image de couverture lesmobiles

Test : BlackBerry Curve 8520

Par La Rédac LesMobiles - 04 décembre 2009 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Alors que la plupart des constructeurs nous inondent de mobiles à longueur d'année, RIM, la maison-mère de la marque BlackBerry, a depuis toujours été mesuré dans ses lancements de produits. Le constructeur canadien nous propose un smartphone d'entrée de gamme avec ce nouveau Curve 8520.
Comme tous les BlackBerry, excepté le Storm et le Flip, il propose un écran en mode paysage. Ce dernier est doté d'une diagonale de 2,6 pouces, de 65 536 couleurs affichables et d'une résolution de 320 x 240 pixels. Juste en dessous, on trouve, toujours en façade, un clavier azerty mécanique composé de 35 touches. À l'arrière, le capteur photo dépourvu de flash et d'autofocus offre une résolution de 2 mégapixels pour les photos et se révèle capable de filmer en QVGA, c'est à dire en 320 x 240 pixels.



Côté connectivité, le GPRS, l'Edge, le Wi-Fi 802.11b/g et le Bluetooth 2.0 (AD2P) sont supportés. Les grands absents sont donc la 3G et le GPS. Pour faire tourner le tout, le Curve 8520 repose sur le système d'exploitation BlackBerry OS 4.6 et un processeur cadencé à 527 MHz. Le stockage est assuré sur les 256 Mo de mémoire interne ou via le lecteur de carte mémoire MicroSD. La batterie de 1150 mAh offre une autonomie de 408 heures en veille et 4h30 en conversation selon le constructeur.

Contenu du Pack

Le pack du BlackBerry Curve 8520 est assez complet, surtout pour un appareil proposé à 1 euro en pack opérateur. Il est fourni avec les accessoires suivants :



• Un chargeur
• Une batterie
• Un kit main-libres stéréo
• Housse de protection en néoprène
• Carte mémoire MicroSD 4 Go + adaptateur
• Un câble de synchronisation
• Le manuel d'utilisation
• Un CD d'installation

Malgré le fait que ce smartphone soit un entrée de gamme, RIM se révèle moins radin que la plupart des autres constructeurs en proposant dans le pack une carte mémoire MicroSD dotée d'une capacité significative et une housse de protection.


Aspect et Design

RIM n'innove pas outre mesure pour la forme de son nouveau Curve, qui garde le même gabarit (form factor) que les précédents Curve. Il s'agit donc toujours d'un appareil qui propose un écran au format paysage et un clavier azerty complet dans des dimensions relativement raisonnables de 109 x 60 x 13,9 mm. L'encombrement est l'un des points forts de ce produit qui se fait vite oublier dans une poche ou un sac. Le constructeur canadien surprend son monde en habillant son nouveau produit d'un noir glossy jamais vu dans ses gammes. Cette coque en plastique noire est certes un peu moins élégante que le pourtour d'aluminium que l'on trouve autour du premier Bold et du Curve 8900, mais elle n'en reste pas moins sobre et apporte même une petite touche classieuse. C'est très appréciable pour un tel produit d'entrée de gamme. Et ce n'est pas tout, une bande de matière soft touch court sur tout le tour du smartphone et recouvre même le haut et le bas de la face arrière. Elle rend l'appareil très agréable apprendre en main. Le cache batterie est pour sa part usiné dans le même plastique noir glossy que la face avant. Notez que le produit est également disponible en blanc et en violet métallisé.





BlackBerry oblige, ce smartphone fourmille littéralement de boutons. Sous l'écran, on découvre le nouveau contrôleur optique que nous vous détaillons dans la prochaine partie du test. Autour de lui, on retrouve les habituelles touches pour décrocher, raccrocher, revenir en arrière et appeler le menu principal ou les menus contextuels. Tout le bas de la face avant de l'appareil est occupé par le clavier azerty et ses 35 touches.



Sur le côté droit, on trouve une touche programmable (fonction photo par défaut) et les deux habituels boutons pour régler le volume.



Le côté gauche, une seconde touche programmable est présente. Par défaut, elle permet de lancer la numérotation vocale. Ce côté abrite également le connecteur au format microUSB pour recharger le smartphone, ainsi qu'un connecteur pour le casque, au format classique 3.5 mm.





Sur la partie haute de l'appareil, on découvre une caractéristique inédite pour un mobile BlackBerry. En lieu et place de l'habituel bouton pour couper la sonnerie, on constate l'apparition de trois touches de raccourcis pour les fonctions multimédias. Il s'agit des fameux boutons "Play/pause", "avance" et "retour". Le bouton "Play" permet toujours de couper la sonnerie.



À l'arrière, le cache batterie est assez simple à enlever une fois que vous avez compris qu'il faut tirer franchement dessus. Il révèle la batterie amovible et l'accès à la carte SIM et à la carte mémoire. L'emplacement de cette dernière n'est pas situé sous la batterie, vous n'aurez donc pas à éteindre l'appareil si vous voulez changer de carte mémoire.


OS & Ergonomie

Comme évoqué en introduction, c'est le système d'exploitation BlackBerry OS, dans sa version 4.6 (.1.286 pour les plus tatillons) qui fait tourner ce Curve 8520. Si vous êtes un habitué des smartphones du constructeur canadien, sachez que cet OS est le même que celui qui équipe le précédent Curve 8900 et que vous n'aurez donc aucune surprise, bonne ou mauvaise. Associé au processeur véloce de 527 MHz, il permet de naviguer de manière fluide et efficace dans les différents menus. Si vous êtes novices dans l'univers BlackBerry, vous serez content d'apprendre que le système d'exploitation qui équipe ce smartphone est assez rapide à appréhender. On peut être un peu décontenancé de prime abord par le menu principal où la grande majorité des icônes sont rassemblées. Rassurez-vous, on se fait très vite à cette organisation. Mieux, vous pouvez de manière très simple créer vos propres dossiers pour réorganiser le menu comme bon vous semble.



En bon BlackBerry qui se respecte, ce Curve 8520 embarque un clavier mécanique azerty, identique à celui que l'on trouvait déjà dans le BlackBerry Curve 8900. Il peut sembler petit, mais RIM est vraiment tout à son affaire quand il s'agit de proposer des claviers ergonomiques dans un tel espace confiné. Celui de ce nouveau Curve ne fait pas exception à la règle. Il est composé 35 petites touches qui se révèlent diablement précises, malgré le fait qu'elles soient assez rapprochées. C'est leur forme légèrement bombée qui permet d'atteindre ce degré de précision. Une fois l'habitude prise, les fautes de frappe se font très rares. Attention tout de même : ceux qui ont vraiment de gros doigts peuvent éprouver quelques difficultés avec ce produit. Mais pour les autres, il n'y a vraiment aucune difficulté à apprivoiser ce petit clavier. On apprécie de plus le fait que le clavier soit truffé de raccourcis qui ne figurent ni dans la notice ni dans les différentes aides présentes dans le mobile. Pour couper/copier du texte, on peut bien sûr passer par le menu, mais pas seulement. Des combinaisons de touches permettent également d'effectuer ces actions de manière beaucoup plus rapide.





Passons maintenant au contrôleur optique. Il s'agit là de la seule innovation présente dans ce mobile. Il remplace la fameuse perle de contrôle baptisée "Pearl" et inaugurée sur un BlackBerry éponyme il y a trois ans. Elle a rencontré un grand succès auprès des utilisateurs au fil des smartphones que RIM nous a proposés depuis. La remplacer par un contrôleur optique est donc éminemment audacieux de la part du constructeur. Mais malgré nos craintes initiales, le pari se révèle gagnant. Il ne faut que quelques minutes pour s'habituer à ce nouveau contrôleur. Et nous vous garantissons qu'au bout de quelques jours, vous aurez complètement oublié la petite perle. Autre avantage d'un tel contrôleur : éviter les petits pépins mécaniques de la perle qui ne manque pas de survenir après des centaines d'heures de manipulation. Cet argument reste néanmoins théorique et demande à être validé par un usage sur plusieurs mois. Le produit est en effet vraiment récent et c'est le premier qui propose ce contrôleur.


Fonctions Web et messageries

Traditionnellement, la fonction de messagerie est le point fort des smartphones BlackBerry. Ce Curve 8520 perpétue la tradition en offrant strictement les mêmes fonctions que ses grands frères plus huppés. On sent que malgré son profil de mobile d'entrée de gamme, ce produit profite de l'énorme expérience de BlackBerry en matière de messagerie. Si l'absence de 3G dans cet appareil est préjudiciable pour le surf, elle l'est nettement moins pour les emails. En effet, à moins de passer votre temps à gérer des emails contenant de grosses pièces jointes, les courriers électroniques sont rapatriés à vitesse grand V par ce petit smartphone. À condition bien sûr que vous ayez souscrit un forfait adéquat auprès de votre opérateur. Car pour profiter des emails en push, c'est-à-dire qui arrive en temps réel dans votre mobile et sans que vous n'ayez rien à faire, il faut être titulaire d'une option permettant d'utiliser le service BlackBerry. Autrefois proposée à un tarif assez élevé de 10 euros par mois pour les particuliers, l'option BlackBerry est devenue plus abordable. Chez Bouygues Telecom, elle est par exemple comprise dans le forfait Neo.



Une fois cette option activée, il ne reste plus qu'à paramétrer un ou plusieurs comptes pour voir vos emails se déverser dans votre Curve 8520. Pour la plupart des emails, il suffit d'entrer votre adresse de messagerie et votre mot de passe pour que le smartphone configure le reste tout seul. Les messages sont ensuite affichés de manière unifiée dans la même boîte de réception. Mais si cela ne vous convient pas, vous pouvez aussi opter pour un affichage par boîte séparée. Nous n'allons pas passer ici en revue toutes les fonctions proposées par le client mail de BlackBerry, il faudrait plusieurs dizaines de pages comme celle-ci pour en faire le tour. Mais sachez que les smartphones de la marque canadienne restent encore aujourd'hui les meilleurs si vous voulez envoyer et recevoir des emails de manière simple et confortable. Notez que malgré la cible jeune que semble viser RIM avec ce produit, ce Curve 8520 offre également la possibilité d'enregistrer un document de type Office (Word, Excel, PowerPoint) et de le modifier grâce au logiciel Documents To Go fourni.





Le navigateur web est moins intéressant dans la mesure où l'absence de 3G réduit considérablement son intérêt pour surfer sur le vrai web. Il est en revanche parfait pour naviguer sur les sites dédiés aux mobiles.


Multimédia

Les BlackBerry ne font pas de miracle dès qu'il est question de capture photo ou vidéo, et ce Curve 8520 ne déroge pas à la règle. Avec un capteur de 2 mégapixels qui n'offre ni flash ni autofocus, RIM propose même un capteur encore plus limité que celui du Curve 8900 sorti il y a quelques mois.





En découvrant ces caractéristiques, vous ne serez donc pas surpris d'apprendre que les photos que permet de capturer le Curve 8520 sont limitées. En fait, si vous prenez bien soin de prendre vos photos dans des environnements lumineux, et sans bouger qui plus est, le rendu est correct… tant que vous laissez le cliché dans l'appareil. Toute velléité d'exportation des photos vers un écran plus grand est à oublier tant le rendu devient alors médiocre. D'ailleurs, outre ce rendu peu flatteur, la fonction photo se révèle également très pauvre en option. Elle offre quelques possibilités très basiques comme le réglage de la balance des blancs, la résolution de la photo et la qualité de l'image. Seul petit raffinement : vous pouvez décider d'appliquer un filtre noir et banc ou sépia avant la prise de vue. Pour ce qui est de la vidéo, la capture est résolution QVGA, c'est à dire en 320 x 240 pixels est à l'image de la photo, c'est-à-dire qu'il est passable sur l'écran du mobile mais qu'il ne faut pas envisager à l'exporter vers un écran plus grand.


