image de couverture lesmobiles

Test : Samsung Player Addict

Par La Rédac LesMobiles - 03 octobre 2008 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Samsung continue sur sa lancée tactile avec un cinquième modèle. Le Coréen progresse encore et nous propose cette fois un véritable smartphone tournant sous Windows mobile. Le tout avec des caractéristiques techniques de haut-vol.
Après 4 premiers modèles tactiles plus ou moins réussis, Samsung a décidé de frapper un grand coup en sortant le Samsung Player Addict. Pour rappel, le constructeur nous a gratifié, dans l'ordre de sortie, de l'Armani, du F700 (avec le clavier Azerty rétractable) du Player (F490) et enfin du Player Style (F480). Nous avons pu constater qu'avec chaque modèle, le Coréen progressait. Certes, il partait de loin, surtout face à l'iPhone, mais le Player Style (le mobile officiel des JO 2008) marquait une vraie évolution. Pour ce Player Addict (on s'y perd un peu avec tous ces Player ceci, Player cela…), Samsung a mis les petits plats dans les grands.

Sur le papier, ce smartphone a tout pour plaire. Il assène à la concurrence une liste de caractéristique étourdissante. Dans un design fin et compact, il se permet d'offrir un écran entièrement tactile de 3,2'' (8,13 cm), capable d'afficher 262 000 couleurs dans une résolution de 240x400 pixels. Et c'est loin d'être fini. Il embarque absolument toutes les fonctions multimédias les plus prisées du moment comme un appareil photo numérique de 5 mégapixels capable de filmer en résolution VGA (640x480 pixels), un GPS (A-GPS) ainsi que le Wi-Fi, le Bluetooth (2.0, AD2P), l'Edge et la 3G+ ! Difficile de faire mieux.



C'est un processeur Marvell PXA312 cadencé à 624 MHz qui anime le tout, guidé par le système d'exploitation Windows Mobile 6.1. Si ces caractéristiques correspondent globalement à ce que proposent les NSeries de Nokia, Samsung prend une longueur d'avance en matière de tactile. Côté mémoire interne, tous les utilisateurs ne sont pas logés à la même enseigne. L'opérateur SFR possède en effet une exclusivité sur le modèle noir qui embarque 16 Go. Les autres héritent donc de la version 8Go. Et si cela ne suffit pas, un port microSD est également de la partie. Les deux sont strictement identiques excepté la capacité mémoire donc, et les applications que vous êtes susceptibles d'y trouver.

Contenu du Pack

Le Player Addict est livré dans une boîte cartonnée somme toute quelconque. Elle comprend presque tout ce qu'on peut attendre d'un mobile à ce prix.

• Un chargeur
• Une batterie
• Des écouteurs stéréo intra-auriculaires + adaptateur/micro
• Un stylet qui s'attache sur le côté
• Un câble data USB
• Le manuel d'utilisation



Comme vous pouvez le constatez, il s'agit-là du strict minimum. On regrette surtout l'absence d'un câble de sortie TV. Cette fonction est pourtant mise en avant sur la boîte du Player Addict et l'on ne s'attend guère à ce que ce câble manque dans le package d'un mobile haut-de-gamme à ce prix. Nokia a, de plus, la décence de le fournir dans tous ses NSeries, et même dans certains mobiles comme le 6220 Classic.


Aspect et Design

Samsung est tout à son affaire quand il s'agit de design. Pour l'un des modèles phares de 2008, le constructeur coréen n'a néanmoins pas pris trop de risque. Le Player Addict est donc sobre et efficace. Il profite de ligne épurée, noires brillantes ou grises métallisées selon le modèle choisi. Si ce design ne remporte pas la palme de l'originalité, il n'en reste pas moins très plaisant.



Malgré la grande taille de l'écran, le mobile arrive à se faire discret dans une poche. Il le doit à son épaisseur d'à peine 12,5 mm. La face avant ne comporte que 3 boutons : un pour décrocher, l'autre pour raccrocher et un bouton central qui fait à la fois office de pavé de commande et de validation.



Nous y reviendrons plus tard. Mobile éteint, la face avant peut aussi faire office de miroir. La face arrière arbore une finition bois fort saillante. Dommage que l'objectif de l'appareil photo ne soit pas un peu mieux protégé.



