Fujitsu présente un écran particulièrement tactile (MWC 2014)

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
fujitsu

Si vous passez par le hall 5 du Mobile World Congress, vous tomberez peut-être sur le stand de Fujitsu. Là, un prototype de tablette sous Android est exposé. Sa particularité : un écran haptique qui émet des ultrasons pour faire varier la sensation sous les doigts. Un étrange phénomène.

Depuis qu’Internet est devenu largement multimédia, il offre le son, la vidéo, l’image et le texte. Mais depuis longtemps, les industriels tentent de faire passer d’autres informations, comme les odeurs ou le toucher. Mais cela s’avère évidemment très complexe. Cependant, il est toujours intéressant de voir des industriels offrir aux visiteurs d’un salon l’accès à certains de leurs travaux. Aux côtés des nombreuses nouveautés en smartphones, tablettes, accessoires et composants, se trouve l’industriel japonais Fujitsu qui propose au chaland de découvrir un prototype de tablette doté d’un écran haptique.

Un écran tactile ET haptique

Contrairement à ce que nous pourrions penser au premier abord, un écran tactile n’est pas forcément haptique. Ce n’est pas un euphémisme, bien au contraire. Dans sa définition la plus simple, haptique signifie la science du toucher. Il englobe les phénomènes tactilo-kinesthésique qui produisent une réponse du cerveau à partir de stimulations de la peau. Ainsi, l’utilisateur contrôle l’écran tactile, lequel renvoie des informations qu’il percevra non plus uniquement par l’oeil, mais aussi par la peau.

Des ultrasons pour créer des sensations

Cette lubie de créer des écrans haptiques n’est pas récentes. Mais contrairement aux travaux effectués auparavant, faisant appel à des vibrations mécaniques ou à de l’électricité statique, la tablette de Fujitsu utilise les ultrasons. Grâce à elle, la sensation au bout des doigts passe d’une glisse parfaite à un aspect rugueux, et tout cela bien sûr, de façon dynamique en fonction de ce qui est affiché à l’écran. Bien sûr, chaque séquence (vidéo ou image) doit être accompagnée de l’information haptique adéquate.

Pour obtenir une sensation glissante, les ultrasons créent une couche d’air pressurisée au-dessus de l’écran. Le doigt ne touche plus la surface, mais le cerveau ne l’analyse pas ainsi. De même, pour obtenir une surface rugueuse, les ultrasons créent des zones de frictions, alternant successivement haute fréquence et basse fréquence. Le résultat est comparable à une pierre.

Des écrans haptiques dans des produits commerciaux en 2015

Les résultats sont évidemment encourageants. Il reste beaucoup de travail à Fujitsu pour parfaire sa technologie. Mais les applications sont nombreuses, pas seulement dans le divertissement, mais également dans l’accessibilité aux mal voyants. Fujistu espère que les premiers produits commerciaux arriveront l’année prochaine.

Fu jitsu : écran haptique

Fu jitsu : écran haptique

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.