SFR RED 30 Go = 10

Fragmentation d’Android : Lollipop enfin au-dessus des 1 %

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google android lollipop

Le mois dernier, nous nous sommes plaints de l’absence de Lollipop dans les chiffres mensuels sur la fragmentation d’Android. Il aura fallu attendre le mois de janvier pour voir la dernière version de l’OS passer au-dessus des 0,1 %.

Chaque mois, nous suivons l’évolution de la répartition du parc installé mondial de smartphones sous Android. Le mois dernier, nous avons été surpris par deux éléments. D’abord, l’absence de Lollipop dans ce tableau trois mois après son lancement. Il est vrai que le nombre de plates-formes sous Lollipop était alors encore assez restreint. Mais les mises à jour des Nexus et du Moto X auraient dû être significatives. Ensuite la longévité de Jelly Bean qui, dans son ensemble (4.1, 4.2 et 4.3 confondus), reste la version d’OS la plus répandue, plus d’un an après le lancement de KitKat. Il faut dire, Ice Cream Sandwich, Gingerbread et Froyo ont également la vie dure, puisqu’ils sont toujours présents dans le reporting mensuel de l’équipe Android.

Lollipop atteint 1,6 %

Les nouveaux chiffres d’Android sont moins exaltants que l’année dernière, mais reflètent une bonne nouvelle : Lollipop est enfin une version non négligeable. La dernière mouture de l’OS cumule 1,6 % du parc installé mondial. Comparé à Kitkat il y a un an, Lollipop fait moins bien dans l’absolu : celui-ci parvenait à 1,8 % du parc. Mais Lollipop a deux circonstances atténuantes. D’abord KitKat était plus facile à intégrer dans les smartphones que Lollipop qui demande de plus longs développements. Ensuite, le parc installé est plus important cette année que l’année dernière (le nombre de mobiles vendus allant en s’accroissant). En volume, Lollipop pourrait même représenter plus de terminaux que KitKat à la même date.

fragmentation android janvier 2015

Lollipop prend donc le même chemin que KitKat. Un chemin qui sera long. Car un an plus tard, KitKat est la version la plus répandue de l’OS à la condition de ne pas cumuler les parts des différentes moutures de Jelly Bean. Ce dernier parvient encore à 44,5 % du parc, contre 39,7 % pour Android 4.4, lequel réalise une petite progression de 0,6 point. D’ailleurs, l’évolution de la fragmentation sur janvier est assez faible. Froyo stagne. Gingerbread et Ice Cream Sandwich ne reculent que de 0,4 et 0,3 point respectivement. Android 4.1 baisse de 0,8 point (la plus forte chute ce mois-ci, c’est dire), 4.2 de 0,5 point et 4.3 de 0,2 point.

Bientôt une baisse pour KitKat ?

Ce n’est donc pas encore en janvier que KitKat passera au-dessus des 40 % ou que Jelly Bean passera sous la barre de 40 %. Ce qui est incroyable. Heureusement, avec Lollipop, ces deux versions cumulent plus de 85 % du parc Android. Pire, nous pourrions voir le mois prochain la première baisse de KitKat, subissant l’afflux de mises à jour vers Lollipop. Ou au moins une stagnation encore plus marquée, alors que Jelly Bean pourrait continuer de progresser sous l'effet des ventes de smartphones entrée de gamme fonctionnant encore sous cette version d'Android. Réponse début mars.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer