ARM présente un nouveau design de processeur : Cortex-A72

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
arm

ARM Holding, qui imagine les architectures des coeurs applicatifs des chipsets de la très large majorité des smartphones actuels, vient de dévoiler le Cortex-A72. Ce nouveau coeur 64-bit sera optimisé pour une gravure 16 nm FinFET+, celle opérée par TSMC.

Il est toujours intéressant de se pencher sur les nouveautés d’ARM. L’entreprise britannique imagine les fameux coeurs Cortex ainsi que les GPU Mali que vous retrouvez ensuite chez les principaux concepteurs de chipsets, comme MediaTek, Samsung, HiSilicon (Huawei), Allwinner, Rockchip, etc. ARM intervient donc largement en amont des fabricants de smartphones et les nouveautés qu’il annonce sont généralement attendues pendant une bonne année. Ce sera le cas des deux innovations présentées ici : le coeur applicatif Cortex-A72 et le GPU Mali T880.

Un nouveau coeur haut de gamme

D’abord le coeur applicatif. Ce dernier n’est pas présenté comme un remplaçant du Cortex-A57. Il devrait en effet être comparable au Cortex-A17, c’est-à-dire une référence en terme de puissance, tandis que le Cortex-A57 jouerait alors le rôle du Cortex-A9, une alternative plus économique. Il devrait évidemment intégrer des chipsets plutôt orientés haut de gamme compte tenu de la puissance qu’il serait capable de développer. Le Cortex-A72 serait en effet 50 fois plus puissant que les meilleurs Cortex présentés il y a 5 ans, soit le Cortex A9, et 3,5 fois plus performant que le Cortex-A15, le coeur applicatif de référence en 32-bit. Il est évidemment plus économe en énergie (75 % moins gourmand que les chipsets de l’année dernière à performance égale).

ARM Cortex-A72

Cadencé jusqu’à 2,5 GHz (comme les meilleurs Snapdragon 801) et compatible 4K en 120 images par seconde, il est rétrocompatible avec les systèmes d’exploitation 32-bit, même s’il offrira de meilleurs services avec les jeux d’instruction 64-bit, et il a été développé pour fonctionner en configuration big.LITTLE avec le Cortex-A53. Nous l’imaginons donc bien animer aussi bien des quad-core performants que des octo-core haut de gamme et adaptables en terme d’usage. Enfin, et c’est peut-être l’information la plus importante : il a été développé pour être gravé en 16 nm FinFET+, c’est-à-dire avec la finesse de gravure atteinte par TSMC. Rappelons que ce dernier ambitionne de produire des chipsets qu’en 16 nm, alors que Samsung est capable de graver plus finement encore (14 nm). ARM fait donc le choix ici de soutenir (ou de ne pas pénaliser) TSMC.

Un GPU à la hauteur du 4K

Pour accompagner ce nouveau Cortex-A72, ARM présente le Mali T880. Il s’agit d’un GPU de la génération Mali T8XX. Nous avons déjà consacré un article aux premiers GPU de cette génération, les T820, T830 et T860. Ce nouveau T880 viendrait donc se positionner, lui aussi, comme une référence en terme de puissance de calcul. Il serait en effet 80 % plus puissant que le T760 tout en étant 40 % moins gourmand à performance comparable. Rappelons que le T760 est intégré à des chipsets tels que l’Exynos 7 Octa 7410 de Samsung (Galaxy Note 4) ou les MediaTek MT6732 (Meizu Blue Charm) et MT6752 (Meizu Blue Charm Note, HTC Desire 626, Oppo U3).

Parmi les fondeurs qui ont déjà acquis une licence des Cortex-A72 et Mali-T880, HiSilicon, MediaTek, Rockchip (le triumvirat du chipset chinois) et, évidemment, TSMC. Pas de signe de Samsung ou de Qualcomm. Mais cela ne devrait certainement pas tarder puisque certaines rumeurs indiquent que l’Américain pourrait faire une annonce dans ce sens dans les semaines à venir. Les premiers smartphones sous Cortex-A72 sont attendus l'année prochaine.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.