Apple signe un partenariat pour séduire les professionnels

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
apple

Apple annonce la signature d’un partenariat avec l’éditeur de progiciels et de gestionnaires de base de données SAP. Le but : vendre aux professionnels des flottes d’iPhone sur lesquels ils pourront utiliser leurs outils métier.

Le marché grand public des smartphones est clairement en train de se stabiliser et ne progressera désormais que très peu à mesure que les dernières niches de consommateurs potentiels adopteront cette technologie. Pour croitre, les constructeurs n’ont donc plus que trois solutions : s’installer dans les pays émergents, piquer des parts aux concurrents ou se rendre sur le marché très lucratif, mais très différent, des entreprises.

Apple

Les entreprises : prochain relais de croissance d'Apple

Comme BlackBerry, Samsung et Microsoft, Apple espère séduire les entreprises qui cherchent à s’équiper de smartphones. Cependant, si les donneurs d’ordres sont des consommateurs comme les autres (et ont donc potentiellement déjà un smartphone et donc une préférence), ils ont certains besoins que même leur marque préférée n’est pas forcément en mesure de combler.

BlackBerry a fait de ce point son cheval de bataille : cryptage des communications, sécurisation des données, compatibilité avec certains outils métiers, catalogue d’applications b-to-b (notamment avec le rachat de Good Technologies), gestion centralisée, etc. Mais la concurrence s’organise bien évidemment. C’est dans ce cadre qu’Apple a signé un partenariat avec le groupe allemand SAP, l’un des leaders mondiaux des progiciels et des gestionnaires de base de données (concurrent d’Oracle, notamment).

Plus d'applications métier dans l'iPhone

De ce partenariat naitront deux technologies. D’abord, une brochette de nouvelles applications métier sera créée pour iOS. Les clients de SAP (lesquels sont 310 000 dans le monde, aussi bien dans le secteur privé que public) pourront utiliser ces applications pour atteindre leurs systèmes d’information. Second volet, Apple va développer un kit de développement (SDK) dédié à SAP. Les 2,5 millions de développeurs de son écosystème seront en mesure d’offrir de nouvelles applications aux entreprises qui auront choisi une solution combinant les produits des deux partenaires. 

Quand il s’agit de choisir un parc de smartphones, l’écosystème d’applications et d’outils pour connecter ces derniers à un système d’information est évidemment primordial. Et ce nouvel accord avec SAP montre qu’Apple a compris quelles sont les préoccupations des donneurs d’ordres et des DSI. Cela sera-t-il suffisant pour assoir Apple sur le marché b-to-b ? Certainement pas. Mais c’est un bon début.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.