Sur le flanc gauche, on retrouve encore et toujours un connecteur propriétaire cher à la marque coréenne. Il est semblable à celui qui équipe les derniers Samsung mais si vous possédez un chargeur vieux de quelques mois, il y a des chances qu'il ne soit pas compatible. Ce connecteur sert aussi à brancher le kit main-libres stéréo filaire fourni par le constructeur. On note avec plaisir qu'il se compose en 2 parties distinctes : l'adaptateur qui contient le micro et une prise jack 3.5mm, ainsi qu'un casque (jack 3.5) intra-auriculaire, de bien meilleure facture que ce que l'on trouve habituellement dans les packs de mobiles.



Pour le reste, les autres flancs abritent, pêle-mêle, des touches de raccourcis pour contrôler le volume, déclencher l'appareil photo, allumer/éteindre le téléphone et même accéder au menu du téléphone.


OS et Ergonomie

Pour animer ce Player Addict, Samsung a opté pour le système d'exploitation Windows Mobile 6.1, ce qui en fait donc un smartphone. Mais à l'instar de beaucoup d'autres constructeurs, le Coréen y est allé de sa petite couche logicielle supplémentaire. Il a en effet repris ici l'interface TouchWiz qui a remplacé avec bonheur dans le Player Style (F480) l'interface croix de ses premières tentatives tactiles. Il s'agit en fait d'un thème qui transforme radicalement la page d'accueil du mobile. C'est bien simple, on a vraiment l'impression d'avoir le Player Style entre les mains au début puisque le fameux système de widgets est de la partie.



Pour ceux qui ne le connaissent pas, sachez que ce système propose une sorte de tiroir latéral sur l'écran d'accueil. Ce tiroir contient des widgets, exactement comme sur PC et Mac. Il suffit d'en prendre un et de le placer où bon vous semble sur le bureau pour immédiatement avoir accès à une fonction précise. Lorsque vous n'en avez plus l'utilité, ouvrez le tiroir virtuel, rangez-le dedans afin de ne pas surcharger la page d'accueil. Vous l'aurez compris, ces widgets sont des raccourcis vers les fonctions les plus usités du téléphone comme le baladeur audio, les photos, le répertoire, le calendrier, etc. L'ergonomie de l'ensemble est très bonne.



Le constructeur coréen a aussi développé spécialement pour ce modèle une interface de menu très semblable à ce que l'on trouve sur ses mobiles classiques. Elle est de plus accessible par une touche de raccourci latérale. Tout ce que nous venons de vous décrire se pilote simplement avec les doigts. Mais, malgré ces efforts, il subsiste un gros problème : on retombe très vite sur l'interface de Windows mobile. Dès ce moment, il faut dégainer le stylet et se perdre dans les méandres des menus et sous-menus propres au système d'exploitation de Microsoft. Ce n'est pas tant Windows Mobile 6.1 que nous jugeons ici mais plutôt la démarche de Samsung. Ce Player Addict a le goût d'un mobile, l'odeur d'un mobile… mais c'est un smartphone. Certains, alléchés par les caractéristiques de la bête, pourraient se rendre compte trop tard que ce n'est pas du tout le genre de produit qui leur convient.



Ce Player Addict n'en reste pas moins un excellent smartphone pour qui aime l'OS de Microsoft, certainement le meilleur du genre avec le Touch Diamond. Tout comme ce dernier, il n'est pas exempt des défauts de lenteur inhérents aux smartphones tournant sous cet OS. Et ce malgré la présence d'un processeur puissant : le Marvell PXA312, cadencé à 624 MHz. L'ensemble « gèle » assez régulièrement sans que l'on comprenne pourquoi. Pire, lorsque l'accéléromètre est activé, la petite animation qui accompagne les changements de sens de l'écran reste régulièrement bloquée quelques secondes. Cela devient agaçant à la longue. Et puisqu'on en est à parler de l'accéléromètre, sachez que la sensibilité de ce dernier est paramétrable. De même que le retour de vibration qui accompagne chacune de vos pressions sur l'écran.



Entre les 2 touches mécaniques servant à décrocher et raccrocher sur la face avant, on retrouve un bouton de validation un peu particulier. En fait, il fait aussi office de pavé de direction ! Samsung a repris le bouton optique inauguré sur le i780. Il suffit de faire glisser le doigt dans la direction souhaitée pour que le curseur suive. Encore mieux : une option permet carrément d'activer un vrai pointeur de souris à l'écran. Le bouton optique fait alors office de TrackBall. Notez que cette dernière solution n'a pas que des fans et qu'il faut un temps d'adaptation pour s'y faire. Nous n'avons pas vraiment été convaincus par ce mode de contrôle. Toutefois, si vous ne l'aimez pas non plus, rien ne vous oblige à vous en servir, le mobile étant parfaitement fonctionnel sans.



Dès qu'il est question d'ergonomie tactile, la comparaison avec l'iPhone est inévitable. Mais nous allons pourtant nous en dispenser. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce Player Addict ne dispose toujours pas d'un écran multipoints. Du coup, l'ergonomie du smartphone d'Apple reste incomparable. Samsung propose 2 autres interfaces appelées « Samsung Today » 1 et 2. Elles sont plus classiques que la première citée mais nous les trouvons bien plus adaptés à l'univers de Windows mobile. Le souci avec TouchWiz, c'est que malgré les widgets, vous ne contrôlez pas vraiment tout ce que vous voulez afficher et surtout la manière de l'afficher. Samsung Today offre une page d'accueil claire, détaillée et entièrement paramétrable. Elle permet de plus d'accéder aux programmes et aux fonctions en quelques gestes. Une vraie réussite donc !


Fonctions Multimédia (Appareil Photo / Vidéo)

Comme évoqué dans le paragraphe de présentation, ce Player Addict est une véritable bête de course sur le papier. Il est de plus le premier et le seul (en attendant le HTC Touch HD) smartphone sous Windows Mobile à offrir un capteur de 5 mégapixels. Qu'est ce que cela donne à l'usage ? Les meilleurs photophones sont toujours des mobiles épais. La raison en est simple : il est difficile de placer une bonne optique dans une faible épaisseur.



Or ce Samsung n'affiche que 12,5 mm de tour de taille. Partant de ce postulat, nous nous attendions à une qualité moyenne au mieux. Aussi, c'est avec plaisir que nous avons découvert que le Player Addict capture des clichés tout à fait convenables. Il n'est certes pas au niveau des meilleurs du moment comme le N82 de Nokia, mais les photos prises en extérieur offrent un rendu superbe… tant que vous ne bougez pas en les prenant. Tout mouvement sera sanctionné par un léger flou. En environnement sombre, le flash LED ne fait pas de miracle. L'ergonomie tactile de cette fonction est en tout point remarquable. Elle recèle un nombre d'options (balance des blancs, modes, etc.) propre à faire pâlir tout compact numérique qui se respecte.


Photos prises depuis le Samsung Player Addict en 2560*1920 pixels [cliquez pour agrandir]



Et la vidéo ? Là encore, le Player Addict promet beaucoup avec une résolution annoncée de 640x480 en capture de vidéos. En pratique, le modèle que nous avons eu entre les mains était à la limite du praticable ! En plus de pixelliser, les productions réalisées par le mobile saccadent énormément.



Bref, c'est inexploitable en l'état. Espérons qu'une mise à jour prochaine vienne régler le problème. C'est d'autant plus regrettable que ce Samsung avait tout pour devenir un formidable caméscope d'appoint avec ses 8 ou 16 Go de mémoire embarquée.


Autres Fonctions (Lecteur MP3, WiFi, Bluetooth…)

En fer de lance du segment haut de gamme de Samsung, le Player Addict propose toutes les fonctions phares du moment. Mais son véritable point fort réside incontestablement dans la lecture de contenus multimédias.

En plus du lecteur Windows Media Player proposé dans le système d'exploitation, Samsung intègre aussi son propre « Touch Player ». Ce dernier offre des fonctions plus ou moins identiques à celle du Media Player de Microsoft mais avec une ergonomie plus intuitive. Lire des vidéos sur ce mobile est un véritable plaisir. Le superbe écran y est bien sûr pour beaucoup avec ses 3,2 pouces, ses 16 millions de couleurs affichables et sa fine résolution de 240x400 pixels. Il offre un rendu en tout point excellent.



Mais là où il se démarque vraiment de son concurrent à la pomme, c'est dans sa compatibilité avec de nombreux formats, dont le sacro-saint DivX/XviD. On ne vous apprendra sans doute rien en vous disant que ce format est le plus répandu sur le net. Alors que les autres mobiles, à quelques très rares exceptions près, nécessitent de fastidieuses séances d'encodage avant de pouvoir supporter une vidéo, le Player Addict les lit nativement ! Concrètement, il suffit de le brancher à un ordinateur (il se comporte alors comme un périphérique de stockage externe), de glisser les vidéos que vous souhaitez regarder dedans… et c'est tout !



