OPPO Reno2

Après Apple, Google pousserait aussi les ventes d’applications par abonnement

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google

Après Apple, ce sera bientôt au tour de Google de dévoiler une mise à jour des conditions de commercialisation des applications. Les abonnements seront généralisés dans le Play Store et la répartition des revenus de ce modèle revue en faveur des développeurs.

La semaine dernière, Phil Schiller, le vice-président marketing d’Apple en charge de l’App Store, dévoilait à nos confrères de The Verge, ses deux armes pour convaincre les développeurs de lui rester fidèles. La première arme : des liens sponsorisés dans le moteur de recherche de la boutique applicative avec un système d’enchère sur mot-clé. Un modèle très classique, qui fait ses preuves tous les jours sur Google Search, mais qui a le défaut de privilégier ceux qui sont capables d’aligner beaucoup d’argent pour être sûrs de remporter l’emplacement.

Play Store
Le Play Store aussi va adapter son modèle économique

La seconde arme : la généralisation du modèle économique de l’abonnement. Jusqu’à présent réservé à une poignée de rubriques dans l’App Store (la presse, les applications de rencontre, le streaming audio et vidéo et les services de stockage en ligne), l’abonnement sera ouvert à tous, notamment aux jeux vidéo. La répartition des revenus générés par ce modèle économique sera également mise à jour : de 30 %, la commission d’Apple passerait à 15 % pour tous les abonnements dont âgés de plus d’un an.

Les applications par abonnement se généraliseront

Si la première idée n’est pas spécialement brillante (voire même contradictoire vis-à-vis de certains dogmes d’Apple sur la protection du consommateur vis-à-vis de la publicité), la seconde l’est davantage. Ce qui n’aurait pas échappé à Google, dont le Play Store souffre des mêmes symptômes (augmentation du nombre d’applications, baisse de la visibilité des développeurs, omniprésence des plus grands acteurs, monopolisation des revenus par une très petite minorité). Selon nos confrères de Re/code, la firme de Mountain View aurait prévu de mettre à jour certaines règles du Play Store pour refléter ces changements.

Selon les sources interrogées par Re/code, Google aurait cependant prévu de se démarquer de son concurrent en proposant une réduction de sa commission dès le premier mois d’abonnement (et non plus à partir du 13e, comme ce sera le cas chez Apple). Ainsi, les développeurs toucheront immédiatement 85 % des revenus, et non plus 70 %. Il semblerait que ce modèle économique soit en test auprès de développeurs partenaires depuis un an déjà. Cependant, aucune date de lancement n’a été dévoilée.

Davantage un enjeu pour Google que pour Apple 

Cette adaptation du modèle économique du Play Store est certainement plus importante pour Google que pour Apple, même si les deux firmes sont concernés par les problèmes économiques rencontrés par leur communauté respective de développeurs. En effet, les revenus générés par l’App Store sont considérablement plus importants que sur le Play Store, malgré le fait que ce dernier enregistre davantage de visites et beaucoup plus de téléchargements. Seulement, la très large majorité d’entre eux concernent des applications gratuites. Google travaille depuis toujours avec les développeurs pour monétiser davantage l’audience de sa boutique applicative. Ce système pourrait créer flux d’argent régulier qui profiterait aussi bien à la firme qu’à ceux qui conçoivent les applications. Reste à savoir si les consommateurs adhéreront eux aussi.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer