Vertu dévoile des versions plus luxueuses du Signature Touch

Par Samir Azzemou

vertu

Après l’Aster le mois dernier, c’est au tour du Signature Touch de se voir décliner avec de nouveaux atours. Après la version Bentley, Vertu monte encore encore gamme avec la version Clou de Paris et les derniers Pure Jet.

Chez Vertu, il n’y a pas de coloris pour un smartphone. Il y a des robes de soirée. Nous vous en présentons régulièrement. Récemment l’Aster s’est vu offrir une tenue en diamant et en cuir d’alligator, tandis que le Signature Touch a été décliné en une version qui reprend l’intérieur des voitures Bentley. Et c’est encore le Signature Touch qui voit sa collection à nouveau étendue. Trois nouvelles parures viennent d’y être ajoutées pour des prix toujours aussi élevés. Mais le luxe est ainsi...

Des petits clous, des petits clous...

Première déclinaison : Clous de Paris (en français dans le texte). Les parties métalliques (au dos et sur les tranches) sont en titane et gravées au motif « clous de Paris », une forme décorative réalisée grâce à la technique dite de guillochage, plus courante dans l’horlogerie de luxe. Les autres parties de la coque sont recouvertes de cuir noir d’alligator. Le coussinet au-dessus de l’écran est en céramique noire. Le prix de cette version : 13 900 euros (non, il n’y a pas un zéro en trop...).

Seconde mouture : Pure Jet Alligator Diamonds. Le cuir noir est toujours en alligator. Une partie du coussinet est en céramique noire, tandis qu’une autre est en or blanc et sertie de 124 diamants blancs. Les parties métalliques sont en titane poli et protégé par une couche de protection supplémentaire. Enfin, la barre de son est également sertie, pas de diamants, mais de détails en or blanc. Pour cette version, Vertu en demande 15 900 euros.

Signature Touch
Signature Touch Pure Jet Red Gold

Du cuir produit par des tanneries françaises

Dernière déclinaison : Pure Jet Red Gold. Ici le coussinet est en céramique noire et les parties métalliques en titane brossé et toujours protégé par une protection vaporisée. En revanche, oubliez ici l’alligator, le cuir, toujours noir, est en veau et provient d’une tannerie des Alpes. Et les différents détails du châssis qui ne sont pas couleur de jais sont en or rouge (boutons matériels, support coussinet, contour de l’appareil photo). Pour cette troisième déclinaison, le budget est encore un peu plus élevé : 16 900 euros.

Côté technique, aucun changement à rapporter. Le smartphone s’appuie toujours sur Android KitKat, un Snapdragon 801 cadencé à 2,3 GHz, un écran Full HD de 4,7 pouces, 64 Go de stockage interne, un APN Hasselblad, deux haut-parleurs Bang & Olufsen et la compatibilité avec le chargement sans fil.

Partagez cet article

  • LinkedIn

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.