Sur les dizaines de fichiers que nous lui avons soumis, un seul n'a pas été lu. Certains rétorqueront qu'ils existent des lecteurs de DivX et des codecs pour toutes les plateformes de smartphones (Symbian, Windows Mobile) et qu'il suffit de les installer pour pouvoir lire des DivX sur n'importe lequel de ces smartphones. C'est certes vrai mais aucune des solutions aujourd'hui disponible ne permet d'atteindre la qualité offerte par le Player Addict. Le fait qu'il soit nativement certifié DivX lui garantit une compatibilité imbattable et une qualité de lecture incomparable. Attention, tout n'est pas toujours parfait, mais lorsqu'une vidéo saccade un peu sur ce mobile, elle est quasiment illisible sur d'autres. Tout simplement.



Nous ne nous étendrons pas sur le lecteur musical, somme toute classique. Il offre les habituelles fonctions que l'on retrouve partout ailleurs comme la possibilité de créer des listes de lecture, de régler des égaliseurs, de lire en mode répétition, aléatoire, etc. Le rendu sonore est là encore très bon. Les écouteurs intra-auriculaires fournit par Samsung se révèlent assez bon, même s'il vaut mieux se procurer un casque de meilleur qualité pour en profiter au mieux. Vous avez aussi la possibilité de connecter un casque stéréo sans-fil grâce à la compatibilité Bluetooth 2.0, profil AD2P.



Plutôt que de laisser le seul Internet Explorer assouvir les envies de Web des possesseurs du Player Addict, Samsung fournit également le navigateur Opera Mobile, dans sa version 9.5. Ce qui est une bénédiction quand on connaît la qualité de ce dernier. Il a beaucoup de points communs avec le navigateur Safari de l'iPhone et propose une ergonomie très semblable. Bien sûr, l'absence de multipoints lui est préjudiciable. Mais, conjugué au grand écran de 3,2 pouces, il reste assez agréable à utiliser, surtout qu'il permet d'ouvrir jusqu'à 3 onglets, de zoomer en double cliquant sur une zone de la page, etc.

Le mobile embarque aussi une puce GPS mais le nouveau service SFR Find & Go ne fonctionnant pas au moment où nous avons reçu ce Player Addict brandé SFR, nous n'avons pu le tester. La version chromée embarque pour sa part le logiciel Route66.


Conclusion (Plus et Moins)

Samsung nous propose un mobile de qualité avec ce Player Addict. Il est, avec le HTC Diamond, le premier appareil à rendre Windows Mobile vraiment attrayant pour le grand public. Mais il faut bien garder en tête qu'il s'agit là d'un smartphone. Le système d'exploitation peut s'avérer assez complexe pour des novices. Mais là encore, il faut rendre hommage à Samsung qui a su développer une couche logicielle qui facilite la vie de l'utilisateur en permettant une utilisation au doigt. Pour notre part, nous n'avons à aucun moment utilisé le stylet. Cela se révèle parfois hasardeux dans les sous-menus, surtout si vous avez des grosses paluches, mais cela reste jouable. Dommage que des lenteurs et des ralentissements s'invitent de temps à autre.



Un mot sur les fonctions téléphoniques pour finir : L'autonomie s'avère correcte pour un tel appareil puisqu'en nous servant très régulièrement des fonctions multimédias, le mobile tient 2 jours. Enfin, la qualité des appels est excellente, aussi bien en émission qu'en réception. Le volume de l'écouteur est vraiment puissant et le micro est rarement pris en défaut.



À l'heure du choix, il nous paraît difficile de ne pas vous conseiller ce Samsung Player Addict. Son positionnement le met forcément en concurrence frontale avec l'iPhone. Comme évoqué plus tôt dans le test, il est vraiment hasardeux de les comparer tant ces 2 appareils diffèrent sur l'essentiel. Voici tout de même une piste pour ceux dont le coeur balance : si pour vous, le multimédia ou le GPS prime sur tout le reste, notamment au niveau de l'appareil photo, c'est le Player Addict qu'il vous faut. Sinon, l'iPhone reste devant, surtout pour son ergonomie et pour l'App Store.



Note : 91/100

Les Plus :
• Le superbe écran tactile de 3,2 pouces
• Photos en plein jour
• Autonomie correcte pour un WM
• Nombreuses possibilités pour personnaliser l'affichage

Les Moins :
• Qualité photo par manque de luminosité
• Les vidéos capturées pixellisent et saccadent
• Quelques ralentissements énervants

Test réalisé par Stéphane Deschamps
Date de publication : 03/10/2008.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image guide Smartphones moins de 200 euros
image Guide trois smartphones xiaomi populaires