Alcatel 3L
Alcatel 3L

Google investit dans le système d’exploitation Kai OS

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google

Après avoir développé une version d’Assistant pour Kai OS, Google participe financièrement à son développement. La firme de Mountain View y développera également ses services les plus utilisés, comme YouTube, Maps et Search.

Depuis plusieurs années, Google travaille sur un objectif : accueillir dans ses services le « prochain milliard d’utilisateurs » (Next Billion Users en version originale). Ce prochain milliard vient évidemment des pays émergents, notamment l’Inde où l’accès à Internet et aux technologies de l’information se démocratise considérablement. C’est d’ailleurs grâce à l’Inde que le marché du smartphone ne s’effondre pas. D’où l’intérêt des constructeurs de mobiles dans ce marché (et les pays voisins), mais aussi celui de Google.

Le prochain milliard de feature phones ?

Plusieurs initiatives ont été prises pour déployer de nouveaux points d’accès low cost aux services de Google. D’abord, Google a créé Android One, un programme où les constructeurs n’auraient pas besoin d’investir pour émettre des mises à jour. La première version d’Android One n’a pas fonctionné (c’est dans les pays matures qu’Android One renait depuis un an). Google a ensuite créé Android Go, qui reprend le principe fondateur d’Android One (pas de surcouche et une mise à jour diffusée par Google), tout en proposant une version allégée de l’OS qui fonctionne sur de petites configurations. Et cela semble davantage plaire aux marques de téléphones.

Noia 8110 avec KAI OS

Seulement, en Inde, le marché de la téléphonie est encore majoritairement dominé par les feature phones. Or, comment parvenir à toucher les utilisateurs de ces terminaux ? Google a eu une idée : investir dans Kai OS. Pour mieux comprendre l’impact de cette information, revenons en arrière : en décembre dernier, nous avons publié un article sur le partenariat entre Google et l’opérateur Jio pour apporter Google Assistant au Jio Phone, un feature phone fonctionnant sur Kai OS, un système d’exploitation dérivé de Firefox OS et comparable à Tizen ou Symbian. Notez d'ailleurs, en parlant de Symbian que c'est Kai OS qui anime le 8110 4G dévoilé à Barcelone en février dernier...

Bientôt toute la suite Google sur feature phone

Le partenariat a visiblement bien fonctionné, puisque non seulement Google a décidé d’étendre son panel de service sur Kai OS (avec Maps, YouTube et Search), mais a pris une participation dans l’entreprise qui développe Kai OS. Et pas qu’un peu, puisque la firme de Mountain View a placé 22 millions de dollars dans la société. Grâce à cet argent, la jeune société espère développer son écosystème et le proposer à de nombreuses marques et opérateurs. TCL, HMD Global (Nokia), Micromax, Jio, Sprint, T-Mobile et AT&T font d’ores et déjà partie des partenaires.

Nous sommes curieux de savoir ce que deviendra Kai OS avec un tel investissement. Ce système d’exploitation pour feature phone restera-t-il cantonné aux feature phones ou ira-t-il fureter du côté des smartphones ? Car, avec un tel écosystème, la frontière est mince entre les deux types de terminaux. Et elle deviendra de plus en plus mince.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer