promo red by sfr

Fragmentation d’Android : Oreo pas encore au-dessus des 5 %

Par Samir Azzemou

android oreo

De nombreuses campagnes de mise à jour d’Android ont lieu chez les constructeurs de smartphones. Résultat : la part d’Android a été multipliée par quatre entre février et avril 2018. Nougat reste en tête et progresse encore.

Chaque mois (ou presque, puisqu’il n’y a pas de eu de tableau de bord en mars), Google publie les chiffres de ce que nous appelons « la fragmentation du parc installé Android ». Il s’agit de la répartition à un moment donné des plates-formes fonctionnant sur le système d’exploitation de la firme. Cette répartition s’exprime en pourcentage et est calculée à partir des connexions réalisées sur le Play Store. Et une version d’Android apparaît dans le tableau si celle-ci représente au moins 0,1 % du parc installé.

Des chiffres importants à un mois du Google I/O

Ces chiffres sont particulièrement utiles pour les développeurs qui doivent choisir la version minimale avec laquelle leurs applications sont compatibles. Et ils nous intéressent dans la mesure où ils nous informent de la réactivité des constructeurs quant à l’application d’une mise à jour sur les terminaux qu’ils ont déjà vendus, mais aussi de l’évolution de l’offre en nouveaux terminaux. En effet, si une ancienne version continue de progresser, c’est principalement parce que les consommateurs achètent de nouveaux terminaux.

fragmentation avril 2018

Il est intéressant de noter que ces chiffres datent donc du début du mois d’avril 2018, quelque sept mois après l’arrivée officielle d’Oreo et quelques semaines seulement avant la présentation d’Android P, à l’occasion du Google I/O qui aura lieu à Mountain View le mois prochain. Et autant le dire, Android Oreo est loin, très loin même d’être la version d’Android la plus utilisée dans le monde.

Oreo toujours en dessous des 5 %

Les deux sous-versions d’Oreo, Android 8.0 et Android 8.1, cumulent ensemble 4,6 % du parc. C’est quand même assez peu. C’est d’autant plus faible que la progression d’Oreo sur les deux derniers mois n’est pas extraordinaire : 3,5 %. Soit une progression mensuelle moyenne de 1,75 %. Cela montre que peu de constructeurs ont non seulement mis à jour leurs terminaux, mais qu’ils continuent aussi de vendre des mobiles avec Nougat.

Et cela se reflète avec le pourcentage de ce dernier : 30,8 %, en cumulant ces deux sous-versions (Android 7.0 et Android 7.1). Cette part de Nougat est en progression sur les deux derniers mois écoulés : +2,3 %. Nougat progresse donc pratiquement autant qu’Oreo. Alors que les campagnes de mise à jour des terminaux ont déjà démarré. Ce n’est donc pas glorieux, même si nous ne jetons la pierre à personne.

Au-dessus de Jelly Bean... enfin !

Mais voyons le verre à moitié plein : Oreo est aujourd’hui plus utilisé que Jelly Bean, qui cumule 4,5 % du parc (avec ces trois sous versions 4.1, 4.2 et 4.3). C’est la première fois qu’Oreo le dépasse. Ainsi, Oreo est aujourd’hui cinquième dans le classement des versions d’Android les plus utilisées. Derrière il y a Jelly Bean (-0,5 point en un mois), Ice Cream Sandwich et Gingerbread. Les deux honorables versions d’Android n’évoluent d’ailleurs pas (0,4 % et 0,3 % respectivement).

Devant, il y a donc KitKat, qui représente toujours 10,5 % du parc (-1,5 %), Lollipop, avec 22,9 % du parc (-1,7 %), Marshmallow, avec 26 % du par (-2,1 %) et Nougat, que nous avons vu précédemment. Marshmallow signe la plus forte baisse sur ces deux mois, mais conserve sa deuxième place. Nous serions curieux de savoir si Marshmallow repassera en dessous de Lollipop. Ce serait fort peu probable, mais pas impossible non plus…

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.