optimiser. Et entre deux séances de pilotage, il développe des ROM Android AOSP pour d’anciens Nexus. Sa première « victime » : le Nexus S. Et sa première oeuvre : une ROM Marshmallow pour cet antique smartphone.

Nexus S

Une mise à jour pour un mobile vieux de 5 ans !

Pou rappel, le Nexus S (dont vous pouvez retrouver ici le test complet) est un modèle sorti en toute fin d’année 2010. Il dispose d’un écran Super Amoled WVGA de 4 pouces, animé par un chipset Exynos Hummingbird, avec un seul coeur Cortex-A8 cadencé à 1 GHz et un GPU PowerVR SGX540. 512 Mo de mémoire vive, 16 Go de stockage, une batterie 1500 mAh, un capteur 5 mégapixels et une webcam VGA (premier Nexus avec une caméra en façade) les accompagnaient. La dernière version officielle d’Android pour ce téléphone est Jelly Bean 4.2. Le but de ce développement n’est pas seulement d’offrir une nouvelle vie au mobile de Samsung et Google. Il s’agit également de prouver qu’Android, même dans ses versions les plus récentes, est capable de fonctionner sur des mobiles techniquement léger et d’âge avancé.

D’ailleurs, le développeur indique que le prochain mobile qui bénéficiera de ce bond dans le présent sera son prédécesseur, le Nexus One de HTC. Sorti au tout début d’année 2010, le Nexus One disposait d’un écran encore un peu plus petit (3,7 pouces) pour une définition identique. Il était animé par un Snapdragon S1 de Qualcomm, doté d’un seul processeur Scorpion (coeur customisé) cadencé à 1 GHz et d’un GPU Adreno 200. Le chipset était accompagné de 512 Mo de RAM, 512 Mo de stockage interne seulement, mais un lecteur de carte mémoire était prévu (une carte 4 Go était offerte). La dernière version d’Android officielle pour ce téléphone est Gingerbread (2.3.6), mais le mobile est sorti avec Eclair (2.1).

Une preuve qu'Android se satisfait de peu 

Sur son site personnel, où le développeur raconte dans le détail toutes les étapes de développement, vous trouverez donc un lien pour télécharger l’image du firmware, ainsi que quelques instructions pour l’installation. Notez cependant que cette procédure vous obligera à flasher le smartphone, ce qui n’est évidemment pas sans risque. Cependant, si vous êtes le propriétaire d’un Nexus S, le mobile, remplacé dans votre poche par un terminal plus récent, prend certainement la poussière. Le risque est donc clairement limité. Si vous vous lancez dans l’aventure, n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience dans les commentaires.

Notez parallèlement que Cyanogen développe aussi pour le Nexus S (et sa version 4G) une version de sa ROM customisée laquelle continue d’être mise à jour. Elle est basée sur Android 4.4 KitKat. Voilà peut-être une autre façon de redécouvrir votre ancien téléphone...

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer