Marché des smartphones : une croissance très faible attendue en 2016

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

Le marché mondial des smartphones devrait encore progresser cette année, sous l’impulsion des marchés émergents. Mais la croissance annuelle en volume pour 2016 devrait être, pour la première fois, inférieure à 10 %.

Il se vend actuellement entre 1,3 et 1,5 milliard de smartphones chaque année, un chiffre en progression chaque année. Si les taux de croissance en volume de 2014 et 2015 ne sont plus, au niveau mondial, aussi extravagant que ceux du début des années 2010, ils étaient restés, jusqu’en 2015 supérieurs à 10 %. On parle de croissance à deux chiffres, une expression peu précise, mais bien pratique quand justement les taux se rapprochent dangereusement des 10 %, un palier symbolique. Et c’est justement le cas en 2015 : 10,1 % en 2015 selon IDC. Puisque le marché mondial semble ralentir, au moins en volume, il est évident que la croissance pour 2016 serait, elle, à un chiffre.

La Chine et les Etats-Unis ne progressent plus

Cest ce qu’annonce l’institut d’étude Gartner dans un rapport sorti cette semaine. Selon lui, le marché mondial va progresser de 7 % seulement entre 2015 et 2016 pour atteindre les 1,5 milliard d’unités (le marché du téléphone mobile, smartphone compris) va augmenter de 1,3 % seulement pour atteindre les 1,94 milliard d’unités. Il y a plusieurs causes à ce ralentissement. D’abord, deux des marchés principaux de la téléphonie seront en croissance quasi nulle : la Chine (+0,7 %) et les États-Unis (+0,4 %). L’Inde, comme tous les marchés émergents continueront de tirer la croissance vers le haut. L’Inde notamment avec une croissance de 29 %.

Seconde raison, le prix des smartphones n’est pas encore assez bas pour convaincre les utilisateurs de téléphones mobiles de migrer vers un portable plus intelligent. Les feature phones coûtent aujourd’hui une cinquantaine de dollars, bien moins chers que les smartphones entrée de gamme. Le marché ne profite donc pas encore de ce relais de croissance potentiel.

L'innovation technologique n'est plus suffisante

Enfin, dernier point soulevé par Gartner, la crise économique, qui avait jusqu’ici épargné la téléphonie mobile, semble la rattraper. Le rythme des ventes faiblit parce que les consommateurs notamment dans les pays matures (Japon, États-Unis, Europe de l’Ouest, Corée, Canada) ne veulent plus renouveler leur portable aussi vite qu’auparavant. D’autant que les améliorations matérielles ne sont plus aussi disruptives qu’auparavant. L’innovation technologique n’est plus suffisante.

Le marché de la mobilité devrait continuer à progresser dans les prochaines années, au moins jusqu’en 2018. Selon le Gartner, d’autres segments de l’informatique devraient également renouer avec la croissance d’ici 2018. C’est le cas des tablettes qui devrait reculer encore en 2016, rester stable en 2017 et repartir à la hausse en 2018. Nous nous demandons bien pourquoi. C’est également le cas du marché du PC : si les ordinateurs traditionnels continueront de reculer, ce sont les ultrabooks premium (type MacBook Air) qui soutiendront à eux seuls le retour à la croissance. Rendez-vous dans trois ans pour vérifier cela.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.