Photos prises depuis le BlackBerry Curve 8520 [cliquez pour agrandir]



A la peine en capture de contenus multimédia, le Curve 8520 est heureusement plus doué pour les lire. Heureusement, le lecteur audio vient relever de belle manière le niveau des capacités multimédia de ce nouveau Curve. Il n'offre rien de bien exceptionnel, mais il ne prête pas non plus le flanc à la critique. Tout juste peut-on lui reprocher une gestion guère intuitive des égaliseurs. C'est dommage dans la mesure où il est particulièrement complet dans ce domaine avec près d'une quinzaine d'égaliseurs disponibles pour affiner l'écoute des chansons. Il faut toutefois aller dans les paramètres pour les activer et les modifier alors qu'on aurait préféré un accès directement depuis la fenêtre d'écoute d'une chanson. Pour le reste, c'est un véritable sans-faute, avec des options de lecture diverses (aléatoire, en boucle, etc.), la possibilité de créer des listes de lecture, et surtout un très bon rendu avec un son clair, puissant et profitant d'une bonne définition.



Les touches de raccourcis situées sur le haut de l'appareil se révèlent fort pratiques pour contrôler le lecteur musical sans avoir à le sortir de sa poche. Le lecteur photo est nettement plus basique puisqu'il permet juste de visualiser les images, de les redimensionner et de lancer un diaporama. Quant au lecteur vidéo, s'il est tout aussi basique dans les fonctions qu'il propose, il cache tout de même un atout de poids dans sa manche : sa compatibilité avec le format DivX/XviD ! L'écran ne permet certes pas d'envisager de visionner un film en en entier, mais nous avons testé avec des séries d'une vingtaine de minutes, pour un résultat probant. Notez que les touches de raccourcis évoquées plus haut fonctionnent également avec ce lecteur vidéo.


Conclusion (Plus et Moins)

Au final, on peut dire qu'avec ce Curve 8520 RIM a parfaitement réussi dans sa mission de proposer un BlackBerry d'entrée de gamme, accessible au plus grand nombre. Disponible pour une bouchée de pain avec un forfait, ce produit est certes assez pauvre en fonction, mais il n'en reste pas moins un authentique BlackBerry. Il renferme les mêmes qualités intrinsèques que ses grands frères en matière de fonctions textuelles comme la gestion des emails, des SMS et les réseaux sociaux. Avec un écran assez petit et une connectivité 3G absente, le surf représente en revanche son talon d'Achille. Le multimédia n'a pas toutefois pas été oublié. Si la capture de photos et de vidéos est anecdotique du fait d'un capteur aux caractéristiques médiocres, la lecture de chansons et de vidéos est une vraie réussite grâce à l'excellente qualité du lecteur audio et à la compatibilité DivX/XviD du lecteur vidéo.



Outre ces nombreuses fonctions qu'il propose, le Curve 8520 devrait également convertir de nombreux utilisateurs grâce à son design réussi et sa qualité de fabrication quasi irréprochable. Le smartphone profite également du BlackBerry App World, la réponse de RIM à l'App Store d'Apple. Attention, ceux qui veulent profiter d'applications payantes sur cette boutique en ligne doivent posséder un compte PayPal. Finissons avec quelques mots sur les fonctions téléphoniques du produit. L'absence de 3G et de GPS a tout de même une vertu, celle d'envisager 4 jours d'autonomie. Enfin, la qualité audio des conversations, que ce soit en émission ou en réception d'appel est très bonne.



Note : 82/100

Les plus :
• Compact
• Design sobre
• Clavier ergonomique (sauf pour les très gros doigts)
• De nombreux accessoires fournis
• Toujours au top pour la messagerie
• Trackpad rapide à prendre en main
• Autonomie
• Fonctions multimédias
• Prix bas avec en pack opérateur

Les moins :
• Pas de 3G
• Pas de GPS

Test réalisé par Stéphane Deschamps
Date de publication : 04/12/2009.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image guide Smartphones moins de 200 euros
image Guide trois smartphones xiaomi populaires