OPPO Reno2

Cyanogen aurait signé un partenariat avec Micromax

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
cyanogenmod

Après Oppo et OnePlus, Cyanogen aurait réussi à signer un accord avec un troisième constructeur pour développer une ROM customisée. Ce troisième partenaire ne serait ni chinois, ni confidentiel, puisqu’il s’agirait de Micromax.

Cyanogen passe à la vitesse supérieure. Fini les petits accords avec des constructeurs confidentiels dont les smartphones (excellents par ailleurs) ne sont vendus qu’au compte-goutte et uniquement sur Internet. L’entreprise qui gère la destinée de la ROM Android custom la plus connue aurait en effet signé un partenariat d’une tout autre dimension. Car le constructeur concerné n’est autre que Micromax, le leader du marché indien avec 17 % (devant Samsung à 13 %), un pays où la téléphonie mobile connaît une véritable explosion.

Micromax
Bientôt un nouveau Canvas sous CyanogenMod ?

Le premier smartphone attendu pour 2014

L’indiscrétion a été relayée par le portail indien d’informations Firstpost.com. Selon ce dernier, les deux entreprises auraient signé un accord pour produire un smartphone qui serait commercialisé avant la fin de l’année. L’article ne précise aucun détail technique et ne confirme pas si Cyanogen développera une ROM spécifique pour Micromax, comme la jeune entreprise l’a fait pour OnePlus, ou si elle fournira la version « classique » de CyanogenMod.

Ce partenariat est une double bonne nouvelle. D’abord, elle montre que l’intérêt de la surcouche n’intéresse pas que les marques internationales, mais également des constructeurs locaux qui ont besoin de différenciation sur un marché où Android est présent à 80 %. Le modèle économique de Cyanogen est donc le bon. Et le contrat avec Micromax devrait lui rapporter beaucoup d’argent si le succès commercial est au rendez-vous. Ce qui aura un impact sur sa recherche d’investisseurs.

Un contrat pour se différencier

La seconde bonne nouvelle concerne Micromax. Si le fabricant est devant Samsung sur le marché de la téléphonie mobile indien, il est encore à la traîne sur le segment des smartphones : 19 %, contre 25,3 % pour le Coréen. Et ce n’est pas avec un smartphone avec une interface très proche de celle des autres que l’entreprise parviendra à capter l’attention des consommateurs et rattraper son retard.

Touchwiz est l’une des forces (et paradoxalement également l’un des points faibles) de Samsung. Les usagers de Xiaomi louent les atouts de MIUI. De même pour Sense chez HTC, etc. Micromax a besoin d’une interface plus complète que l'habillage graphique actuel de ses Canvas. Et Cyanogen peut lui apporter rapidement cela, sans prendre le risque financier d’intégrer une armée de développeurs. D’une pierre, deux coups. Reste à savoir si cela aura un impact sur son actuelle stratégie autour d'Android One.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer